Cinq règles essentielles pour bien gérer son budget

Font Size
A A A

Est-ce que l’argent est la source de tous les maux?

Une homme très intelligent a posé cette question lors d’un séminaire de réseautage marketing auquel j’ai participé.

J’ai approuvé d’un signe de tête.

J’ai grandi dans un HLM, dans un quartier ouvrier. J’ai trois sœurs. Ma mère ne travaillait pas. Mon père gagnait à peine de quoi nous nourrir et nous habiller.

Ces conditions ne pouvaient mener qu’à la pauvreté et à l’indigence. J’ai grandi avec un profond sentiment de manquer de tout.

C’est pourquoi j’ai fait signe que oui.

Alors que la majorité des joueurs choisissent le poker gratuit, il y a quand même beaucoup de joueurs qui préfèrent les poussées d’adrénaline que procurent les jeux à l’argent.

Il est donc primordial pour les joueurs de cette grande communauté de comprendre l’importance de bien gérer son budget. Si vous choisissez de jouer au poker à l’argent, faites ce petit exercice : comparez l’argent à du carburant. Et le jeu à une voiture. Si vous avez assez de carburant, vous pourrez continuer. Mais si vous en manquez, vous devrez vous arrêter.

Voici cinq conseils de base qui vous éviteront la panne sèche.

Où en êtes-vous?

Avant de décider de jouer au poker à l’argent, vous devez bien évaluer votre situation financière.

Dessinez trois boîtes sur un bout de papier :

  1. Revenus
  2. Dépenses
  3. Le bas de laine

Revenus

Notez tous vos revenus, y compris des revenus passifs (résiduels) provenant d’actifs que vous possédez.

Dépenses

Notez toutes vos dépenses mensuelles. Vous devrez estimer les dépenses variables comme les sorties, l’épicerie et d’autres biens matériels, mais vous avez plusieurs dépenses mensuelles fixes qui seront faciles à calculer.

Le bas de laine

Déduisez vos dépenses de vos revenus. Ce qui reste, c’est votre bas de laine.

Résultat négatif

Si votre bas de laine affiche un résultat négatif, vous dépensez trop. Robert Kiyosaki, l’auteur du fabuleux livre sur les finances Père riche, père pauvre, a écrit :

« Les gens riches achètent des produits de luxe quand ils pensent pouvoir se le permettre tandis que les pauvres et la classe moyenne ont tendance à acheter des produits de luxe aussitôt qu’ils ont suffisamment d’argent entre les mains. »

Analysez vos habitudes de consommation. Quelles dépenses pouvez-vous réduire ou éliminer? De façon générale, les gens pauvres ont de mauvaises habitudes de consommation. Tentez de les trouver et faites en sorte de les changer.

Il va sans dire que si vous avez un résultat négatif à chaque mois, vous vous endettez. Vous ne pouvez pas jouer au poker à l’argent si vous êtes endetté. Certaines personnes croient qu’elles pourront effacer leurs dettes en jouant au poker. Le contraire est vrai.

C’est de la paresse que de jouer au poker pour payer ses dettes. C’est de la paresse que de piger dans ses économies. C’est de la paresse que d’emprunter de l’argent. Si vous refusez d’écarter l’une de ces options, vous devrez donc trouver une façon plus créative de payer vos dettes. Ne choisissez pas le chemin le plus facile quand il est question de vos finances.

Résultat positif

Si votre bas de laine donne un résultat positif, il est temps de trouver un moyen d’utiliser ces économies. Toutefois, reparlons d’abord un instant du résultat négatif afin de régler la question de la dette. Nous aborderons le sujet avec ce que j’aime appeler le fonds d’urgence.

Objectif nº 1 : Le fonds d’urgence

Une dette a ce quelque chose de brutalement agressif. Comme dans des sables mouvants, vous pouvez vous y enliser si profondément que vous aurez du mal à respirer. Plusieurs petits aléas de la vie, qui arrivent comme un cheveu sur la soupe, entretiennent le cycle de la dette.

La laveuse est brisée, l’aspirateur a rendu l’âme, la voiture a besoin d’un nouveau système d’échappement. Sans un système financier fiable, ces désagréments inopportuns alourdiront vos dettes. Afin d’éliminer vos dettes, vous devrez d’abord créer un fonds d’urgence.

Votre tolérance au risque détermine le montant de votre fonds d’urgence. En tant que joueur de poker, votre tolérance au risque est probablement assez élevée. Je calcule mon fonds d’urgence de façon à couvrir les dépenses des six prochains mois. Si vous êtes plus frileux à l’égard du risque, vous voudrez peut-être couvrir une période de douze mois.

Mon exemple :

J’ai besoin de 1800 $ par mois pour subvenir aux besoins de ma famille. En multipliant ce montant par six mois, j’ai donc besoin d’un fonds d’urgence de 10 800 $.

Pour ce faire, mon premier objectif sera de mettre de côté chaque sou excédentaire jusqu’à ce que mon fonds d’urgence contienne 10 800 $.

Objectif nº 2 : Payez vos dettes

Je le répète, car c’est très important : vous ne devriez pas jouer au poker à l’argent si vous êtes endetté. Vous adorez le poker? Trouvez le moyen d’en tirer parti afin d’arriver à une situation financière qui vous permettra de jouer quand bon vous semble.

Tout en accumulant votre fonds d’urgence, vous devrez payer les montants minimaux dus sur vos dettes. Par la suite, lorsque votre fonds d’urgence sera bien en place, vous pourrez consacrer tout votre petit change au paiement de vos dettes.

Les dettes proviennent principalement des prêts et des cartes de crédit. Payez toujours en premier la dette qui a le plus haut taux d’intérêt. Payez les autres ensuite.

Exemple :

  1. Compte de carte de crédit - 3000 $ (taux d’intérêt de 4 %) - Paiement minimum : 25 $
  2. Compte de carte de crédit - 15 000 $ (taux d’intérêt de 0 %) - Paiement minimum : 75 $
  3. Prêt - 15 000 $ (taux d’intérêt de 2 %) - Paiement minimum : 150 $

Selon cet exemple, vous devez payer un total de 250 $ par mois en paiements minimaux. Tout montant excédentaire de votre bas de laine devrait être utilisé pour payer un montant additionnel sur votre prêt (C) parce que les intérêts sur cette dette sont les plus hauts, soit de 300 $ par mois.

Lorsque vous aurez terminé de payer votre prêt (C), dirigez le montant mensuel que vous y consacriez et tout montant excédentaire de votre bas de laine vers la dette aux taux d’intérêt le plus élevé, la carte de crédit (A) dans ce cas-ci (à 120 $). Par la suite, concentrez-vous sur la seconde carte de crédit (B).

Si une dépense impromptue arrive durant cette période, prenez l’argent depuis votre fonds d’urgence. Si votre fonds d’urgence se retrouve sous son minimum requis (10 800 $ dans mon exemple), ne payez plus que le montant minimum de vos dettes et placez les surplus dans votre fonds d’urgence jusqu’à ce que ce dernier atteigne le montant voulu. Dès que le montant est atteint, vous pouvez recommencer à payer une plus grande partie de vos dettes.

Que faire si je ne suis pas capable de rembourser mes dettes?

Il ne faut pas dire qu’on n’est pas capables. Robert Kiyosaki a écrit dans Père riche, père pauvre :

« Si vous dépensez tout ce que vous gagnez, une augmentation de vos revenus n’entraînera qu’une augmentation de vos dépenses. »

Vous devez changer vos mentalités avant de continuer à ainsi dépenser. Sinon, peu importe ce que vous gagnerez, vous le dépenserez toujours.

« Si vous voulez construire l’Empire State Building, écrit Kiyosaki, la première chose que vous devez faire est de creuser un énorme trou et y bâtir une fondation solide. »

En adoptant une nouvelle approche, en établissant un budget, en créant un fonds d’urgence et en payant vos dettes, vous vous bâtirez une solide fondation.

Vous n’en êtes pas certain? Essayez cet exercice que j’ai découvert dans le superbe livre Votre vie ou votre argent? Notez tous les montants d’argent que vous avez gagnés dans votre vie (salaires, cadeaux, prix, etc.). J’ai fait ce calcul alors que j’étais dans la mi-trentaine, et j’ai réalisé que j’avais gagné plus d’un million de dollars. Je n’avais pas cette fortune, mais j’ai compris que j’étais capable d’amasser plus d’un million de dollars. J’avais donc la ferme certitude que je pouvais le refaire.

« Ce qui manque à leur éducation, ce n'est pas comment gagner de l’argent, mais comment le dépenser, ce qu’on doit en faire lorsqu’on l’a gagné », écrivait Kiyosaki. « C’est l’intelligence financière : quoi faire de l’argent que vous avez gagné, comment empêcher les autres de vous le prendre, combien de temps vous pouvez le garder et comment cet argent travaille fort pour vous. »

Le bas de laine au résultat positif

Vous n’avez peut-être pas de dettes. Si tel est le cas, il est temps de gérer intelligemment le résultat positif de votre bas de laine.

Objectif nº 3 : Payez-vous en premier

Beaucoup de gens reçoivent leur paie, paient leurs dettes et finissent par contracter d’autres dettes car ils n’ont pas de coussin. C’est un mode de vie paresseux, provoqué par notre accès trop facile au crédit.

« Penser est la tâche la plus difficile qui existe, voilà pourquoi si peu de gens s’engagent dans cette voie », écrivait Henry Ford.

Dans son fabuleux petit livre L’homme le plus riche de Babylone, George S. Clason écrit à propos des cinq lois de l’or.

La première loi de l’or

« L’or vient volontiers en quantité toujours plus importante à celui qui met de côté non moins d’un dixième de ses gains afin de créer un patrimoine pour son avenir et celui de sa famille. »

La loi dit ainsi que lorsque vous recevez votre paie, vous devriez en mettre au moins 10 % de côté pour assurer une sécurité économique à votre famille.

La meilleure façon de le faire est au moyen de prélèvements automatiques. Vous pouvez demander à votre employeur ou à votre banque de le faire pour vous. Comme je suis travailleur autonome, c’est moi qui m’en charge, et je le fais dès que je reçois un paiement.

Beaucoup de joueurs professionnels ignorent consciemment cette première loi de l’or et croient que le meilleur retour sur l’investissement est de tout réinvestir dans leur maîtrise du jeu. Seuls les joueurs exceptionnels peuvent se le permettre.

Objectif nº 4 : Créez-vous une réserve dédiée au poker

Lorsque vous avez mis de côté 10 % de vos gains, vous devez calculer le montant d’argent que vous pouvez jouer au poker.

Si vous êtes célibataire, vous avez toute la latitude pour établir vos limites, selon vos priorités. Peut-être que vous préférez le poker à des vêtements neufs ou à une sortie au restaurant. Vous pouvez donc établir une réserve de poker plus grosse. L’important est de ne pas bloquer sur un montant. N’hésitez pas à le modifier jusqu’à ce vous ayez trouvé le montant idéal.

Si vous êtes en couple, c’est un peu plus compliqué, mais l’importance d’établir le bon montant pour votre réserve est d’autant plus grande.

Le poker est un jeu où vous pouvez perdre de l’argent même si vous êtes un bon joueur. C’est une chose qui est difficile à envisager pour ceux qui n’y jouent pas. La dernière chose dont vous avez envie est de nuire à votre relation en dépensant trop d’argent au poker. En créant une réserve de poker qui est séparée de tous les autres comptes, vous établissez ainsi une limite claire entre l’argent du ménage et ce que vous pouvez dépenser.

Une fois que votre réserve de poker est en place, vous pourrez déterminer quel genre de parties vous pourrez jouer (à mises basses ou élevées), selon le montant de votre réserve et votre tolérance au risque. Vous pouvez trouver de nombreux articles qui vous aideront à prendre une sage décision sur le bon montant à budgéter pour jouer, selon le moment. Faites vos recherches et établissez vos objectifs selon votre situation. Vous pourrez les ajuster mensuellement, selon vos progrès ou des changements dans votre situation.

Objectif nº 5 : Contrôlez votre vantardise et votre ego

Toutes ces histoires de budget ne servent à rien si vous n’arrivez pas à contrôler votre ego. Bilbo Baggins, le favori des Hobbits, a dit un jour :

« Je me sens... desséché, comme du beurre qu’on aurait étalé sur une tartine trop grande. »

Évitez une telle situation et n’essayez surtout pas de vous en déprendre en tentant de trouver plus de beurre. Optez plutôt pour la discipline et ne tentez pas de couvrir autant de pain.

J’ai côtoyé assez de joueurs de poker pour me rendre compte de cette importante lacune. Lorsqu’une personne s’habitue à jouer de certains montants, la fierté entre en jeu et les empêche de retourner à des plus petits montants si leur budget diminue.

Ces joueurs commencent donc à devoir étaler leur beurre pour l’économiser.

Au début de cet article, je vous ai demandé si l’argent était la source de tous les maux.

L’argent n’est pas la source de tous les maux.

Vous êtes la source de vos maux.

Si vous ne pouvez pas accepter de jouer sur des tables à mises plus basses en raison de votre ego. Si vous ne pouvez laisser votre ego au vestiaire. Toute cette démarchera ne rimera donc à rien. Vous retournerez à la case départ bien plus rapidement qu’il n’en faut pour dire Père riche, père pauvre.

« La seule différence entre une personne riche et une personne pauvre, c’est ce qu’elles font pendant leur temps libre », écrivait Kiyosaki.

Qu’allez-vous donc faire du vôtre?

Avez-vous trouvé cela intéressant?    

Merci de nous aider à améliorer

     

Copyright 2002 - 2016 Cassava Enterprises (Gibraltar) Limited., une filiale appartenant entièrement à 888 Holdings plc.
Cassava Enterprises (Gibraltar) Limited est une entreprise constituée à Gibraltar, qui fait partie de l'Union Européenne.
888 Holdings plc est coté à la bourse de Londres.
Cassava Enterprises (Gibraltar) Limited est licencié et réglementé pour offrir des services de jeu en ligne sous l'égide des lois de Gibraltar (licences de jeu à distance numéros 022 et 039) et, de fait, n'effectue aucune déclaration au sujet de la légalité de tels services au sein d'autres juridictions.
Nos services au Royaume-Uni sont opérés par 888 UK Limited, une entreprise constituée à Gibraltar, qui est sous licence et réglementée par la Great Britain Gambling Commission.
Nos services dans les états de l'Union Européenne (sauf pour les états pour lesquels nos services sont fournis conformément à une licence locale) sont opérés par Virtual Digital Services Limited, une société constituée à Gibraltar, qui fait partie de l'Union Européenne.
La société Virtual Digital Services Limited fonctionne sous l'égide d'une licence de jeu, fournie sous le régime des lois de Gibraltar.
Nos produits de pari sont gérés en Irlande par 888 Ireland Limited, une société constituée à Gibraltar, qui est sous licence avec et réglementée par les Revenue Commissioners d'Irlande.
Notre adresse : 601-701 Europort, Gibraltar.
Nous encourageons le jeu responsable et soutenons GamCare.