,

Exploitez vos adversaires et augmentez votre budget

Auteur :
Font Size
A A A

La plupart des joueurs de poker sont fiers de penser qu'ils sont de bons joueurs. Dans les faits, il est fréquent de penser que nous sommes bons dans les domaines où nous investissons du temps (surtout si nous y avons connu un certain succès).

Nous n'aimons pas croire que nous sommes médiocres dans nos passions.

Malheureusement, si vous jouez aux jeux à petite et moyenne mise ou si vous débutez au poker, votre stratégie présente certainement des lacunes considérables. Ce n'est certes pas facile à entendre, et c'est pour cela que vous devez vous employer à améliorer vos compétences. Même si votre jeu présente beaucoup de lacunes, il est relativement rapide de passer du statut de joueur médiocre à celui de grand joueur. 

Dans cet article, je vais vous expliquer certaines des erreurs les plus importantes commises régulièrement par les joueurs, ainsi que la manière de les exploiter. Lorsque vous aurez déterminé les lacunes de votre stratégie, vous serez en mesure de vous améliorer et ainsi d'augmenter vos gains à la table de poker.

Les erreurs les plus courantes des jeux à petite mise

En substance, les stratégies des joueurs à petite mise présentent toutes des failles béantes. S'ils jouaient bien, ils auraient déjà quitté les tables des petites mises depuis longtemps. Plusieurs joueurs amateurs m'ont expliqué qu'ils ne voulaient pas monter en mise, car ils sont à l'aise au niveau où ils se trouvent et ne tirent aucun plaisir du risque associé aux mises plus élevées. Je n'ai rien contre ceux qui choisissent la facilité; mais si vous souhaitez vous surpasser dans n'importe quel aspect de votre vie, vous serez forcé de repousser sans cesse les limites de ce que vous pensiez possible.

Personne n'a jamais réussi quoi que ce soit en continuant de faire ce qui est facile et confortable.

Cela dit, je comprends que beaucoup de joueurs ne se soucient pas de l'argent gagné : ils jouent pour le plaisir. Mais si vous participez au Bankroll Builder Challenge qui consiste à transformer votre budget initial de 10 $ en 888 $, vous devrez jouer pour gagner. C'est aussi simple que ça.

Si vous jouez pour gagner, vous devrez être honnête envers vous-même et corriger les failles de votre stratégie.

Jouer de manière trop directe

La grande faiblesse des joueurs à petite mise provient du fait qu'ils ne parviennent pas à cacher la force de leurs mains à leurs adversaires : ils jouent simplement d'une manière bien trop directe.

Ils misent gros sur leurs mains fortes (ou jouent lentement avant de relancer fortement), ils misent modérément sur des mains de force intermédiaire, et se contenteront de checker sur des mains faibles.

C'est vraiment aussi simple que ça.

Lorsque vous rencontrez quelqu'un jouant de cette manière, la meilleure solution est de supposer qu'il joue sincèrement. Si vous avez une main forte sans être premium (par exemple K-J sur un tableau K-9-7) et que votre adversaire à la stratégie directe fait une grosse relance, vous pouvez passer sans problème : ce type de joueur ne réalise de grosses relances que s'il détient une main premium. Vous pouvez même passer une main A-K (à moins que votre adversaire direct ne surjoue une main K-Q, K-J ou K-T).

Par contre, si vous détenez 5h-4h sur un tableau K-9-7 dans un pot en heads up, et que le relanceur pré-flop réalisant des mises de continuation avec ses mains fortes et moyennement fortes décide de checker, vous devriez bluffer au moins sur le flop et le turn.

Le poker c'est facile, surtout quand votre adversaire vous révèle littéralement sa main.

Jouer de manière trop compliquée

A l'inverse, quelques joueurs à petite mise jouent d'une manière trop complexe. Ils sont susceptibles de relancer avant le flop toutes leurs mains jouables, à l'exception de A-A et K-K (qu'ils limpent). Ou encore, ils peuvent faire systématiquement une mise de continuation sur le flop, à moins d'avoir une main premium.

Lorsque vous rencontrez quelqu'un qui a tendance à jouer de cette manière, vous devrez être très attentif à toute action sortant de l'ordinaire. Si quelque chose semble « clocher », cela signifie que la main de votre adversaire est inhabituellement forte ou faible (même si cela est généralement le signe d'une main forte).

Si votre adversaire détient une main premium, vous ne devez suivre qu'avec la meilleure main possible, ou avec des tirages susceptibles de dépasser la main premium de votre adversaire.

Jouer les mêmes mains, de la même manière

Les joueurs les plus mauvais ne se limitent souvent qu'à quelques mains (voire une seule), jouées d'une manière bien précise. On peut citer le cas classique du joueur qui relance pré-flop à 3 big blinds avec toutes ses mains jouables (à l'exception de J-J, qui sera relancé à 5 big blinds).

De toute évidence, il n'est pas souhaitable de montrer à vos adversaires que vous détenez une main spécifique, car cela vous rendrait incroyablement facile à contrer. Bien sûr, vous devez faire de votre mieux pour jouer de manière fondamentalement saine tout en étant difficile à contrer. 

Cette faiblesse peut se manifester de nombreuses manières, comme limper avec seulement A-A en position avancée, relancer à 0,88 $ avec une paire de huit, ou faire d'énormes mises sur le flop avec uniquement les tirages.

Soyez attentif aux actions de vos adversaires, et vous apprendrez à reconnaître ces comportements évidents et ainsi réagir en conséquence.

Relancer pour se protéger

L'une des erreurs les plus coûteuses que commettent les joueurs aux petites mises (surtout lorsqu'ils progressent dans les mises) est de relancer sur le flop et le turn avec leurs mains relativement fortes en pensant se protéger. Ils veulent relancer au maximum pour que leurs adversaires ne puissent pas les battre sans payer le prix fort.

En réalité, ces relances excessives obligent leurs adversaires à passer leurs mains faites marginales et leurs tirages médiocres aux options limitées. Or, si les options de vos adversaires s'amenuisent, vous voudrez les conserver dans le pot afin d'en extraire un maximum de valeur. Si votre adversaire joue comme s'il pouvait voir votre main, c'est qu'il joue bien. Si vos adversaires jouent bien, vous ne maximisez pas vos gains.

Vous devez exploiter cette tendance en passant les grosses relances, à moins d'avoir épuisé l'éventail de relance de votre adversaire ou si vous bénéficiez d'un tirage qui vous permet d'obtenir de bonnes cotes du pot plus les cotes implicites nécessaires pour continuer.

Mais en général, si un joueur au jeu relativement direct réalise une énorme relance, il est sage de vous écarter de son chemin.

Surjouer les mains fortes non-premium

De la même manière, beaucoup de joueurs à petite mise ne réussissent pas à passer des mains raisonnablement bien faites, même face à une agression tenace. Par exemple, il leur arrive de relancer A-K, suivi par quatre joueurs. Le flop donne K-Q-7. Ils misent, quelqu'un relance, puis ils suivent ou sur-relancent, souvent en all-in. Ils sont généralement surpris de voir que leur adversaire détient la meilleure main, avec K-Q ou 7-7. Ils ne comprennent pas que si le pot contient beaucoup d'argent, leur top paire sera écrasée à moins que leur adversaire soit enclin à surjouer les paires médiocres.

De manière générale, si vous misez sur une main raisonnablement forte mais non idéale (comme une top paire avec un bon kicker) et que quelqu'un vous relance, vous devriez vous contenter de suivre. Si vous sur-relancez, il devient pratiquement impossible pour votre adversaire de continuer son bluff. Si vous sur-relancez et que votre adversaire reste dans le jeu, c'est généralement qu'il vous a battu ou qu'il est sûr d'obtenir un bon tirage.

Si au contraire vous choisissez de suivre la relance de votre adversaire, vous le maintenez dans le pot avec tout son éventail de relance, qui devrait à ce stade ne vous poser aucun problème (à moins que l'éventail de relance au flop de votre adversaire ne soit que des mains idéales, auquel cas vous devriez passer dès la relance au flop).

Si vous détenez une main faite non idéale, maintenir votre adversaire bluffeur et ses mains faites inférieures dans le jeu est encore la meilleure solution, surtout si la seule alternative pour votre adversaire consiste à passer toutes les mains, à l'exception des mains idéales que vous avez battues.

Les erreurs les plus courantes des jeux à moyenne mise

Une fois arrivé aux jeux à moyenne mise, les failles des joueurs deviennent généralement moins évidentes. En effet, la survie à un tel niveau n'est possible que si vous jouez raisonnablement bien. Même si vous pouvez toujours conserver un avantage dans ces jeux, il ne sera pas aussi important que celui des jeux à petite mise (surtout en termes de big blinds).

Les erreurs sont plus subtiles

Les erreurs des joueurs à moyenne mise sont souvent un peu plus discrètes. Par exemple, si le pourcentage de mise de continuation optimal est de 70 % (ce qui peut ou non être le cas), un joueur à petites mises généralement agressif réalisera des mises de continuation 100 % du temps. Un joueur à moyenne mise généralement agressif ne le fera que 85 % du temps.

Bien qu'elle soit moins coûteuse que l'erreur des joueurs à petite mise, elle n'en reste pas moins une erreur, que vous pouvez exploiter.

C'est à vous de guetter chacune des erreurs spécifiques de vos adversaires, et d'établir une contre-stratégie en conséquence.

Le syndrome du « beau jeu »

La principale erreur des joueurs de poker raisonnablement compétents est peut-être le syndrome du « beau jeu » : le joueur a le sentiment qu'il doit régulièrement jouer d'une manière complexe, souvent pour satisfaire son ego.

Il attribue ses victoires à ses jeux « extraordinaires », et non à la faiblesse de ses adversaires. Ces jeux fantaisistes reposent rarement sur des bases solides, et sont presque toujours coûteux à long terme.

Au lieu de compliquer les choses sans raison valable, travaillez à élaborer une stratégie fondamentalement solide. Bien qu'il faille effectivement exploiter les erreurs qui se présentent à vous, vous ne devriez pas vous sentir obligé de bluffer gros toutes les heures simplement pour prouver votre supériorité face à vos adversaires.

Tout ce que vous leur prouvez, c'est que vous manquez de recul sur vous-même.

Ne pas bluffer suffisamment souvent

Le paragraphe précédent peut donner l'impression que je plaide en défaveur du bluff, mais le bluff est un aspect fondamental du poker que vous devez maîtriser à la perfection si vous voulez réussir. Mais au lieu de bluffer au hasard, vous devez le faire de manière ciblée et intelligente.

En général, vous devriez bluffer pré-flop avec des mains qui ont une chance raisonnable de donner des mains premium sur le flop, telle qu'une suite d'as et les connecteurs assortis, ou peut-être des mains qui limitent la probabilité que vos adversaires aient une main forte, notamment des mains contenant un as (si vous détenez un as, il est évident que vos adversaires sont moins susceptibles d'en avoir un).

Sur le flop et le turn, vous devriez habituellement semi-bluffer avec vos tirages qui ont une chance raisonnable de s'améliorer, comme un Js-8s ou un 9c-8c sur tableau 7c-5s-3s. Notez que ces deux mains on peu de chances de gagner à l'abattage, mais ont une chance raisonnable de donner au turn une main raisonnablement forte, voire premium.

Le bluff sur le River est un sujet complexe qu'il est difficile de résumer en quelques phrases. Pour dire les choses simplement, quand vous êtes l'agresseur vers le River, vous devriez généralement bluffer environ la moitié du nombre de mains sur lesquelles vous feriez une mise de valeur. Par conséquent, si vous faites une mise de valeur avec 50 combinaisons, vous pourrez alors bluffer avec environ 25 combinaisons (en supposant que vous ayez misé un montant proche de celui du pot).

Au fur et à mesure que vos mises sur le River diminuent, vous devrez diminuer le nombre de bluffs que vous faites. De la même manière, au fur et à mesure que vos mises sur le River augmentent, vous devrez augmenter le nombre de bluffs. À moins que votre adversaire ne passe trop souvent à votre goût, le ratio de vos mises de valeur par rapport à vos bluffs ne devrait jamais dépasser 1:1. Il est toujours souhaitable de faire plus de mises de valeur que de bluffs.

Lorsque vous affrontez une mise sur le River, vous devriez relancer en bluffant avec les mains trop faibles pour suivre, mais qui contiennent des cartes qui limitent les chances que votre adversaire n'ait une main idéale.

Par exemple, lorsque votre adversaire mise sur le flop, le turn et le River sur 9c-8s-6s-4d-3c, 7-7 est une main de bluff bien meilleure que Ks-Qs (en supposant que 7-7 soit trop faible pour suivre). Détenir deux septs limite les chances que votre adversaire ait une suite. Mais si vous avez un Ks-Qs (deux piques), il est moins probable que votre adversaire bluffe avec un tirage couleur, ce qui signifie qu'il est plus susceptible de détenir une main faite.

Si vos adversaires jouent bien, vous ne voulez pas vous retrouver dans une situation où tout votre éventail se compose entièrement de mains de valeur, ou de bluffs. Si vous trouvez que vos opportunités de bluff sont pratiquement inexistantes, c'est que vous jouez d'une manière trop directe. Si vous n'avez quasiment aucune main de valeur, c'est que vous jouez d'une manière trop complexe.

En jouant vos mises de valeur et vos bluffs exactement de la même manière, vous maintenez votre adversaire dans le flou et vous vous rendez plus difficile à contrer.

Jouer sans réfléchir

Lorsque vous aurez développé ce que vous pensez être une stratégie raisonnablement saine et solide, vous devrez vous employer à l'affiner à la perfection. Cette stratégie semble facile à mettre en place mais est en réalité difficile à appliquer, car de nombreux joueurs à moyenne mise s'en lassent et finissent par jouer de manière déshumanisée.

Bien qu'il soit formidable d'être capable de jouer sans que vos émotions jouent les montagnes russes, une insouciance complète n'est cependant pas souhaitable. Lorsque d'une partie de poker, assurez-vous que votre préoccupation principale du moment est de jouer au poker.

Si vous préféreriez faire autre chose, peut-être qu'une partie de poker n'est pas la meilleure idée à ce moment précis.

Résumé

Comme vous avez pu le voir, beaucoup de ces erreurs peuvent être aisément corrigées grâce à l'élaboration d'une stratégie de jeu fondamentalement saine. La majorité des joueurs abordent le poker en pensant que leurs stratégies personnelles suffiront à battre leurs adversaires.

Si vous persistez dans des stratégies qui ont été prouvées comme étant défavorables d'un point de vue purement statistique, vous perdrez de l'argent à long terme. Je vous suggère fortement de prendre le temps d'étudier les meilleurs joueurs et de comprendre ce qui motive leurs stratégies.

Si vous tenez vraiment à progresser vers le niveau supérieur, embauchez un entraîneur qualifié qui identifiera rapidement vos faiblesses insoupçonnées. Quand vous saurez sur quoi il faut travailler, vous serez bien engagé sur le chemin de la réussite. 

J'espère que le Bankroll Builder Challenge se déroule bien pour vous. Si vous avez des questions à me poser, n’hésitez pas à me contacter sur Twitter @JonathanLittle.

Bonne chance!

Avez-vous trouvé cela intéressant?    

Merci de nous aider à améliorer

     

Copyright 2002 - 2018 Cassava Enterprises (Gibraltar) Limited., une filiale appartenant entièrement à 888 Holdings plc.
Cassava Enterprises (Gibraltar) Limited est une entreprise constituée à Gibraltar, qui fait partie de l'Union Européenne.
888 Holdings plc est coté à la bourse de Londres.
Cassava Enterprises (Gibraltar) Limited est licencié et réglementé pour offrir des services de jeu en ligne sous l'égide des lois de Gibraltar (licences de jeu à distance numéros 022 et 039) et, de fait, n'effectue aucune déclaration au sujet de la légalité de tels services au sein d'autres juridictions.
Nos services au Royaume-Uni sont opérés par 888 UK Limited, une entreprise constituée à Gibraltar, qui est sous licence et réglementée par la Great Britain Gambling Commission.
Nos services au sein des états membres du marché unique européen (sauf pour les états dans lesquels nos services sont fournis dans le cadre d'une licence locale) sont gérés par Virtual Digital Services Limited, une société constituée à Gibraltar, qui fait partie de l'Union Européenne.
La société Virtual Digital Services Limited fonctionne sous l'égide d'une licence de jeu, fournie sous le régime des lois de Gibraltar.
Nos produits de pari sont gérés en Irlande par 888 Ireland Limited, une société constituée à Gibraltar, qui est sous licence avec et réglementée par les Revenue Commissioners d'Irlande.
Notre adresse : 601-701 Europort, Gibraltar.
Nous encourageons le jeu responsable et soutenons GamCare.