Comprendre et battre un joueur LAG

Font Size
A A A

LAG signifie « loose-agressive », c’est-à-dire lâche-agressif. Ce type de joueur a tendance à jouer beaucoup de mains avant le flop (dans une proportion significativement supérieure à un TAG [« tight aggressive », c.-à-d. serré-agressif]). Un LAG attaque sauvagement avant le flop et enchaîne avec une autre attaque après le flop.

Cerner un joueur de type LAG exige qu’on examine les statistiques suivantes pour faire ressortir ses tendances.

VPIP – Voluntarily Put in Pot (mises volontaires dans le pot) – Cette statistique révèle la proportion de mains qu’un joueur choisit de jouer avant le flop. Le VPIP d’une majorité de LAG oscille entre 25 et 35 %. Un joueur au VPIP de 25 % est en fin de compte un TAG assez lâche, tandis qu’un joueur à 35 % est pratiquement un « maniaque » (une coche au-dessus du LAG).

PFR – Preflop Raiser (relance avant le flop) – Cette statistique révèle la proportion de mains qu’un joueur choisit de jouer avec agressivité avant le flop. Le PFR sera invariablement inférieur (ou égal dans le meilleur des cas) au VPIP. C’est ainsi, car il est impossible de jouer une main de manière agressive sans miser volontairement dans le pot.

Étant donné qu’un LAG préfère généralement miser en premier, l’écart entre son VPIP et son PFR dépasse rarement 5 %. Un écart plus prononcé indique souvent que nous avons affaire à un « lâche-passif » et non à un « lâche-agressif ».

Donc, on considère qu’un joueur au PFR de 20 % est un TAG lâche, tandis qu’un joueur dont le PFR dépasse 30 % est presque perçu comme étant un « maniaque », plutôt qu’un LAG.

La faille fondamentale d’un LAG

Le style LAG donne souvent de meilleurs résultats que le style TAG. Ce n’est toutefois pas le style des débutants en général, car il exige plus d’habileté qu’un poker de style TAG.

Nous savons que l’agression au poker est très payante et c’est précisément ce qui explique la réussite des LAG. Or, nous pouvons retourner l’agression d’un LAG contre lui-même.

La plupart du temps, un LAG s’en sort très bien contre un TAG. Si vous avez lu l’article portant sur les façons de battre un TAG, vous vous souviendrez que nous y parvenons en lui opposant un style très agressif lorsque le TAG ne semble pas vouloir prendre le pot. En supposant que nous sommes un joueur TAG et qu’un adversaire LAG emploie ce genre de stratégie contre nous, comment faut-il nous défendre?

L’astuce consiste à adopter un style plus serré-passif et à poser de nombreux pièges à l’intention de notre adversaire lâche-agressif. Au lieu de miser immédiatement pour la valeur en position dominante, comme c’est généralement le cas pour une stratégie serrée-agressive, nous voulons tout faire pour donner une impression de faiblesse et pour inciter notre adversaire à bluffer.

Un autre ajustement à apporter serait de resserrer un peu notre éventail de mains avant le flop. Précisons que ce n’est pas une nécessité absolue pour des piles de 100bb, mais que ça peut grandement faciliter la partie, et ce, sans véritable inconvénient.

Identifier le type de LAG

Avant de continuer, il est important que nous comprenions qu’il existe différents types de LAG. L’un deux inspire le respect par son agressivité et sera capable d’abattre de bonnes mains (c’est un bon LAG). Passons ensuite au LAG généralement agressif et qui suit aveuglément, incapable de se coucher devant une agression.

Type 1 – Le LAG compétent se couchera en réponse à l’agression
Type 2 – Un mauvais LAG (quasiment maniaque) ne saura pas quand passer

Pour contrer ce deuxième type, il faut resserrer notre jeu et tendre encore et encore des pièges à notre adversaire agressif. Malgré tout, relancer pour la valeur est souvent une bonne solution, car nous n’avons pas à craindre que notre adversaire se couche trop fréquemment.

Contre le premier type d’adversaire, il ne sera pas toujours nécessaire de jouer beaucoup plus serré. Nous pouvons combattre le feu par le feu par un jeu agressif qui amènera les autres à se coucher. Cela étant dit, contre ce genre d’adversaire nous devons maintenir un jeu passif avec nos bonnes mains après avoir tendu un piège. Relancer peut entraîner une perte de valeur, car on saisira correctement notre force et on passera.

Considérons globalement notre contre-stratégie et analysons quelques exemples.

Contre-stratégie 1 – Tendre un piège

Voici un exemple qui illustre comment battre un LAG en lui tendant un piège. Ce LAG en particulier misera agressivement sur trois cartes pour bluffer après notre check au flop. Il fond sur sa proie au moindre signe de faiblesse. Mais cela va lui coûter cher, car dans le cas présent, nous anticiperons son approche.

NLHE à six mains

UTG (100bb)
MP (milieu de table) (100bb)
CO (Cut-Off) (100bb) Héros
BTN (bouton) (100bb) LAG
SB (Small Blind) (100bb)
BB (Big Blind) (100bb)

Le héros tire 9c9t

UTG se couche, MP se couche, le héros ouvre à 3bb, le bouton suit à 3bb, SB se couche, BB se couche.

Flop (7,5bb)

9p5c2t

Le héros checke

Contre un joueur amateur moyen, ce serait une assez mauvaise décision. Nous pouvons aisément extraire de la valeur au flop, au tournant et à la rivière grâce à notre jeu dominant. C’est l’absolue meilleure main au flop et généralement, elle restera assez forte même à la rivière.

Or, jouer cette main contre un LAG pose un problème (surtout si notre image est serrée) : le LAG se retirera. En checkant, nous faisons preuve de faiblesse et le LAG va tenter de nous attaquer et de nous forcer à nous coucher. Si vous avez lu l’article portant sur les façons de battre un TAG, souvenez-vous que c’est la stratégie indiquée contre un adversaire serré. Nous pouvons contrer cela en jouant de manière à ne pas révéler clairement de quel genre est notre main. Si notre main est réellement forte, nous devrons ruser et projeter une image vulnérable.

Pour cette main précise, la stratégie optimale serait de checker-suivre au flop, de checker-suivre au tournant et de checker-suivre à la rivière (ou de suivre, à condition qu’une mise all-in ne soit pas déjà en jeu).

Contre-stratégie 2 – Ajuster l’éventail de mains avant le flop

NLHE à six mains

UTG (100bb)
MP (milieu de table) (100bb)
CO (Cut-Off) (100bb)
BTN (bouton) (100bb) Héros
SB (Small Blind) (100bb)
BB (Big Blind) (100bb) LAG

Le héros tire Kt8p

UTG se couche, MP se couche, CO se couche, le héros ouvre à 3bb, SB se couche, BB surrelance à 10bb.

Toute la journée, nous avons ouvert au bouton pour être surrelancé par un joueur agressif en BB.

Comment réagir?

La première étape est de comprendre qu’il convient de resserrer un peu notre éventail de mains. Une combinaison comme K8 dépareillées devrait constituer l’une des mains régulières les plus faibles de notre éventail au bouton. C’est correct de simplement passer là-dessus.

Notre éventail de mains sera renforcé et la surrelance deviendra nettement moins profitable pour notre adversaire au BB, car nous agirons beaucoup plus souvent avec une main forte. Souvenez-vous qu’en théorie, resserrer notre éventail de mains contre un LAG à 100bb est facultatif, mais que cela peut nettement faciliter la partie sans nuire à notre fiche.

Une autre avenue à envisager est de vérifier si notre adversaire est capable de se coucher lorsque sa surrelance (3bet) est confrontée à une relance supplémentaire (4bet).

NLHE à six mains

UTG (100bb)
MP (milieu de table) (100bb)
CO (Cut-Off) (100bb)
BTN (bouton) (100bb) Héros
SB (Small Blind) (100bb)
BB (Big Blind) (100bb) LAG

Le héros tire Kp8p

UTG se couche, MP se couche, CO se couche, le héros ouvre à 3bb, SB se couche, BB surrelance à 10bb, le héros relance la surrelance à 23bb, BB se couche.

Observons que dans ce scénario, notre main est un peu meilleure, car nous avons K8 assorties. D’habitude, cette main convient bien à un bluff en 4bet.

  1. En effet, elle reste jouable même si on la suit.
  2. Le roi agit comme bloqueur.

Un bloqueur est une carte qui nous favorise, car elle bloque certaines mains éventuelles de notre adversaire. Dans ce scénario, par exemple, nous craignons généralement un 5bet de notre adversaire qui aurait des mains comme KK ou AK. Cette situation est moins probable étant donné que nous possédons un des rois.

Un LAG ne se couchera pas systématiquement après un 4bet. Cependant, ils seront nombreux à se coucher plus fréquemment, car leur éventail de surrelance ratisse large.

Contre-stratégie 3 – Jouer contre un bon LAG

L’élément déterminant pour triompher d’un bon LAG est d’identifier les situations où il jouera de manière agressive, de les anticiper et de lui renvoyer sa propre agression.

Par exemple :

NLHE à six mains

UTG (100bb)
MP (milieu de table) (100bb)
CO (Cut-Off) (100bb)
BTN (bouton) (100bb)
SB (Small Blind) (100bb) Héros
BB (Big Blind) (100bb) LAG

Le héros tire AkQk

UTG se couche, MP se couche, CO se couche, BTN se couche, le héros ouvre à 3bb, BB suit à 3bb.

Flop (6bb)

10k 7k 2p

Le héros checke, BB mise 4bb, le héros checke-relance à 12bb.

Remarquez qu’avec cette main, nous aurions simplement pu y aller avec une mise de continuation des plus profitables. C’est l’option normale la plupart du temps, soit de bluffer à moitié. Mais contre un LAG, checker-relancer pourrait s’avérer encore plus lucratif.

Si nous plaçons une mise de continuation, il poursuivra surtout avec des mains qui entretiennent un certain lien avec le tableau, même ténu. Or, si nous checkons, il se peut qu’il voit une faiblesse et il misera au flop 100 % du temps. Autrement dit, parce que nous checkons, nous lui laissons la possibilité de garnir le pot avec un éventail élargi de mains plus faibles avant de passer à l’attaque.

Nous pourrions même pousser ce principe plus loin :

NLHE à six mains

UTG (100bb)
MP (milieu de table) (100bb)
CO (Cut-Off) (100bb)
BTN (bouton) (100bb)
SB (Small Blind) (100bb) Héros
BB (Big Blind) (100bb) LAG

Le héros tire AkQk

UTG se couche, MP se couche, CO se couche, BTN se couche, le héros ouvre à 3bb, BB suit à 3bb.

Flop (6bb)

10k 7k 2p

Le héros checke, BB mise 4bb, le héros checke-relance à 4bb.

Tournant (14bb).

Jk

Le héros checke, le vilain mise 10bb, le héros relance à 27bb

La plupart des LAG n’y verront que du feu. À partir du moment où nous avons checké au flop, le LAG suppose que notre éventail de mains est faible et qu’elles ne nous permettront pas de checker-relancer. Voilà pourquoi le LAG a pris trop de risques en contribuant au pot en fonction d’un éventail si large qu’il est impossible à défendre.

Il y a de bonnes chances qu’il se couche au tournant, mais dans le cas contraire, nous sommes en bonne position pour tirer une carte utile une fois la rivière atteinte. En supposant qu’on nous suive, nous avons également préparé en gros une mise équivalente au pot pour la rivière, que nous pourrons utiliser pour bluffer ou pour miser pour la valeur, selon la carte tirée à la rivière.

Vision d’ensemble

Triompher d’un LAG se fait en resserrant notre éventail et en tendant des pièges. Nous savons qu’être agressif est généralement rentable, mais opposer un jeu passif à un LAG peut tout à fait s’avérer l’option la plus lucrative.

Nous devons également comprendre quel type de LAG nous affrontons. Certains LAG sont bluffables, d’autres non. Contre un LAG qui ne l’est pas, nous avons devons ultimement jouer très serré en fonction d’une stratégie de valeur. Nous le laissons remporter quelques pots modestes, puis nous raflons le gros pot à l’aide d’une main d’assez bonne valeur.

Avez-vous trouvé cela intéressant?    

Merci de nous aider à améliorer

     

Copyright 2002 - 2017 Cassava Enterprises (Gibraltar) Limited., une filiale appartenant entièrement à 888 Holdings plc.
Cassava Enterprises (Gibraltar) Limited est une entreprise constituée à Gibraltar, qui fait partie de l'Union Européenne.
888 Holdings plc est coté à la bourse de Londres.
Cassava Enterprises (Gibraltar) Limited est licencié et réglementé pour offrir des services de jeu en ligne sous l'égide des lois de Gibraltar (licences de jeu à distance numéros 022 et 039) et, de fait, n'effectue aucune déclaration au sujet de la légalité de tels services au sein d'autres juridictions.
Nos services au Royaume-Uni sont opérés par 888 UK Limited, une entreprise constituée à Gibraltar, qui est sous licence et réglementée par la Great Britain Gambling Commission.
Nos services au sein des états membres du marché unique européen (sauf pour les états dans lesquels nos services sont fournis dans le cadre d'une licence locale) sont gérés par Virtual Digital Services Limited, une société constituée à Gibraltar, qui fait partie de l'Union Européenne.
La société Virtual Digital Services Limited fonctionne sous l'égide d'une licence de jeu, fournie sous le régime des lois de Gibraltar.
Nos produits de pari sont gérés en Irlande par 888 Ireland Limited, une société constituée à Gibraltar, qui est sous licence avec et réglementée par les Revenue Commissioners d'Irlande.
Notre adresse : 601-701 Europort, Gibraltar.
Nous encourageons le jeu responsable et soutenons GamCare.