,

Augmentez votre budget en variant votre style de jeu

Auteur :
Font Size
A A A

Beaucoup de joueurs, spécialement dans les parties à mise faible ou moyenne, aiment croire qu'ils peuvent développer un style de jeu rentable qui leur est propre. Ils s'amusent à essayer des trucs et à voir ceux qui fonctionnent.

Bien qu'il existe une certaine marge de manœuvre lorsqu'il s'agit de développer des stratégies rentables, il est généralement préférable de s'en tenir à des stratégies de jeu fondamentalement solides et optimales (c'est-à-dire qu'elles sont pratiquement imparables).

Lorsque j'enseigne le poker à mes étudiants, je commence toujours par expliquer comment jouer contre les bons joueurs. Une fois que vous savez comment affronter les bons joueurs, vous pouvez vous adapter pour tirer profit des erreurs commises par des joueurs plus faibles.

Dans cet article, j'expliquerai dans quelles situations vous pouvez vous écarter de stratégies fondamentalement solides pour maximiser vos profits à la table de poker.

Une remarque à propos des erreurs

Le nombre d'ajustements qu'on peut apporter pour tirer avantage des erreurs de ses adversaires est presque illimité. Toutefois, lorsqu'on étudie le poker, et plus particulièrement lorsqu'il y a beaucoup de place à l'amélioration, il est plus sage de se concentrer sur les situations les plus fréquentes. Si vous répétez fréquemment la même erreur, cela vous coûtera cher en capital à long terme.

Par exemple, si vous faites la terrible erreur de checker-passer sur une mise chaque fois que vous avez une quinte flush, cela ne vous coûtera pas très cher. Mais cette situation ne se produit pratiquement jamais (parce que vous n'obtiendrez pas souvent de quinte flush dans votre carrière).

Si toutefois, à chaque tour de table, vous faites une petite erreur au pré-flop qui vous coûte une partie du big blind, cela finira par représenter plusieurs big blinds par jour, et des centaines de big blinds par année.

Si une erreur vous coûte des centaines (ou des milliers) de big blinds chaque année, vous devriez faire de votre mieux pour la corriger.

Lorsque vous affrontez de bons joueurs

Comparons la manière de jouer une main simple contre un bon joueur, puis de jouer la même main contre un joueur plus faible :

Avec des piles de jetons de 200 $ dans une partie à 1 $/2 $, un bon joueur relance à 6 $ à partir du cutoff. Vous avez Jh-9h au bouton, et vous décidez de surrelancer à 18 $.

Dans cette situation, suivre pourrait être une bonne idée si les joueurs dans les blinds jouent mal. Mais s'ils jouent bien, vous constaterez que la surrelance avec un assez bon éventail de mains fortes et de bonnes mains à tirage représente une excellente stratégie contre les bons joueurs.

L'agresseur pré-flop pourra généralement continuer à mettre de la pression après le flop, ce qui lui fait remporter le pot. Bien que ce ne soit pas la solution idéale si votre adversaire sursurrelance (car vous devrez passer, sauf si la sursurrelance est petite), surrelancer ou passer est habituellement une meilleure idée dans cette situation que de suivre.

Je souhaite souligner que, dans cette situation, la grande majorité des joueurs à faible mise suivent plutôt que de surrelancer. La différence de rentabilité entre les deux options est assez faible, mais suivre vous coûtera probablement plus cher à long terme.

Seul le premier joueur qui relance suit votre surrelance à 18 $. Le flop donne Js-7c-5h. Votre adversaire checke et vous effectuez un check behind.

Miser pour la valeur n'est pas une mauvaise stratégie, mais contre de bons joueurs, il est généralement préférable de miser avec vos meilleures mains et vos tirages, et de checker avec vos mains marginales ou médiocres. Dans ce cas, J-9 est à la limite entre une main forte et une main marginale.

Lorsque vous avez une main incertaine, effectuer un check behind peut être intéressant, car cela vous permet de garder votre adversaire dans le pot et d'assurer que son éventail de mains dépendra du turn. En misant, vous donnez l'occasion à votre adversaire de passer la plupart des mains aux options limitées.

Pour bien cerner les mains incertaines, demandez-vous quelles bonnes mains peuvent permettre de miser lors des trois tours et ont de bonnes chances d'être suivies par des mains inférieures. Si vous regardez les choses en face, vous comprendrez que J-T et J-9 doivent souvent être checkées lors d'un tour.

Avec le turn, nous avons (Js-7c-5h)-2c. Votre adversaire fait une mise de 24 $ sur un pot de 39 $, et vous suivez.

Après avoir effectué un check behind sur le flop, vous pouvez facilement suivre sur le turn. Il ne sert à rien de relancer, car votre adversaire suivra probablement uniquement s'il a de meilleures mains et des tirages ayant une bonne cote du pot.

Avec le river, nous avons (Js-7c-5h-2c)-3h. Votre adversaire fait une mise de 50 $ sur un pot de 87 $. Vous suivez et battez Kd-Qd.

Vous pourriez vouloir passer contre des joueurs utilisant une stratégie directe sur le river, étant donné votre cote du pot et la probabilité que votre adversaire bluffe ou mise pour la valeur avec une main inférieure à la vôtre. Toutefois, suivre est ici la seule bonne option.

Parfois vous gagnerez et parfois vous perdrez, mais contre un bon adversaire, suivre est certainement une meilleure stratégie que de passer.

Lorsque les joueurs dans les blinds jouent mal

L'ajustement que vous apporterez le plus souvent à la main précédente consiste simplement à suivre la relance pré-flop lorsque les joueurs dans les blinds jouent mal. Cela les mène à voir le flop et à continuer de faire des erreurs.

Bien sûr, il faut déterminer à quel point les joueurs dans les blinds jouent mal. S'ils jouent de manière passive ou directe, il est préférable de suivre, car ils risquent d'enchérir le pot sans position et ne se défendront pas bien sur le flop. Si les joueurs dans les blinds provoquent souvent des squeezes en surrelançant avec un gros montant sur la relance après que vous ayez suivi, suivre n'est plus une option valable. Vous devriez plutôt surrelancer ou passer.

Comme vous pouvez le constater, la stratégie du premier joueur qui relance au pré-flop n'est pas la seule chose à considérer dans le choix de jeu.

Lorsque le premier joueur qui relance joue de façon serrée

Si le premier joueur qui relance n'est pas un bon joueur mais joue plutôt de façon extrêmement serrée, vous devriez suivre ou passer avant le flop si la relance est à 6 $ (3 x big blind). Si votre adversaire joue bien après le flop (c'est-à-dire qu'il est capable de passer sur une paire max lorsqu'il est évident qu'il sera battu, mais qu'il sait également bluffer intelligemment avec des mains fortes sans paire), vous devriez passer.

Si votre adversaire perd presque toujours sa pile entière avec une paire max ou mieux, ou s'il joue de manière extrêmement directe, vous devriez suivre. Surrelancer ne sert à rien, car votre adversaire ne passera pratiquement jamais avant le flop, et il a probablement le dessus sur vous.

Si votre adversaire relance à plus de 10 $ (5 x big blind), vous devriez pratiquement toujours passer puisque votre cote implicite est alors faible. Ne prenez pas l'habitude de suivre de grosses relances au pré-flop avec des mains à tirage marginales. Vous n'obtiendrez pas de flop favorable assez souvent pour rattraper toutes les fois où vous n'êtes pas en bonne position par rapport au tableau.

Cette fois, vous suivez la relance à 6 $ d'un joueur serré et direct qui mise habituellement avec ses meilleures mains et checke le reste du temps, et le big blind (un joueur direct faible) suit aussi.

Le flop donne Js-7c-5h. Le big blind checke et le premier joueur à relancer mise 12 $ sur le pot de 19 $. Vous êtes le seul à suivre.

Je ne pense pas qu'il faille relancer, car si votre adversaire reste dans le jeu, vous serez presque certainement battu. S'il passe, vous aviez la meilleure main. Cela signifie que votre relance a forcé votre adversaire à bien jouer.

Avec le turn, nous avons (Js-7c-5h)-2c.

À ce point, si votre adversaire mise encore et que vous êtes convaincu qu'il continuera à miser avec des mains fortes (qui battent votre paire max), vous pouvez facilement passer.

S'il checke, vous devriez normalement faire une petite mise d'environ 16 $ sur le pot de 43 $ afin d'inciter votre adversaire à vous suivre avec une main de valeur marginale, comme 8-8 et A-K. Vous n'avez pas besoin de faire une grosse mise de « protection », car les mains que vous battez n'ont pas beaucoup d'options et, si vous faites une grosse mise, votre adversaire peut rester en jeu alors que vous êtes battu. 

Comme vous pouvez le voir, cette main a donné un tout autre résultat que lorsqu'elle est utilisée contre un bon adversaire.

Le poker est amusant!

Il faut mentionner que dans le cas où le premier joueur à relancer est un bon joueur et que vous décidez de simplement suivre la relance préflop, possiblement parce que les blinds jouent mal, passer sur le turn se révèle trop faible.

Contre un bon joueur, il faut suivre au turn et souvent suivre au river.

Lorsque le premier joueur qui relance joue comme un maniaque

Si le premier joueur qui relance est un maniaque (quelqu'un qui joue toujours de manière agressive avec un large éventail de mains), vous devriez suivre la relance préflop. Puis, vous devriez relancer doucement la plupart du temps lorsque le tableau vous donne une paire max, même si le turn et le river vous font peur.

Dans un pot en heads up contre un maniaque, la seule situation où vous devriez passer avec une main telle qu'une paire max marginale et J-9s, c'est si on obtient (Js-7c-5h-Kc)-Ad. Même dans ce cas, suivre au turn et au river peut ne poser aucun problème.

Bien des joueurs maniaques sont capables de bluffer dans les trois tours avec Q-T, Q-9, T-9, T-8, 9-8, 9-6, et 8-6, tant que leur adversaire ne s'est pas commis en relançant au flop ou au turn. Si vous savez que votre adversaire joue un grand éventail de mains, vous savez alors qu'il est capable de bluffer dans les trois tours, et les candidats au bluff sont nombreux. Vous devriez être prêt à suivre en douceur avec des tableaux qui font peur, même lorsque la somme est imposante.

Si votre adversaire est complètement maniaque (il ignore votre stratégie et ne fait qu'enchérir le pot, peu importe ses deux cartes), cela peut valoir la peine de relancer le flop pour inciter une surrelance et ainsi miser all-in.

Miser all-in au flop avec une main potentiellement supérieure peut paraître la bonne solution, mais les maniaques qui ont du succès savent généralement que leurs adversaires ne les relancent que lorsqu'ils ont des mains raisonnables, ce qui anéantit les chances de bluff.

Lorsque le premier joueur qui relance est un « suiveux » (un « calling station »)

Si votre adversaire est un « suiveux » (quelqu'un qui ne passe jamais avec une main ayant une soi-disant valeur), vous devriez là encore suivre avant le flop avec votre J-9s. Vous devriez ensuite relancer toute mise de continuation à environ 2,5 fois la mise sur Js-7c-5h.

Cette situation est différente des précédentes, car votre adversaire suivra votre relance avec des mains que vous battez, comme une meilleure paire inférieure, une paire moyenne, la plus petite paire du tableau ou un tirage quinte. Vous devriez ensuite continuer de miser sur la plupart des turns, mais jouer de façon plutôt passive sur le river, car même les « suiveux » les plus bêtes comprennent qu'un 8-6 (huit supérieur) n'est pas gagnant s'il ne s'améliore pas avant le river.

Lorsque le premier joueur qui relance joue de façon lâche et faible

Si le premier joueur à relancer est un joueur lâche et faible, vous devriez surrelancer avec pratiquement toutes vos mains jouables. Faites une mise de continuation équivalant à environ 40 % du pot sur presque tous les flops, car votre adversaire passera une trop grande partie de son éventail avant et sur le flop.

Si votre adversaire passe très souvent à cause de vos mises, sentez-vous libre d'être agressif. Dans le cas où un adversaire faible suit votre mise de flop et que le turn ne change rien au tableau (par exemple, s'il empire clairement la plupart des mains qui étaient raisonnables après le flop), vous devriez abandonner. Si le tableau commence à faire peur, vous devriez penser à bluffer au turn et au river afin d'inciter votre adversaire à passer toutes ses mains marginales.

En passant, si vous renvoyez l'image d'un joueur serré, possiblement parce que vous n'avez reçu que de mauvaises cartes depuis un moment, plusieurs joueurs penseront que vous ne misez que lorsque vous avez une main forte et réagiront en conséquence. Vous devriez vous montrer agressif et voler le pot chaque fois que vos adversaires sont en mauvaise posture par rapport au tableau, du moins jusqu'à ce qu'ils se rendent compte de votre stratégie.

Aller au-delà du flop

Comme vous pouvez le constater, le simple fait de devoir décider entre suivre ou surrelancer avant le flop donne lieu à toutes sortes de situations intéressantes après le flop. On peut en dire tout autant de vos stratégies post-flop.

En règle générale, si vous essayez de diriger la main à votre avantage, vous serez gagnant à long terme. Faites de votre mieux pour déterminer les erreurs de vos adversaires afin d'exploiter les faiblesses de leur jeu.

Par exemple, si vous savez que votre adversaire joue bien dans tous les tours sauf le river, où son style devient extrêmement direct, rendez-vous jusqu'au river et volez chaque pot lorsque votre adversaire se montre faible en checkant.

Si vous savez que votre adversaire fait toujours des mises de continuation au flop et au turn avec un très large éventail, faites souvent une surrelance ou une embuscade (check-raise) sur le turn. Ce jeu vous permettra assez souvent de voler un pot de bonne taille et d'ainsi augmenter de belle façon votre taux de réussite à long terme. 

Quand s'écarter d'une stratégie fondamentalement solide

Si vous connaissez les erreurs que vos adversaires risquent de commettre, vous devriez être prêt à apporter des ajustements pour exploiter pleinement ces erreurs. Cela dit, vous n'aurez généralement aucune idée des erreurs spécifiques que vos adversaires commettront.

Sans connaître les erreurs potentielles de vos adversaires, vous ne pouvez pas apporter les bons ajustements. Une stratégie fondamentalement solide est nécessaire lorsque vous ne disposez pas d'indices. Bien qu'une stratégie solide basée sur les théories de jeu constitue un excellent point de départ, elle se révélera insuffisante lorsque vous commencerez à connaître les erreurs de vos adversaires.

Si vous voulez gagner le plus d'argent possible, soyez attentif et adaptez votre jeu.

J'espère que la transformation de votre 10 $ en 888 $ va bon train.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à me contacter sur Twitter @JonathanLittle.

Bonne chance!

Avez-vous trouvé cela intéressant?    

Merci de nous aider à améliorer

     

Copyright 2002 - 2018 Cassava Enterprises (Gibraltar) Limited., une filiale appartenant entièrement à 888 Holdings plc.
Cassava Enterprises (Gibraltar) Limited est une entreprise constituée à Gibraltar, qui fait partie de l'Union Européenne.
888 Holdings plc est coté à la bourse de Londres.
Cassava Enterprises (Gibraltar) Limited est licencié et réglementé pour offrir des services de jeu en ligne sous l'égide des lois de Gibraltar (licences de jeu à distance numéros 022 et 039) et, de fait, n'effectue aucune déclaration au sujet de la légalité de tels services au sein d'autres juridictions.
Nos services au Royaume-Uni sont opérés par 888 UK Limited, une entreprise constituée à Gibraltar, qui est sous licence et réglementée par la Great Britain Gambling Commission.
Nos services au sein des états membres du marché unique européen (sauf pour les états dans lesquels nos services sont fournis dans le cadre d'une licence locale) sont gérés par Virtual Digital Services Limited, une société constituée à Gibraltar, qui fait partie de l'Union Européenne.
La société Virtual Digital Services Limited fonctionne sous l'égide d'une licence de jeu, fournie sous le régime des lois de Gibraltar.
Nos produits de pari sont gérés en Irlande par 888 Ireland Limited, une société constituée à Gibraltar, qui est sous licence avec et réglementée par les Revenue Commissioners d'Irlande.
Notre adresse : 601-701 Europort, Gibraltar.
Nous encourageons le jeu responsable et soutenons GamCare.