Hollywood et le poker

Auteur :
Font Size
A A A

Nous connaissons tous des programmes de poker comme Poker After Dark, Rounders et High Stakes Poker. Mais avez-vous déjà remarqué qu'il existe des ressemblances plus subtiles entre le poker et le grand écran?

Dan O'Callaghan explore les limites entre les films et les tournois de poker.

Les frissons du grand écran à la table de poker

Avec Le loup de Wall Street, je trouve que 300 est l'un des meilleurs films de tous les temps. C'est vrai, c'est un peu sanglant et la quantité d'abdominaux qu'on y voit est un peu décourageante pour ceux d'entre nous qui traînent les pieds pour aller à la salle de gym. Mais dans le fond, quelle importance?

Absolument tout, des coups de bouclier au ralenti au coup de pied devant le puits sans fond (« Nous sommes des spartiaaaates! ») est aussi palpitant que si Phil Ivey et Liv Boeree se retrouvaient en tête-à-tête pour la première fois. La bataille d'Achille et d'Hector pour Troie produit un cocktail à la fois formidable et sanglant que seule la rencontre du beau Brad Pitt avec le monde de la lutte peut égaler.

Chaque fois que je regarde 300, je suis renversé par la fin. Je sais que ça peut paraître stupide, étant donné que nous savons tous comment le film finit avant même qu'il ait commencé, mais je reste bouleversé par le désespoir ultime des Spartiates. C'est la même chose quand je regarde Rocky. Je reste là, devant le téléviseur, à crier à Rocky de bloquer les coups et de se défendre. Mais il ne m'écoute pas. Comment se fait-il qu'avec tous les bouleversements technologiques d'aujourd'hui, nous soyons toujours incapables de communiquer avec les personnages fictifs... au beau milieu d'un match de boxe... des années 80... sur un DVD? Inadmissible.

Essayez donc ça : Préparez-vous un énorme bol de popcorn, réglez l'éclairage en mode « cocoonning » et regardez un tournoi de poker comme si c'était un film. Vous serez étonné de constater tout ce que les tournois multi-tables ont en commun avec les meilleurs production hollywoodiennes.

En plus, en observant les bad beats et les coups glorieux, vous pourrez vraiment apprendre beaucoup.

Le champ de bataille – Nous sommes des spartiates!

Probablement remarquerez-vous immédiatement que le tournoi fonctionne également comme tous les champs de bataille des films : le même cycle, inlassable, pendant lequel le plus fort écrase le plus faible, mal équipé et sans moyens pour se défendre contre un adversaire de carrure supérieure. Et vous pouvez me croire, ça m'énerve autant que quand Rocky hésite à bloquer les coups dans... bon, bref... Rocky.

Donc, si vous n'êtes pas L'étalon italien, la nécessité de vous défendre vous saute probablement autant aux yeux que les abdominaux taillés au couteau des 300. Hélas, apprendre à se défendre efficacement aux tables de poker, c'est un peu comme conduire les énormes éléphants de guerre de Xerxès : plus compliqué qu'il n'y paraît. C'est probablement la raison pour laquelle vous voyez certains joueurs commencer à fulminer lorsqu'ils se font voler des parties de leurs piles, encore et encore, par des adversaires qui sont tout simplement plus forts.

Ce qui aggrave encore ce massacre au blind, c'est que, tout comme dans la trahison d'Éphialtès aveuglé par la colère ou les mots « pas très choisis » de l'émissaire perse dans 300, ce type de retournement émotif entraîne toujours des erreurs désastreuses du type « les spartiates qui finissent par être jetés dans un puits sans fonds ».

Bien entendu, dans un tournoi de poker, ce phénomène se manifeste généralement de deux façons avec des joueurs qui ne savent pas trop comment se défendre : soit ils abandonnent et sont éliminés (en essayant d'attendre une main) soit ils se sabordent lors d'un resteal aussi stupide qu'inutile.

Les 300 avaient perdu d'avance pour avoir été trahis et dépassés. C'est la même chose pour ces joueurs de tournoi, dominés sur le plan mental autant que stratégique.

La beauté du poker, c'est que cette force n'est pas physique. Inutile de posséder les armes de Léonidas, l'agilité d'Achille ou, euh... le menton en acier de Rocky. Pour s'améliorer, il faut juste la volonté, le temps et les moyens.

Je ne peux rien faire pour vous en ce qui concerne la volonté, mais je peux vous faire gagner un peu de temps et d'efforts en vous encourageant à garder les yeux bien ouverts et à lire mon prochain article, consacré à la défense des blinds. J'espère que vous m'écouterez davantage que Rocky. Bon sang, comme j'aurais voulu qu'il bloque les coups!

La structure

En règle générale, il existe quelques ressemblances très évidentes entre les tournois de poker et presque tous les autres films. Croyez-moi que l'expression en règle générale n'est pas choisie au hasard. Je me souviendrais toujours de mon chargé de cours en analyse des médias me montrant des bidules plutôt bizarres, à intrigues multiples, non linéaires et structurés de manière aléatoire qui ne rentraient pas trop dans le moule. Mais, dans la plupart des cas, les films, tout comme les tournois de poker, ont un début, un milieu et une fin bien définis. Comme de bien entendu, chacun d'entre eux est associé à une liste précise de conventions et d'attentes.

Les débuts sont en fait des introductions. On fait le plein d'information et on se prépare à découvrir la distribution de l'épopée du tournoi, le Xerxès et le Sauron qui tenteront de nous soumettre à la première occasion. Les forces, les origines et les comportements des personnages nous sont révélés, et nous les analysons pour nous préparer à l'action qui guette à mi-chemin de l'aventure.

Car l'action a principalement lieu à ce moment là, avec de nombreuses batailles pour les pots, le squeeze, le bluff, le value-bet, la mise à mort de géants, et peut être même un peu de slowroll. On se sert de ce qu'on a appris dans introduction pour prévoir le dénouement et pour concevoir des attentes. Tout comme devant un film, on est à la merci des rebondissements, on reste sans voix devant le rétablissement inattendu d'un adversaire ou sous le choc, comme quand on a découvert que Bruce Willis était mort dans Sixième Sens.

À la fin, lorsque la poussière retombe, on se frotte les yeux et on relaxe nos doigts crispés par l'effort de la bataille, nos poignets endoloris à force de brasser des jetons. C'est avec la conclusion que se révèle à nous le vainqueur, et on attend le prochain tournoi avec la même hâte et le même optimiste qui nous animaient lors du dernier...

J'aimerais juste que le héros meurent moins souvent aux tables!

Imprévu et aventure

Il est intéressant de constater que les ressemblances les plus intrigantes entre le poker et les films résident dans leur imprévisibilité. Lors du premier visionnement d'un film, il représente l'inconnu, une occasion d'oublier toute prudence et de se soustraire à la routine quotidienne (sauf si vous êtes un professionnel des tournois, bien entendu!).

Comme l'a si bien dit mon bon copain Ralph Waldo : La vie est un cheminement, pas un aboutissement ».

Il s'agit d'apprécier l'aspect incertain du trajet, l'excitation du voyage. Je crois que ce sentiment d'aventure et ce chaos émotionnel jouent un grand rôle dans la motivation qui pousse à participer à des tournois de poker. Dans la vie, on n'a pas si souvent l'occasion de sentir le goût de la victoire, puis, la minute suivante, de devoir se battre pour survivre.

Et tout comme le destin du héros dépend du réalisateur, le tournoi est souvent un jouet impuissant dans les mains des dieux du poker.

L'argent n'est pas le moteur des tournois de poker. Les jeux d'argent sont bien plus fiables. Ce qui motive les joueurs, ce sont les rebondissements, le suspense, l'aventure. Tout comme dans La ligne verte ou Les pages de notre amour, les turbulences émotionnelles et l'enivrante fragilité de votre « vie de tournoi » vous donneront des sensations inégalées. Même si la brutalité des coolers et des run-outs vous rendra aussi nauséux et fâché que si Achille venait encore de traîner Hector dans la saleté.

Nous sommes aussi impuissants en regardant un film que lorsque nous sommes épuisés. C'est ce trouble sentiment d'impuissance et de manque de contrôle qui nous entraînent dans des montagnes russes d'émotions superbement intriquées que sont à la fois le poker que le cinéma.

V comme victoire

À mes yeux, ces ressemblances entre le poker et Hollywood est la source de leur grandeur. Chacune d'entre elles constitue un ingrédient essentiel d'un cocktail capable de nous entraîner dans la plus épique des aventures ponctuées d'épreuves et de tribulations, au cours desquelles des héros se battent contre vents des marées dans leur quête ultime vers le triomphe.

V ne signifie pas vendetta, mais victoire, et chaque inscription à un tournoi est une nouvelle occasion de sortir du Comté et d'amorcer une nouvelle épopée.

Votre propre bataille pour la gloire, l'honneur, l'aventure peut facilement être aussi exaltante que les films que j'ai vus.

Avez-vous trouvé cela intéressant?    

Merci de nous aider à améliorer

     

Copyright 2002 - 2016 Cassava Enterprises (Gibraltar) Limited., une filiale appartenant entièrement à 888 Holdings plc.
Cassava Enterprises (Gibraltar) Limited est une entreprise constituée à Gibraltar, qui fait partie de l'Union Européenne.
888 Holdings plc est coté à la bourse de Londres.
Cassava Enterprises (Gibraltar) Limited est licencié et réglementé pour offrir des services de jeu en ligne sous l'égide des lois de Gibraltar (licences de jeu à distance numéros 022 et 039) et, de fait, n'effectue aucune déclaration au sujet de la légalité de tels services au sein d'autres juridictions.
Nos services au Royaume-Uni sont opérés par 888 UK Limited, une entreprise constituée à Gibraltar, qui est sous licence et réglementée par la Great Britain Gambling Commission.
Nos services dans les états de l'Union Européenne (sauf pour les états pour lesquels nos services sont fournis conformément à une licence locale) sont opérés par Virtual Digital Services Limited, une société constituée à Gibraltar, qui fait partie de l'Union Européenne.
La société Virtual Digital Services Limited fonctionne sous l'égide d'une licence de jeu, fournie sous le régime des lois de Gibraltar.
Nos produits de pari sont gérés en Irlande par 888 Ireland Limited, une société constituée à Gibraltar, qui est sous licence avec et réglementée par les Revenue Commissioners d'Irlande.
Notre adresse : 601-701 Europort, Gibraltar.
Nous encourageons le jeu responsable et soutenons GamCare.