« The Grinder » se confie à 888poker

Auteur :
Font Size
A A A

Le 5 janvier, la famille Mizrachi célébrait non pas un, mais deux anniversaires. Michael « The Grinder » Mizrachi et son frère jumeau ont eu 36 ans. Techniquement, Michael est 2 minutes plus âgé que son frère Eric, surnommé affectueusement « Ewee ». Il y a aussi Robert, de deux ans leur aîné, et le benjamin, Daniel, âgé de 29 ans.

Celle qui les garde dans le droit chemin, c’est Susan Laufer, mieux connue sous le nom de « Momma Grinder ».

« Elle sait qui est le meilleur joueur de la famille », confie Michael à 888poker. « Elle s’est donné son surnom d’après le mien. Elle joue au poker en ligne tous les jours. »

Il y a aussi le père, Ezra, qui gère la ligne de vêtements « Get Lucky ». Enfin, il y a les enfants de Michael – Paul (12 ans), Julie (10 ans) et Joseph (9 ans) – qui forment un joyeux triumvirat.

« Ils vont tous à l’école et ne connaissent encore rien du poker », nous rassure Mizrachi en riant.

Alors que les enfants doivent patienter avant de s’initier au poker, il ne fait aucun doute que le jeu coule déjà dans leurs veines.

La famille All in

« Rob et moi sommes les joueurs les plus expérimentés de la famille et c’est notre emploi à temps plein », dit Mizrachi. « Parfois, je suis meilleur que Rob et, d’autres fois, c’est lui le meilleur. Vous savez comment ça se passe au poker. Nous avons tous les deux très bien fait et nous sommes toujours là un pour l’autre. »

Dire qu’ils ont bien fait est une litote. En 2016, Michael a amassé 15 386 803 $ lors de tournois, ce qui le place 16e sur la liste des meilleurs gains au poker de tous les temps. Sa plus grosse cagnotte, il l’a gagnée en 2010 en atteignant la table finale du World Series of Poker (WSOP) Main Event. Il termina cinquième avec un gain de 2 332 992 $. Ce fut un très beau coup, mais ceci reste loin de son plus gros accomplissement.

En 2005, Mizrachi s’est royalement démarqué en gagnant le World Poker Tour (WPT) L.A. Poker Classic avec 1 859 909 $ et, un an plus tard, en 2006, il obtient un deuxième titre WPT en gagnant 1 173 373 $ au Borgata Winter Open. Il ne faut pas non plus oublier que dix jours avant cette deuxième victoire, il a terminé deuxième, derrière Scotty Nguyen, au WPT Gold Strike Poker Open, avec des gains de 566 352 $. Ce fut vraiment l’une des plus remarquables séries victorieuses de l’histoire du WPT.

Quatre ans plus tard, Michael met la main sur ce que plusieurs considèrent comme le titre le plus prestigieux au poker, le WSOP Poker Player’s Championship à 50 000 $. Il surpassa 116 des plus grands joueurs de poker au monde pour gagner 1 559 046 $. Incroyablement, il deviendra le seul joueur à avoir gagné deux fois ce tournoi, alors en y remportant 1 451 527 $ en 2012. La cerise sur le sundae arrive l’an dernier alors qu’il atteint encore une fois la table finale.

« Je suis vraiment content d’avoir gagné le Poker Player’s Championship à 50 000 $ deux fois et d’avoir atteint la table finale pour une troisième fois, pour finir quatrième cette année », dit Michael. « Ce fut tout un accomplissement pour moi. »

De plus, Michael a terminé troisième au WPT World Championship de 2012, avec un gain de 424 618 $, et a gagné le WSOP Europe Mixed No-Limit Hold’em 2011 à 10 000 € avec un gain de 448 861 $ et son troisième bracelet d’or.

Étonnamment, son frère Robert a plus de bracelets WSOP : il en a quatre. Il gagne son premier au WSOP 2007 en remportant l’événement 50 : le World Championship Pot-Limit Omaha à 10 000 $, avec des gains de 768 889 $. Il obtient son second bracelet sept ans plus tard au WSOP 2014, lors de l’événement 41 : le Dealer’s Choice à 1,00 $ avec des gains de 147 092$. En 2015, il gagne l’événement 3 : l’Omaha Hi-Lo à 1500 $ avec des gains de 251 022 $. Puis, l’été dernier, il gagne l’événement 3 : le Seven Card Stud Championship à 10 000 $ avec des gains de 242 662 $. Cela fait trois bracelets en trois ans, une chose rare dans le monde du poker. En ce début de 2017, Robert a accumulé 6 144 673 $ de gains lors de tournois.

Même s’il ne peut pas se vanter d’avoir les statistiques de ses grands frères, Eric Mizrachi a aussi quelques succès de poker et notamment des gains de 241 624 $ en tournois live. Sa plus grosse cagnotte, au montant de 20 346 $, il l’a gagnée en 2006 en finissant 25e au WPT Mirage Poker Showdown.

Même le bébé de la famille, Daniel, un DJ-magicien surnommé soit « DJMagic » ou « DJMizrachi » (faites votre choix), totalise des gains de 26 766 $. Ceci inclut son record en carrière de 9684 $, en finissant quatrième au Isle Poker Classic Deepstacks Live de 2013.

« Tous les membres de ma famille me soutiennent, peu importe ce que je fais », affirme « The Grinder ». « Si je suis content, ils sont contents. J’ai un soutien complet de tous. »

La famille, ça compte

Les Mizrachi sont considérés comme les rois du poker, mais ils ne sont pas exactement la « première famille du poker » puisqu’il y a plusieurs autres fratries comme Barny et Ross Boatman, Di « Urindanger » et Hac « trex313 » Dang, de même que Grant et Blair Hinkle, pour n’en nommer que quelques-unes. Toutefois, avec leurs sept bracelets, il n’est pas exagéré de dire que Michael et Robert représentent la fratrie la plus accomplie du poker.

Le poker coule aussi dans les veines des Brunson. En fait, Doyle et Todd Brunson sont les seuls joueurs père-fils dans le Poker Hall of Fame. Les joueurs ne sont admissibles à cet honneur qu’après de 40 ans, ce qui fait que les Mizrachi ont encore quelques années à jouer avant d’atteindre la liste des candidatures pour le Poker Hall of Fame. Les chances sont bonnes pour qu’ils deviennent les premiers frères à être couronnés. Mais seul le temps nous le dira.

Le poker est l’entreprise familiale

Face à une si grande famille de fervents du poker, on ne peut que se demander si les Mizrachi se rassemblent pour une partie amicale à la maison une fois de temps en temps.

« Il arrive que nous nous rassemblons pour jouer l’un contre l’autre, mais cela demeure rare », explique Michael. « Toutefois, durant le WSOP 2016, mon frère Rob et moi étions assis à la même table aux événements à 50 000 $, à 100 000 $ et à 25 000 $. Quelles en étaient les chances? »

Même s’ils ne peuvent pas jouer souvent ensemble au poker, les Mizrachi sont dans le jeu ensemble, sur une base régulière.

« Nous avons commencé avec le WSOP Dealers Academy », dit Michael. « Nous avons une école à Hollywood, en Floride et nous sommes très excités d’annoncer sa venue en ligne bientôt. Nous avons de gros projets et souhaitons être en ligne d’ici le WSOP 2017.

Bracelets. Titres WPT. Millions de dollars en gains. Une entreprise de vêtements et une école de croupier. Ceci n’est qu’une partie de ce qui a aidé les Mizrachi à bâtir un empire de poker, empire auquel ils n’ont aucunement l’intention de renoncer.

Vous pouvez voir Michael Mizrachi au King’s Casino Rozvadov du 26 janvier au 6 février. C’est alors que « The Grinder » sera aux plus grosses tables de l’Europe pour jouer au 888Live Festival, qui offrira des prix garantis d’au moins 600 000 €.

Pour plus d’informations sur cet événement, cliquez ici.

Vous pouvez suivre Michael « The Grinder » Mizrachi sur Twitter : @TheGrinder44

Avez-vous trouvé cela intéressant?    

Merci de nous aider à améliorer

     

Copyright 2002 - 2017 Cassava Enterprises (Gibraltar) Limited., une filiale appartenant entièrement à 888 Holdings plc.
Cassava Enterprises (Gibraltar) Limited est une entreprise constituée à Gibraltar, qui fait partie de l'Union Européenne.
888 Holdings plc est coté à la bourse de Londres.
Cassava Enterprises (Gibraltar) Limited est licencié et réglementé pour offrir des services de jeu en ligne sous l'égide des lois de Gibraltar (licences de jeu à distance numéros 022 et 039) et, de fait, n'effectue aucune déclaration au sujet de la légalité de tels services au sein d'autres juridictions.
Nos services au Royaume-Uni sont opérés par 888 UK Limited, une entreprise constituée à Gibraltar, qui est sous licence et réglementée par la Great Britain Gambling Commission.
Nos services au sein des états membres du marché unique européen (sauf pour les états dans lesquels nos services sont fournis dans le cadre d'une licence locale) sont gérés par Virtual Digital Services Limited, une société constituée à Gibraltar, qui fait partie de l'Union Européenne.
La société Virtual Digital Services Limited fonctionne sous l'égide d'une licence de jeu, fournie sous le régime des lois de Gibraltar.
Nos produits de pari sont gérés en Irlande par 888 Ireland Limited, une société constituée à Gibraltar, qui est sous licence avec et réglementée par les Revenue Commissioners d'Irlande.
Notre adresse : 601-701 Europort, Gibraltar.
Nous encourageons le jeu responsable et soutenons GamCare.