Le poker – Est-ce un jeu, un sport ou les deux ?

Font Size
A A A

Le débat à savoir si le poker est un sport est plus que de la sémantique. Dans de nombreux pays, sa classification a des implications sérieuses au niveau légal et des taxes. Donc, qui a raison ?

En 2015, Erik Seidel, un joueur de poker professionnel ayant été admis au temple de la renommée du poker en 2010 et qui a gagné huit séries mondiales, a fait 5 M$ en jouant à des tournois de poker à travers le monde. Pour mettre ce montant en perspective, Harry Kane, un attaquant anglais pour la Premier League à Tottenham Hotspur, gagne environ 2 M£ par année. 

Malgré les bénéfices financièrement comparables entre le poker et le sport professionnel, le débat fait toujours rage à savoir si le premier devrait être considéré comme un sport. Il s'agit certainement d’une question dont la réponse reste vague et plusieurs ont des opinions différentes sur le sujet.

Donc, par où commencer ?

L’accent du sport sur l’activité physique

« Est-ce que vous riez de moi », demanda le pro du poker, Dennis Phillips, lorsqu’il s’est fait demandé par Gary Wise d’ESPN si le poker avait sa place aux Olympiques. « Tout jeu dans lequel Phil Hellmuth pourrait être un olympien ne devrait pas être un sport olympique. » Bien que sa réponse n’était pas si sérieuse, cela reflète bien l’opinion des gens, à l’intérieur autant qu’à l’extérieur du milieu du poker.

« Ce n'est pas un sport, le sport comprend de l'athlétisme » répond Barry Greenstein. Greg Raymer, le vainqueur du 2004 Poker World Series Main Event a donné cette réponse : « Personne ne devrait gagner de médaille basée seulement sur un tournoi parce que les résultats d’un tournoi ne sont pas suffisants pour déterminer le meilleur joueur. Le poker est un jeu de compétence à long terme – nous devrions jouer pendant des mois. » 

Des six professionnels interrogés par Gary Wise, tous étaient de l'avis que le poker n’est pas, et ne devrait pas être, considéré en tant que sport. Le poker a sa propre place, semble-t-il, et ce n'est pas aux côtés du soccer, du basketball ou du baseball même si les gains financiers potentiels sont similaires.

Peut-être devrions nous définir clairement le terme sport avant de continuer. Le dictionnaire Merriam-Webster le décrit ainsi : 

Le sport est une « activité athlétique exigeant des habilités ou des prouesses physiques et, souvent, de nature compétitive, telle que la course, le baseball, le tennis, le golf, les quilles, la lutte, la boxe, la chasse, la pêche, etc. »

Donc le sport, par définition, est un passe-temps, un divertissement ou une activité récréative avec un ensemble de règles standard, un niveau de compétence particulier et, certainement, de l'activité physique. Par conséquent, si les professionnels du poker ne sont pas d'accord sur le statut du poker et qu’il ne semble pas remplir les exigences de la définition de sport, y a-t-il un besoin de débattre sur la classification du poker ?

Est-ce aussi simple ?

Il semblerait par contre que ce n'est pas aussi simple. L’International Mind Sports Association est dévouée à débattre du fait que les activités exigeantes mentalement sont aussi épuisantes que les activités physiques et est déterminé à inclure ces jeux aux Olympiques aux côtés des sports plus physiquement exigeants. 

Déjà convaincu que les échecs, le bridge, le cribbage et le jeu de dames répondent aux exigences pour être qualifiés de sports d’esprit, l’IMS a déterminé que le poker est bel et bien un sport et l'a même classifié en tant que sport en 2010. 

En plus, il y a eu plusieurs études, articles et livres publiés concernant les manières dont les joueurs de poker se préparent à des tournois. Plusieurs des conseils, y compris bien se reposer et faire un peu d’exercice physique léger avant le début, pourraient être mépris pour des conseils donnés aux athlètes. 

Il est dit que les joueurs souffrant de fatigue ou d’épuisement physique ont un gros handicap durant les longs tournois de poker – comme vous pourriez le voir chez un athlète n’ayant pas suivi son régime d’entraînement rigoureusement.

Il a été démontré que la condition physique et le bien-être contribuent drastiquement à la concentration mentale et ce n’est pas une coïncidence que certains des meilleurs joueurs de tournois au monde sont très en santé », explique une étude. 

Bien que certains affirment que rester en santé n’a rien à voir avec le poker, peu peuvent douter que rester en santé et actif puisse aider lors d’un entraînement. Vous souvenez-vous des questions qu’a posées Gary Wise aux six meilleurs joueurs de poker ? Durant l'entrevue, Mike Sexton, un membre du temple de la renommée du poker a dit : « Certainement, au niveau mental, il n’y a pas de sport qui le dépasse. » 

Mais, attendez, le débat commence à être intéressant avec l’affirmation que le poker ne peut pas être un sport puisque les joueurs finissent rarement avec des vêtements sales et tachés de sueurs à la fin des tournois. Donc, est-ce un jeu ? 

Les Oxford Dictionaries définissent un jeu comme étant : « Une forme d’activité compétitive ou un sport joué selon des règles... une activité qu’une personne fait pour son divertissement. » 

Cela ressemble au poker, et plusieurs pays (que nous examinerons plus tard) sont heureux de définir le poker comme un jeu plutôt basé sur la chance que sur les compétences des joueurs. Cependant, bien qu’il soit vrai que le poker n’est en aucun cas une activité physique – à moins que vous ne comptiez le lancer de chaises suivant les mauvaises mains ou les sauts de joie pour célébrer une victoire – est-ce suffisant pour rejeter le poker en tant que sport ? 

Après tout, il y a toujours autant de drame autour des tables qu’il y en a par rapport aux lancés au baseball, en plus du suspense de a compétition et l’endurance mentale impressionnante durant les tournois. 

Le poker met au défi les compétences des joueurs, mais qu’en est-il de la chance ?

Si le sport, ou le sport d’esprit, est définis comme une activité qui présente à ses joueurs un ensemble de règles, des défis psychologiques et physiologiques et un divertissement, le poker remplit certainement plus d’un de ces critères. 

De la même façon, si les jeux sont qualifiés comme des passe-temps qui existent pour nous divertir, le poker entre également dans cette catégorie. Cependant, l’un des facteurs qui compliquent l’affaire est le rôle de la chance au poker. 

En effet, plusieurs gouvernements hésitent à classifier le poker autrement que comme un jeu dû à l’importance de la chance par rapport aux compétences, un facteur qui semblerait éliminer le poker du domaine du sport. 

Donc, oui, le poker présente un défi pour ceux qui participent – mais cela peut aussi être dominé par la chance lors de la distribution.

l’affaire devient maintenant très intéressante : Le Match Poker, un jeu d’équipe de poker qui favorise les compétences plutôt que la chance et qui introduit la technologie mobile afin d’éliminer l’élément de chance et de produire des gagnants basé sur leur habilité à gérer une donne commune. 

Comment est-ce que ça fonctionne ? Les équipes de Match Poker sont divisées sur différentes tables, un joueur de chaque côté positionné au même endroit à des tables différentes. En utilisant des appareils mobiles, les cartes sont distribuées et les mêmes cartes sont données aux quatre tables. L’élément de chance est aussitôt éliminé puisque chaque joueur des sièges correspondant à chaque table reçoit les mêmes cartes. 

Le Match Poker consiste à identifier les meilleurs joueurs et les meilleures équipes, basé sur la manière dont ils interagissent avec les mains qu’ils reçoivent. Maintenant que l’élément de chance a été retiré, est-ce que le poker a une chance d’être classifié en tant que sport ? 

SportAccord, l’organisme-cadre responsable de tous les sports olympiques et non olympiques suggère que c'est le cas, et à la fin de mars 2016, était sur le point d’accorder au poker son statut de membre. 

Le président de l’International Federation of Poker, Patrick Nally, a dit de cette décision : « Nous trouvons que plus de gouvernements tentent de nous comprendre, de comprendre le Match Poker, comprendre que le poker en tant que sport d'esprit a un rôle à joué et qu’il devient maintenant de plus en plus accepté au niveau national. Dans le futur, je crois que nous verrons de plus en plus de compétitions, de plus en plus de classement relatifs aux compétences et le poker trouvera sa place comme un sport d’esprit important dans cette communauté. »

Avec plus de 50 pays participants, l’IFP est fière de cette certification. Est-ce que le poker est finalement sur le point d’être reconnu comme un sport ?

L’opinion des pays dans lequel se joue le plus de poker

Bien que le poker, peu importe où vous êtes, le pays dans lequel vous êtes déterminera si vous jouez à un sport ou à un jeu et si vous pariez illégalement. En effet, la classification du poker comprend une série d’implications concernant son caractère légal et les taxes. Il semble que de tenter de classifier le poker comme étant une chose ou une autre est beaucoup plus compliqué que quiconque l’aurait imaginé. 

Dans la plupart des pays, incluant les membres de l’Europe, le poker est considéré légalement en tant que jeu – et plus particulièrement un jeu de chance plutôt qu’un jeu de compétence. Pour cette raison, le poker est limité aux casinos et aux autres établissements similaires, incluant les salles de jeux, et est assujetti aux lois sur les jeux d'argent établies par l’Union européenne ou autre corps dirigeant. Il y a toutefois quelques signes que tout cela pourrait changer dans certains pays. Est-ce que le poker serait en train d’avancer ?

Jetons un coup d'œil à certains pays où le poker a beaucoup d’importance et la classification qu’ils utilisent :

Brésil

Le Brazilian Ministry of Sport a reconnue le poker en tant que « sport d'esprit » en 2012 et a nommé un corps dirigeant, le Brazilian Confederation of Texas Hold’em (CBTH) afin de régulariser le passe-temps. Le ministère déclare que le « poker est une pratique compétitive dans laquelle les participants nécessitent de l’intelligence, de l’habilité et des compétences intellectuelles et comportementales pour réussir »

Cela correspond à l’idée que le poker est beaucoup plus qu’un jeu de chance et cette classification semble avoir une importance symbolique pour le futur du poker en tant que sport olympique. Le Brésil accueillera les Jeux olympiques d’été en 2016 à Rio de Janeiro, mais le poker ne sera pas un sport olympique cette année. 

Bien que sa reconnaissance en tant que sport d’esprit est une excellente nouvelle pour le poker, son statut légal au Brésil est devenu plus compliqué. Le Brazilian Congress considère créer un projet de loi pour légaliser le jeu d’argent à nombre limité de casinos préapprouvés. En ce moment, le poker n’est légal que durant les tournois en direct et les conséquences d’une telle loi sont encore indéterminées. 

Quoi qu’il advienne, le poker continue de prendre de l’ampleur au Brésil. Les tournois y sont très populaires. Le 2014 BSOP Millions, considéré comme l’évènement principal du Brazilian Series of Poker, a attiré 2 700 participants, ce qui en fait le deuxième plus gros tournoi de poker au monde et le plus gros hors de Las Vegas, selon Poker News. Durant l’évènement, l’équivalent de 2,7 M$ USD ont été accordés et le gagnant, Wilson Calixto, est reparti avec 420 000 $.

Allemagne

En Allemagne, le poker est considéré, au niveau légal, comme un jeu d'argent, même si au moins une cour, sans aller jusqu’à le déclarer un sport, l'a classé comme étant un jeu d’habilité plutôt qu’un jeu de chance. Bien que les amateurs de poker en Allemagne ont célébré cette décision en 2012 comme étant un bon signe pour ceux qui croient que le poker est un sport, cela a malheureusement nui aux joueurs de poker au cœur de ce débat. 

Eddy Scharf, un joueur professionnel, a engagé une poursuite pour éviter que ses gains de poker soient exemptés de taxes, estimant que, puisque c'est un jeu de chance, tout gain ne devrait pas être taxé selon la loi allemande. La cour a donné son désaccord et a jugé que les joueurs qui gagnent régulièrement de l'argent au poker le font grâce à leurs compétences et, donc, doivent payer des taxes sur leurs gains.

Les États-Unis

Aux États-Unis, où l’épicentre mondial du jeu d’argent, Las Vegas, attire les meilleurs joueurs au monde, le statut légal du poker est qu’il est un jeu. Une très longue liste de décisions judiciaires provenant de pratiquement tous les États considère le poker comme étant un jeu de chance. Bien que, dans la plupart des États, le facteur déterminant est à savoir si c’est la chance ou les compétences qui prévalent. 

Jusqu’à maintenant, la plupart des cours ont déterminé qu’il s’agissait de la chance. Comme en Allemagne, un autre cas a déclarer que le poker était un jeu de chance pour des raisons fiscales. Par contre, contrairement à l’Allemagne, cette décision judiciaire a entraîné une diminution des taxes pour Billy Baxter, le joueur ayant engagé la poursuite. Cette décision était limitée aux taxes et n’a pas affecté le pouvoir des États de légiférer sur le statut du poker en tant que jeu de chance sous les lois sur les jeux d’argent. Globalement, il n’y a pratiquement pas de mouvement dans le gouvernement des États-Unis pour faire du poker un sport.

Chine

La Chine a utilisé le terme « sport » pour parler du poker que dans de très rares cas. En 2014, le Beijing Millions, un tournoi de poker important a été sanctionné par le Beijing Municipal Bureau of Sports – une corrélation directe entre le poker et sa référence potentielle en tant que sport. 

La Chine a permis à plusieurs autres évènements appelés « poker » sous les auspices d’organismes de sports, mais ces compétitions étaient loin du poker traditionnel. Ils ont introduit des éléments tels que le jeu d’équipe, des couleurs d'atout, comme dans le jeu de bridge, et ont éliminé les mises. Le poker traditionnel est encore majoritairement illégal en tant que jeu d’argent en Chine

Autres pays

À l’exception des exemples précédents, la plupart des pays, y compris le Royaume-Uni, considèrent le poker comme un jeu d'argent. Au RU, cette classification signifie que les gains ne sont pas taxés par le HMRC, contrairement aux salaires des sportifs. 

Par contre, au Japon, le statut de poker est légèrement compliqué. Les jeux de carte et de table sont interdits, mais d’importants tournois de poker ont lieu en toute légalité. Le All Poker Championship offre un prix d’une valeur de 20 000 $ et un siège au prochain World Series, mais aucun prix en argent. Puisqu’il n’y a pas d’échange d'argent, cette version de poker est complètement légale. 

Le Japon se targue aussi de sa propre organisation à but non lucratif, la Japan Poker Association, qui a pour but de « répandre le poker dans la culture japonaise et d’ouvrir le chemin pour les joueurs japonais afin qu’ils puissent jouer à l’étranger. » Il semble que le Japon est heureux de cautionner le poker, mais pas de le légaliser.

Le statut du poker en Australie est également compliqué bien qu’il soit régularisé en tant que jeu d'argent. En 2001, le Commonwealth Australien a fait passer l’Interactive Gambling Act, qui classifie tout service « offrant des services de jeu d’argent interactifs avec de l’argent réel aux joueurs australiens » comme étant illégal et interdit d’en faire la publicité. 

Par contre, les services interactifs comme le poker, et la mise durant les évènements, sont permis s’ils sont organisés par des commerçants à l’extérieur du pays. De la même façon, les sites de poker australiens peuvent offrir des jeux d'argent à ceux qui vivent hors du pays. Dans un contexte où les dirigeants veulent interdire les machines de poker électronique, ou « pokies », en raison de leur potentiel de dépendance, le futur du poker interactif semble incertain – est-ce que cela pourrait avoir des conséquences sur le vrai poker ?

Peu importe le pays, il semble y avoir une contradiction sur la manière dont le poker devrait être classifié, il s’agit d’un jeu – sport – dans les limbes.

En fin de compte, le poker est...

Une énigme – ou, plutôt, il le devient lorsqu’on parle en termes de classification. Il semble que le statut du poker est une affaire de point de vue :

Peu importe si vous pensez que le poker est un jeu ou un sport, ou même une combinaison des deux, cela se résume à ce que vous pensez du sport et de l'effort physique.

Si vous pensez que le défi mental est similaire au défi physique.

Si vous pensez que la chance prend plus de place que les compétences.

Pour des raisons judiciaires, le statut du poker continuera d’être le sujet de débats à travers le monde, mais n'est-ce pas sain de discuter de tout cela de temps en temps ? Peu importe ce que vous pensez dans ce débat, vous devez admettre qu’il ne correspond exactement à aucune définition. Il partage des éléments du sport et du jeu, mais manque trop d’aspects pour pouvoir être considéré d’un côté ou de l'autre. 

Les quelques exemples du classement du poker dans les plus gros pays sont intrigants, mais ces classifications tendent à être limitées à certains aspects, tels que la taxation, et n’interfèrent pas avec la régularisation du poker en tant que jeu. 

Donc, voilà, c’est un débat dans lequel des gens raisonnables peuvent avoir des opinions différentes. Nous devons tout de même nous poser une dernière question : Comment sa classification affecte votre sentiment face à poker ? 

Nous aimerions savoir ce que vous en pensez grâce à la section de commentaires ci-dessous.

Avez-vous trouvé cela intéressant?    

Merci de nous aider à améliorer

     

Copyright 2002 - 2016 Cassava Enterprises (Gibraltar) Limited., une filiale appartenant entièrement à 888 Holdings plc.
Cassava Enterprises (Gibraltar) Limited est une entreprise constituée à Gibraltar, qui fait partie de l'Union Européenne.
888 Holdings plc est coté à la bourse de Londres.
Cassava Enterprises (Gibraltar) Limited est licencié et réglementé pour offrir des services de jeu en ligne sous l'égide des lois de Gibraltar (licences de jeu à distance numéros 022 et 039) et, de fait, n'effectue aucune déclaration au sujet de la légalité de tels services au sein d'autres juridictions.
Nos services au Royaume-Uni sont opérés par 888 UK Limited, une entreprise constituée à Gibraltar, qui est sous licence et réglementée par la Great Britain Gambling Commission.
Nos services dans les états de l'Union Européenne (sauf pour les états pour lesquels nos services sont fournis conformément à une licence locale) sont opérés par Virtual Digital Services Limited, une société constituée à Gibraltar, qui fait partie de l'Union Européenne.
La société Virtual Digital Services Limited fonctionne sous l'égide d'une licence de jeu, fournie sous le régime des lois de Gibraltar.
Nos produits de pari sont gérés en Irlande par 888 Ireland Limited, une société constituée à Gibraltar, qui est sous licence avec et réglementée par les Revenue Commissioners d'Irlande.
Notre adresse : 601-701 Europort, Gibraltar.
Nous encourageons le jeu responsable et soutenons GamCare.