LE POKER CHINOIS : UNE INTRODUCTION

Auteur :
Font Size
A A A
Chinese Poker Une intro au poker chinois

C’était en l’an 2000 la première fois que je suis allé aux World Series of Poker. À cette époque, les WSOP se tenaient encore au Binion’s Horseshoe au centre-ville de Las Vegas. L’événement avait beaucoup moins d’ampleur qu’aujourd’hui. À ce moment-là, c’était comme un colloque international de joueurs. Bien que peu en nombre, des gens de partout dans le monde venaient tenter leur chance au Main Event. 

Je me rappelle l’admiration qui m’a envahi alors que je me promenais dans la salle de poker. J’y voyais tant de légendes du poker dont je n’avais qu’entendu parler ou lu à leur sujet. Je me rappelle aussi avoir été très impressionné par tout l’argent qui se jetait sur les tables. Les jeux qui se déroulaient en parallèle du tournoi étaient les plus grosses parties de poker que j’avais vues. Et l’une des plus grosses parties en cours semblait même ne pas être du poker du tout. En plein centre de la salle, Clyde « Puggy » Pearson était assis à une table, face à Doyle « Tex Dolly » Brunson, un cigare à la bouche et pour ainsi dire la moitié d’un paquet de cartes en éventail dans ses mains. Les deux hommes ont pigé une bonne partie de ces grosses piles de cartes, plaçant les cartes çà et là, avant de finalement dévoiler leur main sur la table à côté de celle de leur adversaire. C’est à ce moment que l’assistance s’est approchée de la table pour voir ce qui se passait. Tex Dolly et Puggy ont tous deux étudié la main de l’autre avant de balancer de gros paquets de billets de cent dollars, dans un sens comme dans l’autre. Puis le croupier a mélangé les cartes et en a distribué de nouvelles. 

Les curieux ont tous commencé à discuter avec les autres de la façon dont chacun des deux hommes avait joué sa main, et de ce qu’ils auraient dû faire différemment. Je ne comprenais absolument rien de ce manège. Était-ce du poker? 

« Qu’est-ce que c’est que ce jeu de fou? », ai-je demandé à mon voisin. 

« C’est le poker chinois, 200 $ par point », m’a-t-il répondu.

RÈGLES DU POKER CHINOIS 

Les règles du poker chinois sont simples si vous connaissez le classement des mains de poker.

  1. Chaque joueur reçoit 13 cartes.
  2. Vous disposez ensuite vos cartes en trois différentes mains : deux mains de cinq cartes et une main de trois.
  3. Dans votre main de trois cartes, les suites et les couleurs ne comptent pas, seulement la plus haute carte, les paires et les triples.
  4. La force de vos mains doit augmenter en commençant par la plus basse, votre main de trois cartes.
  5. Lorsque vos mains sont placées, vous comparez chacune de celles-ci avec celles de votre adversaire. La meilleure main fait gagner un point et un point bonus est donné si les trois mains l’emportent.
  6. Des points bonus sont aussi attribués pour certaines mains, en commençant d’abord par les suites dans la main inférieure (« bottom hand »), jusqu’aux paires plus élevées que les six dans la main supérieure (« top hand »). Ces points bonus peuvent rendre le jeu incroyablement instable, surtout si un joueur « rate » son coup, c’est-à-dire qu’il ne réussit pas à créer trois mains dont la valeur est croissante.
  7. Dans ce cas, le joueur paie le bonus de balayage en plus de tous les bonus reliés à une main élevée. Selon les bonus convenus, les mains peuvent donner jusqu’à trente points, et parfois même plus dans certains cas.

Ce jeu est différent du poker, car il n’y a pas de mise, ni de bluff ou d’analyse de jeu. Vous n’avez qu’à jouer vos cartes et à les comparer avec celles de votre adversaire, puis de faire les comptes. Mais le jeu ressemble aussi beaucoup au poker, en ce sens qu’il présente la parfaite combinaison de chance et d’habileté, bien que cette version implique tout de même une bonne dose de chance.

 DES WSOP À L’OFCP 

Le poker chinois a fait son entrée en tant qu’événement de bracelet aux World Series of Poker en 1995. Les buy-in y étaient de 1000 $ et 5000 $. Après deux ans, l’événement WSOP n’a plus eu lieu en raison des nombreux défis reliés au mode tournoi. Le jeu a eu sa place sur la scène parallèle pendant plusieurs années jusqu’au milieu des années 2000, alors qu’une variante du poker chinois est apparue dans le monde des tournois de poker et s’y est taillée une place. 

Le poker chinois Open Face (OFCP) est joué selon les mêmes règles que le poker chinois, mais les joueurs reçoivent cinq cartes face ouverte, puis le reste de leurs cartes leur est donné une à la fois. Ils décident dans laquelle de leurs trois mains sera donnée chacune de ces cartes. Ces cartes sont aussi découvertes afin que leurs adversaires puissent voir ces mains et tenter de les battre. 

L’OFCP a fait son apparition dans les salles de poker américaines il y a de ça dix ans. La légende raconte que le professionnel de poker russe Alex Kravchenko aurait apporté le jeu de la Russie à la Finlande et que, depuis, le jeu s’est répandu parmi les joueurs comme une traînée de poudre. Les pros russes comme Kravchenko qui ont voyagé dans le circuit de poker ont initié le jeu sur la scène des tournois, ce qui explique probablement pourquoi le jeu a d’abord été connu comme le « poker chinois russe ».

En 2013, l’OFCP était partout, même s’il ne se jouait pas vraiment dans les casinos. Les joueurs y jouaient selon leurs propres moyens, dans leurs chambres d’hôtel, dans les bars, partout où l’on pouvait mettre des cartes sur une table. Puis, quelques développeurs ont créé des applications pour que les gens puissent jouer à l’OFCP sur leur téléphone. Par la suite, les joueurs ont commencé à jouer à l’OFCP en version mobile avec d’autres joueurs, entre deux mains, assis à une table de poker, lors de tournois ou de parties à l’argent. L’OFCP est devenu si populaire que les WSOP ont pensé intégrer un événement de bracelet en 2013, mais, après la contestation de pros de poker populaires comme Daniel Negreanu et Todd Brunson, l’idée fut mise au rancart. Le Rio a plutôt offert un événement OFCP à buy-in de 5000 $ dans le cadre de sa série « Carnaval de poker ». Les parties OFCP des WSOP 2013 ont presque tourné jour et nuit, avec des montants de 10 $ à 100 $ par point et même plus. 

Il y a plusieurs variantes à l’OFCP. Plusieurs d’entre elles rendent le jeu très volatile et rempli d’action. L’une des variantes les plus populaires est l’OFCP Pineapple, où les joueurs reçoivent trois cartes plutôt qu’une. Ils en défaussent alors une et en placent deux. Les joueurs ont aussi ajouté le concept « Fantasyland ». Dans cette version, un joueur est récompensé s’il obtient une paire de reines ou un jeu plus élevé dans sa main de trois cartes, en recevant les cartes de sa prochaine main entièrement cachées. Parmi les autres variantes, on retrouve la main intermédiaire de petite valeur (2-7) et la possibilité de jouer deux mains en même temps lorsqu’on est en possession du bouton. 

Certaines des plus grandes salles de poker de Las Vegas, comme la Venetian et l’Aria, offrent l’OFCP à l’occasion. C’est souvent joué à 5 $ le point, mais, durant les WSOP des mois d’été, les parties se jouent avec de plus grosses mises. On peut aussi y jouer en ligne. Le pro de poker lituanien Tony G, qui est aussi membre du Parlement européen, a créé le premier site Web pour jouer à l’OFCP en ligne avec sa plateforme Tonybet. Tonybet a fait la promotion de ce nouveau site en 2014 par la tenue au King’s Casino, en République tchèque, du plus gros tournoi OFCP en direct de l’histoire : le Tonybet High Roller à 10 000 €. Jennifer Shahade, américaine détentrice du titre de Grand Maître d’échecs, a remporté le tournoi et 100 000 €. 

LA POPULARITÉ DU POKER CHINOIS  

Bien que quelques pros comme Todd Brunson boudent ce type de poker en raison de l’absence de mise ou de bluff, la demande pour ce jeu continue de grimper dans les salles de poker. Et de plus en plus de joueurs jouent au jeu sur l’application Play Pineapple. Phil Hellmuth publie souvent sur Twitter des images de ses plus grosses mains.  

Dans une entrevue l’an dernier au Today show, le nageur olympique Michael Phelps a confié que, sur les photos de lui prises avant une course, alors qu’il avait son téléphone à la main, il jouait en fait à l’OFCP. Ce qui a incité le pro de poker Shaun Deeb à défier Phelps sur Twitter pour une partie. Shaun Deeb est l’un des plus fervents partisans de ce jeu. Il joue régulièrement à des parties OFCP à hautes mises et il affirme que ce jeu est là pour rester. « Il y a eu le Limit Hold’em, puis le No-Limit Hold’em, et maintenant on voit que la plupart des gros jeux sont PLO. Il y aura toujours un mouvement d’un jeu à un autre. Et c’est ce qui est arrivé », raconte-t-il à Poker Listings. « Ce que je dis depuis le début, c’est qu’avec l’Open-Face, n’importe qui peut arriver à une table, regarder un peu et savoir comment jouer. On peut y observer chacune des décisions des joueurs. »

POKER CHINOIS VS POKER TEXAS HOLD’EM 

Il est vrai que l’OFCP prend de plus en plus de place, mais réussira-t-il à surpasser le Hold’em comme jeu de cartes le plus populaire? Il ne semble pas qu’une telle chose se produise dans les casinos ayant pignon sur rue. Pas plus de trois ou quatre joueurs ne peuvent y jouer en même temps (selon la variante choisie). Terminer une main prend aussi du temps, ce qui signifie que les casinos devront facturer pour le temps à la table plutôt que de prendre un pourcentage de la cagnotte. (Sans compter que les croupiers ne feraient que bien peu de pourboires avec l’OFCP). Pour ce qui est des tournois, l’histoire a démontré que ce format est difficile à gérer. 

Le futur de ce jeu est toutefois prometteur, surtout avec les plateformes mobiles qui comptent de nombreux joueurs. Des applications comme Play Pineapple, qui est présentement l’application OFCP la plus populaire du iOS Store, distribue plus de 100 000 mains par jour. Elles sont aussi testées et certifiées par NMi Meterology & Gaming Ltd, une entreprise du Royaume-Uni spécialisée dans la mise à l’essai de jeux de hasard. Les joueurs peuvent donc avoir confiance qu’ils ne seront pas victimes de tricherie ou de fraude de la part des autres joueurs. Bien que nous ne pourrions pas voir l’OFCP remplacer les parties Hold’em en direct, nous verrons sans doute de plus en plus de joueurs jouer à l’OFCP entre deux mains. 

Il est vrai que l’OFCP est facile à apprendre, mais néanmoins difficile à maîtriser. Voici quelques trucs à se rappeler lorsque vous jouez à l’OFCP Pineapple : 

Un tirage de suite trouée sur la Second Street avec toutes vos possibilités en place a 76 % de chances. Un tirage de suite bilatérale a 95 % de chances. 

Ne soyez pas trop pressé sur la couleur! Quatre cartes assorties vous donnent pratiquement 100 % des chances de terminer une couleur avant la fin. Donc, considérez plutôt jouer 3 cartes sur votre main inférieure et utiliser la quatrième carte pour créer une paire sur la main intermédiaire ou un bon kicker sur la main supérieure. 

N’empilez pas vos cartes basses sur la main supérieure. Cette main est cruciale, surtout dans des parties comme Fantasyland. Utilisez vos cartes basses sur la main intermédiaire, là où deux paires sont souvent un très bon jeu, et essayez de faire des grosses paires dans la main supérieure. 

Regardez bien la main de votre adversaire! J’ai connu des joueurs qui sont tellement concentrés sur leurs propres cartes qu’ils ne regardent les cartes de leurs adversaires que pour connaître leurs possibilités, sans penser aux chances que ceux-ci ont de faire leur main ou de la rater. Si votre adversaire semble jouer une grosse main qu’il pourrait facilement rater, jouez plus prudemment! S’il semble avoir déjà fait une grosse main, ne prenez pas de risques qui vous feront perdre de toute façon! 

Jouez au Pineapple progressif. Le Pineapple progressif est une variante du Pineapple OFCP qui gagne en popularité. Au Pineapple, lorsqu’un joueur fait le Fantasyland, il reçoit 14 cartes et en défausse une après avoir mis en place ses trois mains. Il y a débat pour savoir si c’est un réel avantage puisque, normalement, vous verriez un total de 17 cartes, mais seulement 3 à la fois. Au Pineapple progressif, vous obtenez des cartes supplémentaires en fonction de la qualité de votre main supérieure, celle qui vous a permis de faire le Fantasyland. Une paire de dames est bonne pour 14 cartes, une paire de rois pour 15 cartes, une paire d’as pour 16 cartes et 17 cartes pour les triples. Même à 15 cartes, c’est indéniablement un avantage par rapport au fait de jouer tour après tour. Cela crée une partie avec beaucoup plus d’action, car les joueurs vont se lancer dans un Fantasyland à presque tous les coups. Mais soyez prudent! Les revirements abondent! 

Ne soyez pas surpris si une partie d’OFCP se déroule dans une salle de poker près de vous. Et si c’est le cas, préparez-vous à vous y inscrire en apprenant à y jouer dès aujourd’hui. 

Avez-vous trouvé cela intéressant?    

Merci de nous aider à améliorer

     

Copyright 2002 - 2018 Cassava Enterprises (Gibraltar) Limited., une filiale appartenant entièrement à 888 Holdings plc.
Cassava Enterprises (Gibraltar) Limited est une entreprise constituée à Gibraltar, qui fait partie de l'Union Européenne.
888 Holdings plc est coté à la bourse de Londres.
Cassava Enterprises (Gibraltar) Limited est licencié et réglementé pour offrir des services de jeu en ligne sous l'égide des lois de Gibraltar (licences de jeu à distance numéros 022 et 039) et, de fait, n'effectue aucune déclaration au sujet de la légalité de tels services au sein d'autres juridictions.
Nos services au Royaume-Uni sont opérés par 888 UK Limited, une entreprise constituée à Gibraltar, qui est sous licence et réglementée par la Great Britain Gambling Commission.
Nos services au sein des états membres du marché unique européen (sauf pour les états dans lesquels nos services sont fournis dans le cadre d'une licence locale) sont gérés par Virtual Digital Services Limited, une société constituée à Gibraltar, qui fait partie de l'Union Européenne.
La société Virtual Digital Services Limited fonctionne sous l'égide d'une licence de jeu, fournie sous le régime des lois de Gibraltar.
Nos produits de pari sont gérés en Irlande par 888 Ireland Limited, une société constituée à Gibraltar, qui est sous licence avec et réglementée par les Revenue Commissioners d'Irlande.
Notre adresse : 601-701 Europort, Gibraltar.
Nous encourageons le jeu responsable et soutenons GamCare.