Conseils stratégiques du poker pour les débutants

Font Size
A A A

Si vous poursuivez un rêve, le poker de tournoi est sûrement la réponse au rêve de chaque joueur. N'y a-t-il rien de mieux que de décrocher un titre, avec des sommes d'argent qui changent une vie, en plus de faire bonne impression?

Peut-être, mais les tournois de poker transforment de nombreux joueurs en argent mort. Ils ont peu ou aucune chance de se rendre à la table finale ou de gagner. Faites tout pour éviter cela!

Mais grâce à un plan solide de stratégie de tournoi Texas Hold'em, tout peut changer. Bien entendu, vous devrez être capable d'exécuter ce plan pour gagner. Dans ce guide, nous vous apprendrons à devenir un joueur de tournoi coriace. Dorénavant, les joueurs n'interpréteront plus votre buy-in comme un tremplin vers leur succès.

Stratégie de poker de tournoi : Principes de base

Tout d'abord, nous étudierons les 5 principaux conseils stratégiques du tournoi de poker sur lesquels les novices et joueurs intermédiaires de tournoi doivent se concentrer pour devenir des adversaires coriaces lors des tournois. Vous savez, le type de joueur que personne ne tient à croiser son regard et à apercevoir à sa table.

Ceci étant dit, devoir se souvenir de trop de choses ou réfléchir à deux fois durant un tournoi peut s'avérer tout aussi mauvais. Ces 5 conseils de base vous aideront à rester concentré sur la tâche en cours, tout en vous assurant de bâtir des bases solides pour vos apprentissages futurs.

À présent, le temps est venu de vous armer pour la prochaine fois que vous irez en guerre.

1. Franchir les stades de début, milieu et final

Tous les tournois de poker sont constitués d'un stade de début, milieu et final. Cependant, de nombreux joueurs jouent de la même manière à chaque stade. En règle générale, vous devez jouer plus agressivement au stade final des tournois par rapport aux stades précédents.

L'une des raisons est qu'au début, les niveaux des blinds sont au plus bas. Il est donc inutile de prendre de gros risques pour ramasser des jetons supplémentaires. De plus, si vous pouvez créer l'image d'un joueur serré, vous serez davantage respecté au moment d'ouvrir votre jeu (jouez plus de mains en position) aux stades ultérieurs.

Jouer A-9 dépareillées dans les stades de début et final d'un tournoi MTT

Une main de type A-9 dépareillées pourrait facilement être ratée pré-flop lors des stades précoces d'un tournoi MTT. Lors des stades final et post-bulle, cette main devient bien plus jouable. Vous pouvez l'utiliser pour une relance et même une sur-relance en position.

À mesure que le tournoi avance, de plus en plus de joueurs sont éliminés et les blinds augmentent. À présent, l'heure est venue de prendre plus de risques. Avec des blinds plus élevées, votre pile de jetons par rapport aux blinds devient de plus en plus petite. Si vous essayez de laisser passer ou d'attendre les meilleures mains, vous finirez par ne plus être capable de payer les blinds. Ce n'est rien de réjouissant.

Tous les joueurs autour de vous, tant aux autres tables qu'à la vôtre, gagnent des gros pots et amassent des piles considérables. Les grosses piles deviennent de plus en plus grosses et les meneurs du tournoi se retirent davantage.

Par conséquent, lors des stades de milieu, vous devez être très occupé. À ce stade-ci, le bouton devient votre meilleur ami. Comme les joueurs les plus agressifs tenteront de former des piles plus importantes, les joueurs plus faibles auront tendance à se replier vers l'argent. Attaquez-les! Lorsque vous êtes en position, utilisez leur peur à votre avantage, avec pour objectif de voler leurs blinds. Lors des dernières phases d'un tournoi, les blinds sont bien plus élevées et le risque total peut en valoir la peine. Vous devez aussi ouvrir votre éventail de mains de départ pour inclure celles pouvant faire craquer les paires. Les connecteurs assortis et les petites paires (pour un « set-mining » ou trouver un brelan au flop) sont de bons candidats.

Lors des dernières phases, la préservation des jetons est essentielle. Il est toujours important de constituer votre pile. Mais pourquoi risquer une grande partie des jetons qui vous ont pris deux stades précédents à amasser? Identifiez les survivants et attaquez-vous à leur peur de l'élimination.

Ainsi, pour les nouveaux joueurs de tournois, une bonne stratégie par défaut est de débuter de manière serrée lors des premiers niveaux. À mesure que le tournoi avance, ouvrez votre éventail, au moins en doublant à chaque stade du jeu. Cette méthode devrait vous permettre de survivre aux premiers tours et d'accéder chaque fois aux stades de milieu du jeu.

2. Faire tapis ou se coucher?

Afin de devenir un bien meilleur joueur de tournoi, assurez-vous d'abord de ne jamais laisser votre pile de jetons descendre en dessous de 10 grosses blinds et de faire tapis ou vous coucher au moment opportun. Ne posez aucune question!

Toutefois, même si vous avez un plan solide, il se peut que parfois, rien ne se passe comme prévu et que votre pile chute. Le cas échéant, vous serez forcé de prendre des risques que vous ne prendriez pas normalement. Les jetons seront un superbe bonus et vous aurez besoin d'un immense courage pour les obtenir. Ça ne veut pas dire pour autant de faire tapis à tout moment. Notez que cette section s'appelle « faire tapis ou se coucher  et non « Je fais tapis, peu importe la situation ». ».

Par exemple, vous vous trouvez dans un tournoi MTT et parvenez aux stades de milieu. Il y a une relance 4 x BB, puis une sur-relance all-in à la suite de celle-ci. Avec les blinds à 100/200, risquer vos jetons restants d'une valeur de 2 000 $ avec un as-rag (as-mauvaise carte) serait une pure folie. C'est à ce moment précis que le concept de faire tapis ou se coucher entre en jeu. Dans ce cas, vous pouvez uniquement gagner avec la meilleure main lors de l'abattage. L'action adéquate est de se coucher et d'attendre un meilleur moment, même avec 10 BB restants dans votre pile.

De manière générale, vous pouvez ne suivre à all-in short-stacked que si vous possédez une main très forte de type AA ou KK ou si votre pile est si faible, que nous n'avez pas d'autres choix. Si votre pile finit par tomber à un niveau aussi bas, vous devez faire tapis dans tous les cas. Vous n'avez pas le temps de tourner autour du pot et d'attendre qu'un miracle se produise.

Par ailleurs, si vous décidez de faire tapis pré-flop avec une main médiocre, vous doublez vos chances de gagner. Pourquoi? Tout le monde peut se coucher et vous pourriez récupérer les blinds. Si on vous suit, vous pouvez tout de même être chanceux et gagner à l'abattage. Lorsqu'il est question d'action post-flop à plusieurs joueurs, le moment opportun pour faire tapis ou se coucher devient un peu effrayant. Plus vous affrontez de joueurs, plus vos chances de gagner sont faibles.

De nombreux tableaux peuvent vous aider à savoir quand faire tapis ou se coucher. Le tableau ci-dessous est réservé au bouton, mais ceux de chaque position à la table sont faciles à repérer.

3. Montant des mises de tournoi

Le choix du montant de la mise peut faire la différence entre accéder à une table finale et être éliminé prématurément. Lors d'un tournoi, il y a essentiellement deux moments où le montant des mises aura une incidence : le pré-flop et le post-flop. Examinons les deux :

  • Montant des mises pré-flop

    Dans tous les tournois, il faut prévoir une relance pré-flop qui correspond à ce qui se passe à votre table. Celle-ci doit avoir un sens pour vos adversaires. Si vous relancez à 5 x BB, alors que tous les autres joueurs relancent à 2,5 x BB, vous attirerez l'attention.


    Cette stratégie fonctionne pour certains joueurs. Toutefois, les débutants devraient s'en tenir au montant de relance pré-flop standard. Maintenant que le tournoi est bien amorcé, vous pouvez modifier légèrement ce montant (l'augmenter ou le réduire), en fonction de la taille de votre pile.

  • Montant des mises post-flop

    Une fois le flop est sorti, toutes les mises sont activées. Vous devez à présent bien savoir que ce vous faites. La plupart des situations dans lesquelles vous êtes le relanceur pré-flop, vous devriez miser. Environ 50 à 70 % du pot est un montant de la mise de continuation (c-bet).


    Ce montant aidera à définir la force de votre main, indiquant à vos adversaires que vous avez une bonne main. En cas de mise inférieure, vous pourriez être relancé ou check-relancé. Quant à une mise supérieure, vous pourriez vous retrouver obligé à suivre un all-in avec une main médiocre.

Voici un exemple de choix judicieux d'une mise de c-bet :

Vous êtes aux stades de début d'un tournoi MTT, avec les blinds à 25/50. Vous relancez à 2,5 x BB, à partir du Hi-jack avec Ad-Qs. Le bouton suit, le SB se couche et le BB suit. Le flop obtenu est Qh-9d-2s. Vous avez à présent une paire supérieure avec un bon kicker. Vous devrez un peu craindre que Q-9 assortis soient dans la main, mais le tableau paraît plutôt faible. A c-bet de 2/3 du pot serait une bonne action. Cela éliminera les paires moyennes et ramènera le Q avec un kicker plus faible.

Lors des dernières phases de jeu du tournoi, vous pouvez réduire ce chiffre d'environ 25 à 30 % du pot. N'oubliez pas que vos jetons valent plus; il faut donc les conserver. Ce n'est pas le moment de miser de manière trop agressive. Il est même encore plus important de contrôler la taille du pot et la mise de vos adversaires.

  • Montant des mises de sur-relance pré-flop

    Découvrir le montant exact de la mise de sur-relance peut s'avérer difficile, surtout avec les suiveurs entre les deux. Il n'en reste pas moins que vous vous trouvez aux stades intermédiaires d'un tournoi (avec 45 BB) et débutez le cut-off avec AK assortis. La position moyenne (avec 30 BB derrière) ouverture-relance est à 2,5 x BB et le joueur Hi-jack (avec 25 BB) suit.


    Il est de mise d'effectuer une bonne mise de sur-relance, mais quel montant serait approprié? Étant donné que vous aurez position sur vos adversaires pour le reste de la main, tripler la relance d'origine serait un mise respectable. Mais qu'en est-il du suiveur entre les deux? Dans les pots à plusieurs joueurs, vous devez tenir compte de cet argent supplémentaire et d'une possible sur-relance du suiveur. Ajoutez 1 fois la relance originale pour chacun. Dans cet exemple, il y a un suiveur et un relanceur; votre mise de sur-relance doit donc être 4 fois supérieure à la relance originale.


    Maintenant que vous êtes hors position, vous devez définir votre mise de sur-relance à 4 fois la relance originale au moment d'affronter un adversaire. Avec plusieurs suiveurs, ajoutez 1 fois et une autre 1 à 2 fois la relance originale pour chacun. Ce montant protégera votre main et éliminera les parasites potentiels au flop.

N'oubliez pas de toujours rester à l'affût de la situation et d'ajuster le montant de votre mise en conséquence. Cela pourrait faire la différence entre gagner et perdre la main.

4. Accéder à la table finale

Dans cette section, nous vous donnerons quelques conseils pour accéder au « Saint-Graal » du poker, c'est-à-dire la table finale. Tout d'abord, ne vous laissez jamais tenter par le pire des péchés capitaux du poker de tournoi : Supposer que vous « possédez » les jetons de votre pile. Il ne s'agit pas d'un jeu d'argent. Vous ne pouvez pas simplement vous lever et les encaisser. Les jetons de tournoi n'ont pas la même valeur que les jetons d'argent. Pour faire simple, aucun joueur ne remporte la totalité du pot à la fin du tournoi.

Dans les tournois, la table finale est l'endroit où se trouve tout l'argent. Pour y accéder, vous avez besoin de beaucoup de concentration et de travail. Même si vous êtes le meneur ou leader du tournoi en nombre de jetons, la quantité de jetons ne sera jamais suffisante. Saisissez cette occasion pour profiter des joueurs qui serrent leur jeu. Ils veulent accéder à la table finale, mais s'y prennent plutôt mal.

Voici 5 conseils pour accéder aux tables finales de façon plus régulière :

  1. Rester agressif, surtout durant les stades finaux des événements : Pendant que vos adversaires tentent de conserver leurs jetons, utilisez les vôtres pour en obtenir davantage. Par exemple, vous remarquez qu'un joueur à pile moyenne se couche constamment au bouton lors des blinds. En dernière position, servez-vous de cette information pour relancer son bouton chaque fois que l'occasion se présente. S'il ne cherche pas à mettre la pression sur les blinds, faites-le!

  2. Maintenir la pression sur les petites piles : Vers la fin des tournois, les joueurs à petite pile sont en pénurie de jetons pour plusieurs raisons : Généralement, à la suite d'un mauvais coup ou d'une action trop serrée-passive. La bonne nouvelle est que vous pouvez profiter de ces deux raisons pour vous aider à atteindre la table finale avec une pile imposante. Gardez un œil sur la mise de sur-relance irrationnelle du perdant de mauvais coup et profitez cette occasion pour récupérer le reste de ses jetons, si vous le pouvez. Exercez une pression sur le joueur serré-passif pour qu'il abandonne ses blinds et se couche post-flop sur les tableaux abominables et « humides ».

  3. Découvrir les joueurs qui jouent serré : Au moment de vous approcher de la table finale, de nombreux joueurs auront peur de perdre leurs jetons et seront faciles à démasquer. Ce sont les joueurs qui sont passés de relancer à chaque occasion à se coucher à la BB et à faire une mini-relance SB. Faites-les participer à l'action qu'ils ne veulent pas vous donner et volez-leur autant de blinds et de pots orphelins possibles.

  4. Ouvrez votre jeu, surtout si vous êtes deep-stacked : Il y a des avantages à être un gros poisson dans un étang. L'un d'eux persécute tous les autres autour de la table. La table finale se rapproche et personne ne veut être éliminé à ce stade. Essayez de voler les blinds plus souvent et de sur-relancer les relanceurs en position de milieu lorsque vous croyez qu'ils sont faibles.

  5. Voler les blinds chaque fois que l'occasion se présente : On vous l'a déjà dit un million de fois. Lorsque vous êtes tout près de la table finale au cours des stades avancés, les blinds sont très grosses. Et il faut généralement régler les premières mises pour faire bonne impression. Ne jouez pas dans la peur et ne vous couchez pas aux blinds alors que vous devriez relancer.

5. L'agression opportune permet de gagner des tournois

Tout le monde sait que l'agressivité permet de gagner des tournois, n'est-ce pas? Mais qu'est-ce que cela signifie au juste? Un maniaque qui sur-relance à chaque relance? Un joueur qui ne réussit jamais à relancer vos blinds? Ou un joueur qui ne peut s'empêcher de miser sur le relanceur? Brièvement, non. La version longue est un peu plus compliquée.

L'agression dans les tournois de poker est un équilibre ingénieux entre la survie et l'accumulation de jetons. Vous n'irez pas loin dans les tournois si vous ne parvenez pas à conserver vos jetons. D'un autre côté, vous ne pouvez pas vous constituer de pile de jetons si vous ne les risquez pas pour en gagner davantage.

Cependant, si vous misez vos jetons imprudemment, vos chances de survivre et d'atteindre la table finale seront minces. L'agression opportune est de mise.

Vous devez rechercher les occasions où vos chances de gagner sont les plus élevées, en étant agressif. À mesure que le tournoi avance, les blinds deviennent plus grosses, exigeant un jeu plus agressif. Vous devez devenir encore plus agressif lors des stades avancés du tournoi, à condition de maintenir le rythme avec l'augmentation constante des blinds et les mises préalables.

Par exemple, tôt dans un tournoi, vous avez tiré J-9 assortis au Cut-off. Au moment stades avancés, vous pourriez vous relancer cette main de la même position. Il faut reconnaître que la relance peut être plus faible en raison des blinds plus grosses, mais le fait est que vous jouez de manière plus agressive.

Une autre action agressive nécessitant une agression opportune contrôlée est une forme de jeu d'isolation.

Voici un exemple :

Vous êtes aux stades de milieu à final d'un tournoi avec des blinds à 200/400. Le joueur UTG (10 000 en jetons) relance à 3 x BB. MP2 (8 000 en jetons) suit. Vous (30 000 en jetons) ouvrez sur le bouton avec une paire de 10. Les blinds sont semi short-stacked et se couchent rapidement. Le moment est parfait pour une sur-relance agressive exagérée et possiblement, un all-in.

Cette manœuvre fait en sorte de ne jamais prendre de risques pour votre survie lors du tournoi. En cas de suivi, ils font tapis, mais pas vous. Vous êtes heureux de remporter un pot incontesté ou d'être suivi par une paire inférieure (ou une main inférieure) et d'éliminer un joueur.

Développer un style de jeu audacieux vous prendra du temps. Cela vous aidera à tirer parti des joueurs qui jouent avec la peur au ventre. Chaque fois que l'occasion de voler des blinds se présente, saisissez-la. Mais essayez de varier. Ne le faites pas à chaque tour et toujours à partir du bouton. Le cut-off peut également être un bon endroit pour les voler. Et n'ayez pas peur de défier les mises c-bet (mises de continuation) si vous soupçonnez votre adversaire de miser uniquement pour miser.

Tout cela pour dire que si vous n'êtes pas agressif, vous n'arriverez pas à atteindre la table finale et à aller au-delà. C'est ce qui différencie le « presque » du « oui, il a mordu à mon appât ».

Prêt à jouer pour de vrai? Essayez nos fabuleux tournois de poker!

Avez-vous trouvé cela intéressant?    

Merci de nous aider à améliorer

     

Copyright 2002 - 2017 Cassava Enterprises (Gibraltar) Limited., une filiale appartenant entièrement à 888 Holdings plc.
Cassava Enterprises (Gibraltar) Limited est une entreprise constituée à Gibraltar, qui fait partie de l'Union Européenne.
888 Holdings plc est coté à la bourse de Londres.
Cassava Enterprises (Gibraltar) Limited est licencié et réglementé pour offrir des services de jeu en ligne sous l'égide des lois de Gibraltar (licences de jeu à distance numéros 022 et 039) et, de fait, n'effectue aucune déclaration au sujet de la légalité de tels services au sein d'autres juridictions.
Nos services au Royaume-Uni sont opérés par 888 UK Limited, une entreprise constituée à Gibraltar, qui est sous licence et réglementée par la Great Britain Gambling Commission.
Nos services au sein des états membres du marché unique européen (sauf pour les états dans lesquels nos services sont fournis dans le cadre d'une licence locale) sont gérés par Virtual Digital Services Limited, une société constituée à Gibraltar, qui fait partie de l'Union Européenne.
La société Virtual Digital Services Limited fonctionne sous l'égide d'une licence de jeu, fournie sous le régime des lois de Gibraltar.
Nos produits de pari sont gérés en Irlande par 888 Ireland Limited, une société constituée à Gibraltar, qui est sous licence avec et réglementée par les Revenue Commissioners d'Irlande.
Notre adresse : 601-701 Europort, Gibraltar.
Nous encourageons le jeu responsable et soutenons GamCare.