La révolution du poker sur Twitch

Auteur :
Font Size
A A A
tonka poker twitch DIFFUSER UN SIT’N’GO DE 5 000 $ ET LE GAGNER

Je savais qu’après mon divorce, je devrais faire des pieds et des mains pour attirer l’attention de mon fils, mais je m’attendais à affronter mon ex-femme. Pas PewDiePie, une vedette de YouTube! Ma curiosité a été piquée après avoir constaté que mon fils passait des heures et des heures dans sa chambre, le regard rivé sur son téléphone cellulaire, riant comme un kamikaze cinglé menant sa première et dernière mission-suicide.

Comme je craignais qu’il soit en train de visionner du matériel adulte, j’ai jeté un coup d’œil... Et j’ai aperçu ce Suédois à l’allure louche, qui criait et qui hurlait en jouant à de vieux jeux d’ordinateur.

Je lui ai demandé : « Et t’aimes ça? »

« J’adore! », m’a-t-il répondu avant de me chasser hors de sa chambre d’un geste de la main.

Je ne comprenais pas.

Comment sommes-nous passés des échecs et des dames à ça?

Ça, un divertissement?

Sérieusement?

Quelques années plus tard, les PewDiePie de ce monde étaient devenus les modèles de milliers de gens qui ont compris qu’on peut avoir une carrière payante fondée sur une passion des jeux vidéos.

En 2014, Amazon a intégré l’univers du vidéo en direct grâce à l’acquisition de Twitch Interactive pour la somme de 970 millions de dollars. Un bon investissement, car en 2015, Twitch comptait 1,5 million de diffuseurs et 100 millions de visiteurs par mois.

Selon SuperData Research, un groupe d’analyse des marchés, le secteur du jeu vidéo a engrangé des revenus de 91 milliards de dollars en 2016, dont 34 milliards provenaient des jeux sur PC, qui attirent la plupart des visiteurs de Twitch.

Le poker arrive à la fête

Jason Somerville a remporté plus de 2,2 millions de dollars en jouant au poker en ligne et 3,6 millions de dollars lors de tournois en personne, dont le zénith fut le bracelet des World Series of Poker (WSOP), obtenu en 2011.

Un YouTuber passionné, Somerville est passé il y a environ quatre ans à la diffusion en direct de ses parties sur Twitch. Il était loin de se douter qu’il allait faire subir un test ultime à la capacité d’adaptation de l’univers poker.

« Je ne me souviens pas exactement de ma première journée sur Twitch, mais je sais que c’était il y a environ quatre ans et qu’il n’y avait qu’une poignée de spectateurs », raconte Somerville. « J’avais toujours cru que Twitch ferait une plateforme géniale pour le poker et dès le début, j’ai aimé dévoiler mes séances aux fans. »

Jusque-là, les salles de poker en ligne ne comprenaient pas vraiment l’intérêt de la diffusion en direct, du moins jusqu’à ce que Somerville crée un mouvement de masse à partir d’une poignée de spectateurs. C’est à ce moment que le pic-bois cessa de frapper le même vieil arbre et porta son attention à l’homme connu sous le nom de Jcarver.

En février 2015, PokerStars recruta Somerville comme membre de Team Pro et grâce à sa masse d’adeptes recrutés de façon organique sur Twitch, Somerville s’est vite imposé comme l’un des personnages les plus influents de l’industrie du poker.

« J’ai 1 000 abonnés et je reçois de 2,50 $ à 5 $ par abonné. » Talbot

Garder ses cartes près de soi et sa stratégie encore plus près

En 1999, une société britannique de production télévisuelle, Presentable, faisait des pieds et des mains pour créer une nouvelle émission de poker pour la chaîne Channel 4. Elle devait toutefois relever un défi de taille, soit le recrutement des joueurs.

Late Night Poker consistait à présenter aux spectateurs des tournois en direct auxquels les gens à la maison pouvaient observer les cartes fermées des joueurs au moyen de caméras positionnées à cet effet. Rares étaient ceux qui désiraient participer, car ils redoutaient que des professionnels se servent de ces renseignements contre eux.

Près de vingt ans plus tard, les diffuseurs sur Twitch ne se bornent pas à montrer leurs cartes fermées au monde : ils expliquent en outre leur raisonnement à toutes les mains.

Jamais auparavant les joueurs de poker se sont-ils autant dévoilés à leurs adversaires et à une époque où on dit que les avantages se réduisent à peau de chagrin, on est en droit de questionner leur motivation.

Parker "TonkaaaaP" Talbot diffuse sur Twitch et il a remporté plus de 3 millions de dollars en ligne et 250 000 dollars en personne. Après son ascension fulgurante comme l’un des diffuseurs de poker en ligne les plus populaires sur Twitch, 888poker a conclu un contrat avec lui en janvier 2017 à titre d’ambassadeur du site.

« J’ai commencé à diffuser en direct parce que le poker ne me faisait plus vibrer », déclare Talbot. « Mon ami et collègue diffuseur Jaime Staples a suggéré que diffuser en direct me redonnerait peut-être envie de jouer. Donc, je suis sorti, je me suis procuré un micro et j’ai foncé. Je n’avais aucun plan. J’avais regardé des diffusions en direct de jeux vidéos pendant des années, alors je me suis dit, "tentons le coup". »

La cavalerie en renfort sur Twitch

C’est en avril 2015 que Jaime Staples a bouleversé les règles des commandites du poker et se joignant à PokerStars comme membre de Team Online. Staples était peu connu du grand public traditionnel avant sa nomination, qui fut un électrochoc pour le monde du poker, qui comprit alors que les règles avaient changé. Remporter des tournois ne suffisait plus. Il fallait également compter des adeptes, ce qui exigeait de devenir soi-même une marque.

« Ma première diffusion en direct remonte à octobre 2014 », se rappelle Staples. « Je ne savais pas trop à quoi m’attendre. Je crois que l’audience a réuni au plus 25 personnes. C’était amusant de jouer au poker et d’en parler. Je faisais déjà cela de temps à autre sans diffuser, car ça m’aidait à me concentrer. Parler des décisions qu’on prend au poker révèle toujours ce qu’on sait et ce qu’on ignore.

« Depuis, rien n’est plus pareil. La communauté sur Twitch est devenue immense, avec des dizaines de milliers de gens qui regardent du poker tous les jours. Parallèlement à cela, d’autres diffuseurs et moi avons trimé dur pour rendre nos présentations plus accrocheuses pour les spectateurs. Nous avons fait beaucoup de chemin en 2½ ans! »

« Je raffole du poker et c’est ma manière à moi d’y laisser ma marque. En devenant joueur professionnel de poker, j’ai décidé que je voulais participer à l’industrie en plus de jouer. Si je devais consacrer ma vie à ce jeu, ça ne me suffirait pas d’accumuler autant de fric que possible, puis un de ces quatre, de cesser de jouer. C’est pourquoi j’ai décidé de discuter du jeu avec autrui. »

Talbot a donc commencé à revitaliser son jeu et aujourd’hui, il en raffole. Staples s’est lancé en raison de son amour du jeu et on ne s’étonne donc pas que Somerville ait commencé à diffuser pour des motifs identiques.

« Si je diffuse sur Twitch, c’est essentiellement parce que ça me plaît et parce que je crois que c’est un moyen génial et moderne de rejoindre les fans et de présenter le jeu qui m’a tant apporté », explique Somerville.

Parfois, le poker peut un pacifiste à se joindre à la Corée du Nord pour participer au programme d’essais nucléaires, car jeter ses cartes main après main peut devenir d’un ennui mortel. Et je peux comprendre comment le fait de diffuser en direct permet d’atténuer le sentiment d’ennui.

Et les fans, eux?

Pourquoi se connectent-ils au lieu de visionner House of Cards, de faire l’amour ou de jouer au minigolf?

Plus de 1,6 million de visionnements pour la chaîne. Jeff Gross.

Rentabiliser le visionnement ou la diffusion en direct sur Twitch

J’ai demandé à Staples ce qu’en retirent ses fans. « Ça varie de personne en personne », dit-il. « Les gens regardent des vidéos en direct pour une foule de raisons. Pour se divertir, pour apprendre, pour relaxer ou pour rigoler. Certains s’y moquent des autres (les trolls). En ce qui concerne l’industrie au sens large, je souhaite présenter les aspects positifs du poker et en faire la promotion, ainsi que faciliter l’intégration des nouveaux joueurs. De plus, je crois que ma diffusion crée une communauté, ce qui me motive aussi à continuer à jouer. »

Jason Somerville est du même avis.

« Certains fans sont là pour apprendre quelque chose sur le poker et d’autres, pour se divertir. Je tente d’intégrer ces deux éléments à chaque émission depuis les débuts de Run It Up », souligne Somerville.

On peut interagir avec une diffusion sur Twitch de deux façons. La première consiste à Suivre un diffuseur de votre choix. C’est gratuit et vous recevrez un courriel lorsque le diffuseur choisi sera en ligne.

La seconde option est l’abonnement mensuel à 4,99 $, à 9,99 $ ou à 24,99 $. Et c’est là que l’ensemble du processus m’a fait sourciller en ce qui concerne la proposition de valeur.

Si Suivre donne gratuitement accès aux diffusions et qu’on peut se divertir tout en apprenant à jouer au poker comme un professionnel, alors pourquoi s’abonner?

« C’est pour l’esprit d’appartenance, pour soutenir le diffuseur et pour les émoticônes », explique Talbot. « Quand une demande de partenariat est acceptée, la chaîne obtient deux émoticônes uniques que pourront utiliser ses abonnés. Une fois atteint le plateau des 1 000 abonnés, on reçoit 20 émoticônes. »

Je suis peut-être trop vieux.

Je peux comprendre qu’on souhaite apporter son soutien au diffuseur et devenir membre d’une communauté­.

Mais les émoticônes?

Là, ça me dépasse, point final.

Talbot compte plus de 60 000 personnes qui le suivent, près de 5 millions de visionnements et environ 1 000 abonnés. Si j’étais diffuseur sur Twitch, mon principal objectif serait de caractériser mes 60 000 fans pour m’assurer de satisfaire les dix aspects suivants.

  1. Porter un soin maniaque à la réaction de mes fans à mes diffusions.
  2. Aider mes fans à adhérer à la philosophie de la communauté.
  3. Créer une chose précieuse qui ne le serait pas aux yeux de tous.
  4. Constamment demander comment m’améliorer.
  5. Écouter deux fois plus que je ne parle.
  6. Tenir mes promesses, sans faute.
  7. Privilégier une stratégie à long terme plutôt que les gains éphémères.
  8. Traiter mes fans aux petits oignons.
  9. Apprendre à m’identifier à mes fans.
  10. Prendre soin de mes fans comme d’un chaton mignon.

À mon avis, un diffuseur qui fait tout cela apprendra comment en donner plus à ceux qui le suivent pour les amener les après les autres à faire le saut pour devenir Abonnés. Et je ne suis pas convaincu que leur offrir des émoticônes figurera parmi leurs priorités.

« Je crois que mes spectateurs aiment mon attitude positive par rapport au jeu, les conseils que je donne sur le poker et ils aiment suivre le fil de l’histoire que je raconte », avance Staples. « Un pro ordinaire du monde du poker qui tente de devenir l’un des meilleurs, qui grandit et qui fait son bout de chemin dans la vie. »

Staples n’aurait su mieux dire.

Lorsqu’il a signé avec Stars, on se demandait qui est Jaime Staples? On peut aujourd’hui en savoir plus en regardant sa chaîne et à mon avis, un Abonné en retire quelque chose de plus.

Mais qu’est-ce qui fait qu’un diffuseur réussit et est-ce à la portée de tous?

Twitch : les trucs du métier

Ce n’est pas tout le monde qui peut gagner sa vie en diffusant sur Twitch. Ce n’est pas une presse à fric.

« Je possède 1 000 abonnés et je reçois de 2,50 $ à 5 $ par abonné et Twitch récolte le reste », affirme Talbot. « Un nouveau diffuseur obtient 2,50 $ et plus il diffuse, plus sa part sera élevée.

« Il faut d’abord présenter une demande de partenariat à Twitch. Une fois approuvée, on peut commencer à gagner de l’argent. Les contrats varient de personne en personne selon le type de jeu auquel on joue, mais je crois qu’il faut environ de 100 à 200 spectateurs avant même qu’on daigne examiner une demande. C’est nettement plus difficile pour les diffuseurs de jeux vidéos. Je crois qu’ils doivent atteindre 500 spectateurs simultanés. »

Personne ne veut diffuser pour des chaises vides. J’imagine qu’on ressent un velours à voir augmenter le nombre d’Abonnés et de gens qui vous suivent, de la même façon que lorsque le solde de son compte de poker en ligne augmentait.

Donc, quels sont les secrets pour attirer un public grandissant?

« Les gens regardent des diffusions pour une foule de raisons », dit Staples. « Peut-être que le diffuseur est divertissant, qu’il est un excellent professeur, qu’il choque, qu’il a un horaire régulier, qu’il joue des parties à fortes mises ou qu’il tente de relever un défi accrocheur. »

« Il y a une panoplie de choses possibles! Je vais y aller d’un cliché en disant que ce qui prime, c’est de s’amuser. Je crois que presque tous les genres de personnalités peuvent connaître du succès, mais on doit sérieusement mettre la main à la pâte pour y arriver. Il faut donc nécessairement y prendre plaisir. »

Qu’est-ce que signifie travailler fort pour un diffuseur?

« Il est important de travailler fort et de diffuser selon un horaire régulier », répond Talbot. Au début, je diffusais mardi, mercredi, jeudi, samedi et dimanche. Ça commençait à 11 h 00 et l’heure de fin variait. Aujourd’hui, mon horaire est semblable, sauf que je commence à 13 h 00.

« La renommée dans le monde du poker joue aussi un rôle. Au début, de bons résultats feront augmenter le trafic. Certains tentent leur coup, comme Timex et Sorel Mizzi et ils attirent davantage de gens que le type inconnu qui a commencé à jouer au poker l’an passé. Mais peu importe votre renommée, la croissance du nombre d’abonnements passe par des diffusions régulières.

Ajoutons qu’il faut aussi se débrouiller au jeu qu’on diffuse. C’est plus important au poker que pour les jeux vidéos. Beaucoup de diffuseurs de jeux vidéos ont des personnalités hilarantes et c’est pour cela que les gens les suivent. Sur Twitch, il faut soit être talentueux à un jeu, soit divertissant ou idéalement, réunir ces deux aspects. Au poker, il faut connaître un peu le jeu et savoir de quoi on parle. »

Somerville est d’accord avec Parker et Staples :

« Réussir comme diffuseur sur Twitch exige un mélange de talents et de caractéristiques. On doit être régulier, sympathique, unique, de bonne compagnie et intéressant pour une raison ou une autre. »

Et tandis que la diffusion a lieu et que les spectateurs s’amusent, c’est aussi un grand privilège pour eux que d’observer un groupe de joueurs gagnants leur enseigner à jouer au poker. À mon avis, on a là l’outil de formation parfait, mais certains sont en désaccord.

« Twitch n’est pas un outil de formation, c’est un loisir. » Dominik Nitsche

Se servir de Twitch comme outil de formation

Jason Somerville a remporté plus de 4 millions de dollars au poker en ligne et 6,6 millions de dollars en personne, grâce notamment à un titre au World Poker Tour (WPT) et à trois bracelets des WSOP.

Nitsche était un concurrent de la saison initiale de Global Poker League (GPL) durant laquelle il a représenté les Berlin Bears. Aujourd’hui, il agit comme ambassadeur de 888poker et il diffuse souvent sur la chaîne Twitch du groupe.

Nitsche est réputé être un travailleur acharné hors table, c’est pourquoi je lui ai demandé son avis relativement à la valeur de Twitch comme outil de formation. Il m’a donné une réponse étonnante.

« Comme outil de formation, je dirais que Twitch est en queue de peloton », soutient Nitsche. « Twitch n’est pas un outil de formation, c’est un loisir. Du moins, en ce qui concerne ce que je diffuse. Je m’efforce toujours de rendre ça amusant au lieu d’expliquer dans le détail chaque main que je joue. Le jeu est beaucoup trop rapide pour expliquer les mains durant une partie. »

Jason Somerville voit les choses d’un autre œil :

« Il y a dix ans, l’idée même qu’un joueur de poker pro d’élite montre ses cartes fermées dans un court délai, était inconcevable. Il y a vingt ans, il n’y avait même pas de cartes fermées durant les télédiffusions! », précise Somerville. « Le poker est encore jeune, il évolue et il se transforme en l’espace de quelques années. Twitch est parmi les meilleurs endroits pour se former. On peut non seulement y observer des champions comme "ElkY" ou "Nanonoko", mais également leur poser des questions dans la fenêtre de clavardage. Voilà pourquoi il s’agit d’un outil de formation des plus précieux. »

Staples, quant à lui, adopte une position mitoyenne :

« C’est tellement relatif », affirme-t-il. « L’expérience du poker varie énormément selon le stade de chacun. Je crois que pour une première année de jeu, c’est la meilleure avenue si c’est l’unique référence consultée. Ensuite, le mieux est d’étudier plus directement la documentation, de travailler davantage l’aspect quantitatif, de recevoir un encadrement, d’utiliser un logiciel de simulation, etc. C’est une question très personnelle dont la réponse varie selon chacun, en fonction des objectifs par rapport au jeu, de la façon d’apprendre, du temps qu’on souhaite investir, de ce qu’on aime apprendre, etc. »

Parker croit lui aussi que Twitch est un bon lieu de formation pour les débutants, mais qu’à mesure qu’ils acquièrent des connaissances, ils devraient rechercher des outils de formation plus pointus.

« Des sites de formation en ligne comme Run It Once et Upswing Poker proposent une matière plus pointue que celle de Twitch », affirme Talbot. « Si vous êtes nouveau au poker ou un joueur de calibre moyen, une chaîne Twitch est un bon endroit où commencer vu que c’est une ressource gratuite. Mais si vous êtes un joueur plus expérimenté, il est plus utile de consulter un site où un joueur prend 15 à 20 minutes pour décortiquer un jeu. »

Et comment le fait de diffuser influence-t-il le jeu d’un diffuseur?

Je ne suis pas un spécialiste, mais lorsque j’ai pris le temps d’enseigner à quelqu’un à jouer au poker, j’ai trouvé à tous les coups que le fait de verbaliser mon processus de réflexion aidait beaucoup.

Parker Talbot n’est pas de cet avis.

« Je crois que c’est un mythe », dit Talbot. « C’est une mauvaise façon de penser qui n’est pas naturelle. Si on veut parler à haute voix, on peut le faire avec un ami et échanger des idées. Mais le faire avec soi-même n’apporte pas de nouveaux apprentissages. »

Mis à part le fait de verbaliser, Talbot a remarqué que depuis qu’il diffuse à temps plein, son jeu a changé :

« Mon jeu a été un peu affecté, car je dois constamment le varier étant donné que des gens m’observent, surtout dans les dernières phases d’un tournoi », déclare Talbot. « Si je réussis un bluff majeur en tournoi, en l’espace de cinq minutes la personne qui l’a subi sera au courant. Je ne possède pas l’information équivalente. Je ne crois pas que cela m’apporte de gros avantages, mais je ne crois pas non plus que c’est un gros handicap. »

Du côté de Dominik Nitsche, diffuser n’a eu aucun effet sur sa façon de jouer.

« Je joue de la même façon. Comme je l’ai déjà déclaré, diffuser est surtout un loisir en ce qui me concerne, alors je n’ai pas l’impression de divulguer beaucoup de renseignements. »

À l’opposé, Jason Somerville a vu sa vie de poker chamboulée par le fait de diffuser.

« Actuellement, je me vois comme un joueur de poker amateur », soutient Somerville. « Je passe peu de temps à peaufiner mon jeu hors table et je joue rarement sans diffuser. Après avoir consacré une si grosse partie de ma vingtaine au jeu, c’est une situation qui me convient. Et je crois que je reste suffisamment bon parce que je dois réfléchir aux choix que je fais et les expliquer au public sur Twitch. »

Staples aborde également l’énorme pression qu’exerce la diffusion sur une vie. Impossible d’étudier, notamment.

« Il m’est resté moins de temps pour étudier que ce que je prévoyais », souligne Staples. « J’ai toutefois appris davantage en diffusant mes parties que ça aurait été le cas sans diffusion. C’est un compromis. De plus, la notoriété que ma chaîne m’a apportée me permet désormais d’être en rapport avec certains des meilleurs joueurs. Je dispose d’une occasion en or pour me former en ce moment. »

Ce dernier point est important. Le recrutement de Staples par PokerStars a donné une impulsion à sa marque et ce n’est pas exagéré d’affirmer que sans cette entente, il n’aurait présentement pas accès à des joueurs d’un tel calibre.

Ajoutons qu’il n’est pas le seul propulsé par ce nouveau phénomène au sein de l’univers poker.

Twitch comme gagne-pain

« Diffuser sur Twitch s’est avéré fantastique et crucial pour la conclusion de partenariats de Run It Up avec PokerStars, Peppermill Reno, Crown Melbourne, Aussie Millions et j’en passe », déclare Somerville. « Je suis infiniment reconnaissant aux centaines de milliers de fans qui se connectent et qui passent leur temps avec moi tous les mois. Grâce à eux, je peux dénicher de nombreuses occasions avantageuses pour des événements ou pour du contenu particulier de RIU [Run It Up]. »

Somerville est passé maître dans l’art d’exploiter sa marque et son mouvement pour dégager un profit et pour donner une valeur ajoutée à ses fans. Mais les autres apprennent rapidement.

« Twitch a créé d’autres sources de revenus extérieures au jeu », dit Staples. « Tirer un revenu stable du poker, c’est plutôt génial. En 2015, j’ai signé avec PokerStars à titre d’ambassadeur. Depuis, j’ai rejoint Team Online. C’est une super occasion qui vient avec des ressources formidables pour s’améliorer. Par ailleurs, la diffusion a réuni une communauté sur laquelle je peux m’appuyer pour autre chose, si l’envie m’en prend. »

Et certains diffuseurs peuvent gagner quelques dollars en diffusant d’autres jeux. Prenons Parker Talbot, par exemple :

« Un soir, nous avons remporté 30 000 dollars au blackjack sur 888casino, se rappelle Talbot. « Quelle aventure incroyable! Au cours des 3 ou 4 premiers mois de la chaîne, le mercredi était le soir où je buvais et où je me saoulais en compagnie d’un ami que j’invitais à la diffusion et c’est de là que vient cet épisode de blackjack ivre. »

Plus sérieusement, Talbot sent également son rôle évoluer au sein de la communauté du poker sous l’influence de Twitch et de sa relation avec 888poker qui en a découlé.

« Je suis un joueur professionnel de poker et je tire un profit des parties auxquelles je participe, mais je sens que je passe du rôle de joueur de poker à celui d’animateur et d’ambassadeur du jeu », confie Talbot.

Doug Polk : une grosse pointure de la diffusion du poker sur Twitch.

Twitch, l’avenir du poker?

Malgré la lenteur de leur réaction, 888poker et PokerStars ont la mainmise sur les étoiles de Twitch. Parker Talbot est ambassadeur de 888poker, tandis que Doug Polk interagit différemment par rapport à la salle de poker en ligne.

PokerStars a mis sous contrat Jason Somerville, Jaime Staples, Felix Schneiders et le dernier lauréat de Big Brother Canada, Kevin Martin, sans compter les ententes conclues avec des diffuseurs réguliers comme Bertrand "ElkY" Grospellier, Randy "Nanonoko" Lew et Lex ‘RaSZi’ Veldhuis.

Le secteur du jeu vidéo vaut 91 milliards de dollars et c’est là qu’une bonne part des prochains joueurs de poker en ligne se tiendront, alors il est logique pour les salles de poker en ligne de s’y trouver également.

Est-ce que cela signifie que les salles de poker en ligne peuvent fabriquer les prochaines vedettes de Twitch au lieu d’attendre qu’un Jaime Staples ou qu’un Parker Talbot surgissent de nulle part?

Talbot se montre sceptique :

« Ça pourrait fonctionner, reconnaît Talbot. Mais je persiste à croire que la meilleure façon de procéder pour un site est de recruter un diffuseur bien établi et d’amener son public à intégrer la communauté de la salle de poker en ligne. »

Et quelle valeur ajoutée les diffuseurs sur Twitch peuvent-ils apporter?

Lorsque les sites de perfectionnement ont vu le jour à l’époque de CardRunners, l’idée de visionner l’enregistrement d’une partie d’un tiers était révolutionnaire. De nos jours, des joueurs de poker paresseux suivent encore cette recette.

Cet avenir sera-t-il celui de Twitch?

Des joueurs de poker paresseux se procureront-ils un micro avant de lancer leur chaîne et de commencer à jouer sans se préoccuper le moindrement d’une façon de se distinguer des Somerville, Staples et Talbot de ce monde?

« Pour créer plus de valeur, je devrais d’abord trouver un moyen de sous-traiter les aspects de la vie qui me ralentissent et ainsi me consacrer aux études, à la santé et à la création de contenu », déclare Staples. « Diffuser plus longtemps, produire davantage de vidéos, faire des mises à jour plus fréquentes sur les autres plateformes, etc. Je suis devenu (ainsi que nous, en tant que la marque pokerstaples) beaucoup trop lent dans la prise de décision et dans la réalisation d’une action. J’aimerais pouvoir à nouveau pouvoir réagir au quart de tour. »

Cependant, tous n’ont pas un plan pour dominer l’univers Twitch.

« Je n’ai aucun plan qui s’étend sur 5 à 10 ans, confirme Talbot. « Pour l’année à venir, je projette de diffuser en masse, de remporter quelques tournois de poker et de voir où ça me mènera. Planifier, c’est pas mon truc. »

Cantonnés aux ligues mineures sur Twitch

L’univers de Twitch est le territoire des diffuseurs de contenu de jeux vidéo, tandis que le poker occupe un segment beaucoup plus discret du marché. Au cours de notre conversation, Parker Talbot m’a confié qu’il arrive que des gens tombent par hasard sur sa chaîne alors qu’ils ignoraient qu’on diffusait du poker sur le site.

Selon Talbot, le poker aura beaucoup de mal à se hisser dans les hautes sphères de la diffusion sur Twitch en raison de l’histoire, de la démographie et de la popularité de jeux comme Dota2, League of Legends (LOL) et Counter-Strike.

« Le poker est un jeu plus important que bien d’autres grands jeux, mais il ne concurrencera jamais Dota 2 ou LOL sur Twitch. C’est de la fiction », croit Talbot. « Côté nombre d’abonnés et affluence, le poker sera toujours en milieu de peloton. Il pourrait figurer parmi les dix meilleures chaînes, mais jamais parmi les trois meilleures. »

Voici le palmarès actuel des dix chaînes de Twitch les plus fréquentées selon SocialBlade.com.

  1. Riotgames (LOL) : 903 426 408 visionnements de la chaîne
  2. Starladder1 (Dota2) : 343 939 881
  3. Beyondthesummit (Dota2) : 317 291 043
  4. Esltv_cs (Counter-Strike) : 237 043 813
  5. Esl-csgo (Counter-Strike) : 237 043 813
  6. Imaqtpie (LOL) : 211 370 846
  7. Tsm_theboddone (Fire Emblem Echoes) : 195 180 959
  8. Tsm_Dyrus (LOL) : 191 627 773
  9. Dyrus (LOL) : 191 627 725
  10. Shadbasemurdertv (Creative) : 185 134 560

Mettons les choses en perspective en présentant les chiffres et le classement de certains des joueurs de poker dont il a été question.

357 : Jason “jcarverpoker” Somerville : 18 368 330 visionnements de la chaîne

1038 : Jaime “pokerstaples” Staples : 6 797 547

1378 : Parker “tonkaaaaP” Talbot : 4 928 452

2103 : Felix “xflixx” Schneiders : 3 016 752

2143 : Lex Veldhuis : 2 949 971

2344 : Doug “DougPolkPoker” Polk : 2 643 199

2616 : Kevin “kevinmartin987” Martin : 2 315 265

3280 : Bertrand ‘ElkY’ Grospellier : 1 763 221

3452 : Randy “nanonoko” Lew : 1 664 447

3504 : Jeff ‘jeffgrosspoker’ Gross : 1 631 951

5614 : Daniel ‘dnegspoker’ Negreanu : 899 521

7686 : Bill “thirstlounge” Perkins : 588 016

On peut voir que le fait d’avoir été parmi les premiers à se lancer a été payant pour Somerville. Et vous savez, une fois accroché, on le reste.

Rounding It Up

Après avoir discuté avec la bande, Twitch est clairement une excellente pépinière où recruter de nouveaux joueurs de poker, en particulier au sein des joueurs de jeux vidéos, peut-être plus enclins à tenter leur chance.

Alors que Parker Talbot et moi discutions de ça, je lui ai demandé s’il pensait qu’une salle de poker en ligne ferait un bon coup en recrutant un joueur de jeux vidéos extrêmement populaire, pour ensuite lui apprendre à jouer au poker et à en faire la diffusion.

Selon Talbot, si une telle personne existait, elle jouerait déjà au poker.

Les diffuseurs qui dominent les palmarès du poker sont tous des joueurs exceptionnels et ils incorporent de l’humour à leur marque afin d’offrir à la fois un divertissement et des conseils.

888poker et PokerStars ont mis du temps à réagir, mais je crois que les contrats qu’ils ont conclus leur ont été profitables. La principale raison d’être du rôle d’ambassadeur a toujours été de faire la promotion de la salle de poker et embaucher une personne qui compte déjà de nombreux adeptes est une tactique irréprochable.

Ma seule crainte est que Twitch finisse par souffrir du même syndrome du pain sec que celui qui a frappé les sites de perfectionnement au poker. L’heure est venue pour ceux qui diffusent sur Twitch de considérer les dix questions que j’ai posées précédemment dans l’article, puis d’y répondre.

Si vous diffusez uniquement pour vous amuser, aucune importance. Toutefois, si vous diffusez avec l’objectif d’en faire votre gagne-pain, vous devez vous distinguer de vos concurrents. Je constate que ce n’est pas le cas actuellement.

Il est possible de gagner sa vie en diffusant.

Jason Somerville, un lauréat du bracelet des WSOP et l’un des plus talentueux joueurs de poker, a reconnu qu’en raison de son investissement dans la diffusion, il est devenu un joueur amateur.

Parker Talbot est une autre étoile qui brille dans le firmament en ligne et il délaisse progressivement son rôle de joueur professionnel pour épouser celui d’animateur.

En ce qui concerne PewDiePie, la jeune étoile suédoise qui me prive d’amour filial, il figure au palmarès des 100 personnes les plus influentes au monde en 2016, selon la revue Time. Il dégage un revenu annuel d’environ 15 millions de dollars en produisant des vidéos sur YouTube où il agit comme un détraqué, au grand bonheur de mon fils.

Avez-vous trouvé cela intéressant?    

Merci de nous aider à améliorer

     

Copyright 2002 - 2017 Cassava Enterprises (Gibraltar) Limited., une filiale appartenant entièrement à 888 Holdings plc.
Cassava Enterprises (Gibraltar) Limited est une entreprise constituée à Gibraltar, qui fait partie de l'Union Européenne.
888 Holdings plc est coté à la bourse de Londres.
Cassava Enterprises (Gibraltar) Limited est licencié et réglementé pour offrir des services de jeu en ligne sous l'égide des lois de Gibraltar (licences de jeu à distance numéros 022 et 039) et, de fait, n'effectue aucune déclaration au sujet de la légalité de tels services au sein d'autres juridictions.
Nos services au Royaume-Uni sont opérés par 888 UK Limited, une entreprise constituée à Gibraltar, qui est sous licence et réglementée par la Great Britain Gambling Commission.
Nos services au sein des états membres du marché unique européen (sauf pour les états dans lesquels nos services sont fournis dans le cadre d'une licence locale) sont gérés par Virtual Digital Services Limited, une société constituée à Gibraltar, qui fait partie de l'Union Européenne.
La société Virtual Digital Services Limited fonctionne sous l'égide d'une licence de jeu, fournie sous le régime des lois de Gibraltar.
Nos produits de pari sont gérés en Irlande par 888 Ireland Limited, une société constituée à Gibraltar, qui est sous licence avec et réglementée par les Revenue Commissioners d'Irlande.
Notre adresse : 601-701 Europort, Gibraltar.
Nous encourageons le jeu responsable et soutenons GamCare.