Décortiquer la cote du pot au poker

Auteur :
Font Size
A A A

On dit souvent que le poker est un jeu de mathématique et de probabilités. Afin de jouer de manière rentable à long terme, on gagne à connaître et à savoir appliquer nos habiletés mathématiques dans notre jeu.

La stratégie implique une partie du jeu qui consiste à calculer (1) les possibilités, (2) la cote du pot au poker et (3) les probabilités du pot. Ces trois concepts vont de pair, mais le présent article porte surtout sur les deux premiers.

Qu’est-ce que la cote du pot au poker?

La cote du pot au poker prend en considération le nombre de possibilités (« outs ») qui s’offrent à vous (les cartes pouvant améliorer votre main) et les associent au montant d’argent que vous devrez suivre pour tirer une autre carte.

Ce calcul sert ultimement à déterminer si le fait de suivre pour obtenir votre tirage s’avère un jeu rentable à long terme. Donc, lorsque les joueurs se demandent si la cote du pot a de l’importance, on répond par un OUI catégorique!

Rappelez-vous que l’objectif au poker est de gagner à long terme et non de remporter des parties individuelles à court terme. En utilisant les renseignements suivants sur la cote du pot, vous pourrez prendre plusieurs décisions rentables aux tables.

Calculer la cote du pot

Comment lire la cote du pot en pourcentage, en fraction et en ratio

Si les chances d’améliorer votre main sont de 33 %, la valeur exprimée en fraction serait « 1/3 ». Pour chaque trois tentatives d’amélioration en suivant, vous compléterez votre main une fois (en moyenne).

Or, il faut être en mesure de convertir ces fractions et ratios pour pouvoir faire le lien avec la cote du pot.

Au poker, ces cotes prennent la forme suivante lorsque l’on tente d’améliorer sa main : 

nombre de fois où vous ne compléterez pas votre main
-------------------------------------------------
nombre de fois où vous compléterez votre main

En l’occurrence, 2 : 1 (c’est-à-dire un ratio de « 2 contre 1 » ou « une cote de 2 contre 1 »).

Cette valeur équivaut aussi à 33 % (pourcentage) = 1/3 (fraction) = 2 : 1 (ratio).

La formule de la cote du pot au poker

Maintenant que l’on comprend les ratios relatifs aux chances d’améliorer sa main, appliquons ce même concept afin de comprendre la cote du pot.

Supposons que le pot principal renferme déjà 50 $ et qu’un joueur renchérit de 50 $. À présent, le total du pot est de 100 $ et vous devez suivre la mise de 50 $.

La cote du pot pour suivre dans ce scénario correspond à un ratio de 100 $ contre 50 $, soit une cote du pot de 2 contre 1.

La formule pour déterminer ceci s’exprime comme suit :

$ déjà dans le pot principal + $ ajouté dans le pot lors du tour d’enchère en cours
--------------------------------------------------------------------------
$$$ à mettre pour suivre

Un autre exemple, disons que le pot principal contient déjà 200 $. Lors du présent tour d’enchère, le joueur 1 mise 100 $, le joueur 2 suit avec 100 $ et c’est maintenant à votre tour de miser.

Quelle est votre cote du pot?

En utilisant la formule énoncée ci-dessus, on obtient l’équation suivante : 400 $ : 100 $ ou 4 contre 1

(200 $ dans le pot principal) + (200 $ provenant du présent tour d’enchère)
--------------------------------------------------------------------------
(100 $ à mettre pour suivre)

Fonctionnement de la cote du pot

La prochaine étape pour déterminer si oui ou non vous avez la bonne cote du pot pour suivre une mise au tirage correspond à la cote du pot que nous avons calculée par rapport aux chances d’améliorer votre main. (Nous apprendrons exactement comment calculer nos chances d’amélioration dans la prochaine section.)

Simplement dit, si nos chances d’amélioration pour obtenir une main gagnante sont plus grandes que la cote du pot qu’on obtient en suivant, le bon jeu rentable est donc de suivre.

Supposons que l’on joue au Hold'Em et que nous avons en main 8-7 pour la suite. Il y a K-5-6-2 arc-en-ciel au tableau. Actuellement, la valeur de notre main est extrêmement faible (8 étant la carte la plus haute), mais on a une chance de faire la meilleure quinte possible si le 4 ou le 9 sort au river.

Dans un jeu de 52 cartes à jouer normal, on connaît déjà 6 des cartes après ce tour (2 dans notre main et 4 sur le tableau). Par conséquent, des 46 cartes restantes dans le jeu qui peuvent être tirées au river, seules 8 peuvent améliorer notre main (quatre 4 et quatre 9). On peut exprimer ce calcul par la fraction 8/46.

On peut ensuite utiliser le ratio pour comparer les « cartes au river qui n’amélioreront pas notre main » aux « cartes au river qui vont améliorer notre main » :

8 cartes peuvent nous aider au river

  • 46 cartes inconnues - 8 cartes qui vont nous aider = 38 cartes qui ne vont pas nous aider
  • 38 cartes qui ne vont pasnous aider : 8 cartes qui vont nous aider
  • 38 : 8
  • 4,75 : 1

Le ratio de 4,75 contre 1 désigne qu’on améliorera notre main 1 fois pour chaque 4,75 fois où on ne l’améliorera pas. Par conséquent, pour suivre de façon rentable, on a besoin d’une cote du pot supérieure à 4,75 contre 1 (c’est-à-dire, 500 $ déjà dans le pot face à une relance de 100 $).

Comment calculer la cote du pot rapidement

Il est clair qu’en utilisant la formule ci-dessus pour déterminer si oui ou non on a la bonne cote pour suivre peut s’avérer un processus laborieux. Mais la bonne nouvelle c’est qu’il existe un raccourci pour vous aider.

On appelle cette équation la « règle du deux et du quatre » ou la « règle du quatre et du deux ». Cette règle est utilisée par les joueurs de poker partout dans le monde pour les aider à déterminer rapidement leurs chances approximatives d’améliorer leur main au tirage.

Une fois quelques calculs simples effectués, ils peuvent rapidement associer ces renseignements à leur cote du pot et décider s’il est rentable de suivre.

La « règle du 2 et du 4 » prévoit qu’en multipliant le nombre de possibilités par 4 avec encore deux cartes à tirer, on obtient un pourcentage approximatif des chances de compléter votre main au river.

De façon similaire, si l’on multiplie le nombre de possibilités par 2 avec une carte à tirer, on peut déterminer les chances d’obtenir notre suite ou couleur.

Comment convertir la cote du pot en pourcentage

Maintenant que l’on sait comment calculer la cote du pot et les chances d’amélioration, il est temps d’associer les deux et d’évaluer si l’on a la bonne cote pour suivre.

Cependant, avec la « règle du 2 et du 4 », on se retrouve généralement avec un pourcentage, alors que le calcul de la cote du pot se présente en ratio (comme 2 contre 1 ou 3 : 1).

Par conséquent, il est important de savoir convertir les pourcentages en ratios et vice versa pour déterminer rapidement si le résultat nous incite à suivre ou pas.

Commençons par apprendre à convertir des pourcentages en ratios.

POURCENTAGES EN COTE :

À l’aide de la « règle du 2 et du 4 », avec 9 possibilités et 2 cartes à tirer, on a 36 % de chance d’améliorer sa main pour la couleur. En exécutant un calcul simple, on peut déduire qu’environ 64 % du temps, on n’obtiendra pas la couleur.

Lorsque l’on convertit des pourcentages en ratios, il faut toujours leur donner la forme suivante :

(chance de ne pas améliorer sa main) : (chance d’améliorer sa main)

En utilisant ce format, on obtient le ratio de 64 : 36, soit environ 2 contre 1; un ratio que l’on peut facilement comparer à la cote du pot. Plus on pratique ce processus (cote du pot c. pourcentage), meilleur on devient à déterminer la cote d’amélioration de sa main.

COTE EN POURCENTAGE :

Inversons maintenant les données pour comprendre comment transformer la cote du pot en pourcentage. Si un joueur mise la moitié de la valeur du pot, on obtient une cote de 3 contre 1 pour suivre. (La mise est de 50 $ pour un pot de 100 $. Le pot s’élève désormais à 150 $ et on doit suivre avec 50 $, ce qui donne une cote du pot de 3 contre 1.)

En transformant ce ratio en fraction, on peut facilement calculer le pourcentage approximatif, voici la marche à suivre :

  1 carte à tirer       2 cartes à tirer  
    FLOP au TURN   TURN au RIVER   TURN et RIVER  
POSSIBILITÉS EXEMPLES DE MAINS % COTE % COTE % COTE
1   2,13 % 45,95 : 1 2,17 % 45,08 : 1 4,26 % 22,50 : 1
2 Petite paire à brelan 4,26 % 22,47 : 1 4,35 % 21,99 : 1 8,42 % 10,88 : 1
3 Une carte supérieure 6,38 % 14,67 : 1 6,52 % 14,34 : 1 12,49 % 7,01 : 1
4 Tirage de quinte au ventre 8,51 % 10,75 : 1 8,70 % 10,49 : 1 16,47 % 5,07 : 1
5 Une paire à deux paires ou brelan 10,64 % 8,40 : 1 10,87 % 8,20 : 1 20,35 % 3,91 : 1
6 Aucune paire à paire (Hold'Em) 12,77 % 6,83 : 1 13,04 % 6,67 : 1 24,14 % 3,14 : 1
7 Brelan à Full / carré 14,89 % 5,72 : 1 15,22 % 5,57 : 1 27,84 % 2,59 : 1
8 Tirage quinte bilatéral 17,02 % 4,88 : 1 17,39 % 4,75 : 1 31,45 % 2,18 : 1
9 Tirage couleur 19,15 % 4,22 : 1 19,57 % 4,11 : 1 34,97 % 1,86 : 1
10 Tirage quinte bilatéral et deux cartes supérieures 21,28 % 3,70 : 1 21,74 % 3,60 : 1 38,39 % 1,60 : 1
11   23,40 % 3,27 : 1 23,91 % 3,18 : 1 41,72 % 1,40 : 1
12 Tirage de quinte au ventre et tirage couleur 25,53 % 2,92 : 1 26,09 % 2,83 : 1 44,96 % 1,22 : 1
13 Tirage quinte bilatéral et tirage couleur 27,66 % 2,62 : 1 28,26 % 2,54 : 1 48,10 % 1,08 : 1
14   29,79 % 2,36 : 1 30,43 % 2,29 : 1 51,16 % 0,95 : 1
15   31,91 % 2,13 : 1 32,61 % 2,07 : 1 54,12 % 0,85 : 1
16   34,04 % 1,94 : 1 34,78 % 1,88 : 1 56,98 % 0,76 : 1
17   36,17 % 1,76 : 1 36,96 % 1,71 : 1 59,76 % 0,67 : 1
18   38,30 % 1,61 : 1 39,13 % 1,56 : 1 62,44 % 0,60 : 1
19   40,43 % 1,47 : 1 41,30 % 1,42 : 1 65,03 % 0,54 : 1
20   42,55 % 1,35 : 1 43,48 % 1,30 : 1 67,53 % 0,48 : 1

COTE EN POURCENTAGE :

Inversons maintenant les données pour comprendre comment transformer la cote du pot en pourcentage. Si un joueur mise la moitié de la valeur du pot, on obtient une cote de 3 contre 1 pour suivre. (La mise est de 50 $ pour un pot de 100 $. Le pot s’élève désormais à 150 $ et on doit suivre avec 50 $, ce qui donne une cote du pot de 3 contre 1.)

En transformant ce ratio en fraction, on peut facilement calculer le pourcentage approximatif, voici la marche à suivre : 

(prix pour suivre / prix pour suivre + montant déjà dans le pot)

Dans cet exemple, le prix pour suivre est de 50 $. Par conséquent, le (prix pour suivre) + (le montant déjà dans le pot) serait de 50 $ + 150 $, ce qui nous donne une fraction de 50 $/200 $.

50/200 = 0,25, valeur qui se convertit facilement en pourcentage en multipliant 0,25 par 100. On obtient alors 25 %.

Ce pourcentage, relativement à la force de votre main, indique que vous devez avoir une chance supérieure à 25 % de remporter la main pour suivre de manière rentable.

Si cette notion vous semble encore difficile à saisir, n’ayez crainte! C’est en pratiquant à calculer la cote que l’on devient meilleur.

Encore mieux, pour vous aider davantage, nous avons intégré un tableau ci-dessous illustrant la cote du pot pour la majorité des scénarios de possibilités que nous avons calculée spécialement pour vous.

Bien qu’il ne soit pas obligatoire de mémoriser le tableau ci-dessus, l’utiliser dans des scénarios de pratique ou lors de parties en ligne peut aider à aiguiser votre instinct pour déterminer les cotes dans toutes les situations.

À partir de là, vous pouvez associer vos probabilités à la cote du pot et savoir si vous devriez suivre ou non assez facilement.

Quand suivre en fonction de la cote du pot

Si on détermine le nombre de possibilités pour améliorer notre main, en utilisant le tableau ci-dessus, on peut facilement déterminer les cotes pour toutes les situations.

De là, il suffit de comparer ces probabilités à notre cote du pot. Si notre COTE D’AMÉLIORATION est meilleure que la COTE DU POT, les probabilités sont bonnes pour suivre.

Pour simplifier davantage, comparons les chiffres dans notre ratio. Si celui sur la gauche dans le ratio de la COTE DU POT est plus élevé que celui sur la gauche dans le ratio de la COTE D’AMÉLIORATION, la bonne décision est de suivre.

Pour illustrer cette notion, prenons un court exemple

EXEMPLE DE MAIN no 2 :

Vous avez 6 possibilités et seulement une carte à tirer au river. Il y a 500 $ dans le pot principal et vous devez suivre la mise de 100 $.

Avez-vous la bonne cote du pot pour suivre?

Premièrement, il faut calculer la cote d’amélioration de notre main.

En utilisant le tableau ci-dessus, on peut constater que la cote est de 6,67 contre 1 (avec 6 possibilités).

Deuxièmement, il faut déterminer la cote du pot. Prenez les 500 $ du pot principal et additionnez-les à la mise de 100 $ de votre adversaire. On obtient alors 600 $ à gagner en suivant la mise de 100 $.

Par conséquent, la cote du pot est de 6 contre 1.

La cote du pot : 6 contre 1

Cote d’amélioration : 6,67 contre 1

Puisque le nombre apparaissant sur la gauche (en gras) pour la cote du pot ne dépasse PAS la cote d’amélioration (6 ≯ 6,67), on ne détient PAS la bonne cote du pot pour suivre.

Cependant, le fait de ne pas avoir la bonne cote du pot pour suivre ne signifie pas qu’il faut toujours passer face à une mise. De la même façon, le fait d’avoir la bonne cote du pot ne signifie pas qu’il faut toujours suivre la relance.

Il y a d’autres éléments à considérer avant de jeter les cartes de manière routinière.

Observons brièvement certains de ces éléments.

Autres éléments à considérer

  • Suivre sur le flop : Souvenez-vous qu’en suivant sur le flop sans compléter votre suite ou couleur sur le turn, vous pourriez devoir affronter une autre mise sur le turn. Ce scénario pourrait influencer votre façon d’utiliser la « règle du 2 et du 4 » dans vos calculs, puisque vous ne pourriez pas voir la carte gratuitement au river dans une telle situation.
  • Les autres joueurs après vous : les autres joueurs qui doivent encore prendre la parole pourraient suivre aussi ou même relancer! Si vous croyez qu’ils pourraient suivre, vous pourriez prendre ce facteur en considération au moment de déterminer la cote du pot pour suivre. Si vous pensez qu’ils pourraient relancer, passer pourrait s’avérer le meilleur jeu.
  • Probabilités de passer : La cote du pot indique généralement si suivre au tirage comporte un jeu rentable ou non. Cependant, il faut toujours équilibrer ses options et considérer les autres possibilités également – l’une d’elles étant de relancer lorsque la situation est propice. Ce jeu est considéré comme un « semi-bluff » grâce auquel on peut gagner (1) en améliorant sa main sur un prochain tour ou (2) en amenant ses adversaires à passer immédiatement.
  • Cote implicite : La cote implicite désigne la quantité d’argent à gagner sur les prochains tours d’enchère si l’on réussit à compléter sa main au tirage. Par exemple, souvent, les gens avec une quinte ou une couleur possible sur le flop n’ont pas la bonne cote du pot explicite pour suivre la relance de manière rentable de façon à voir s’ils compléteront leur main au tirage sur le turn ou le river. Cependant, s’ils parviennent à compléter leur main, ils se fient souvent sur la possibilité d’augmenter la mise une ou deux fois de plus sur les tours suivants pour compenser la différence de suivre sans avoir la bonne cote explicite au départ.
  • Possibilités écartées : Parfois, nos adversaires peuvent avoir des possibilités semblables aux nôtres pour améliorer leur main. Par exemple, si l’on a une quinte basse possible et que notre adversaire a une meilleure quinte possible, le résultat pourrait nuire à notre rentabilité. Il convient parfois d’adopter une approche conservatrice en comptant nos possibilités et d’en écarter certaines de manière arbitraire pour tenir compte de cette possibilité. (Par exemple, on peut compter 7 ou 8 possibilités au lieu des 9 réelles au moment de calculer nos possibilités de tirer une quinte.)
  • Les probabilités c. l’éventail du vilain : Cote du pot c. probabilités – Ce n’est pas tous les joueurs de poker qui savent différencier ces concepts. Alors que l’expression « cote du pot » désigne si oui ou non on suit au bon prix, les probabilités désignent le montant d’argent dans le pot qui devrait nous appartenir en fonction de notre chance en pourcentage de remporter la main contre la main du vilain ou l’éventail de mains.

Comment calculer la cote du pot au Texas Hold'Em

Tout au long de notre article, nous avons mis en lumière une foule de renseignements sur la cote du pot – de quoi il s’agit, les différents types qui existent, comment la calculer, comment calculer nos chances d’amélioration et comment associer ces deux résultats ensemble.

Il est maintenant temps de mettre toutes nos nouvelles notions en pratique avec quelques exemples, particulièrement au Texas Hold'Em.

Se fonder sur la cote du pot au Texas Hold'Em aide certainement à gagner. Bien que le No Limit Hold'Em utilise davantage les principes de cote implicite (puisque l’on peut en avoir beaucoup plus à gagner en choisissant librement le montant exact de la mise ou de la relance à tout moment), le Limit Hold'Em utilise le concept de cote du pot explicite incroyablement bien.

Examinons deux exemples différents de No Limit c. Limit, particulièrement lorsqu’on a affaire à la cote du pot pour la couleur.

EXEMPLES DE MAINS no 3 / no 4 : Cote du pot pour suivre une couleur possible

On reçoit KQ de cœur. Le tableau affiche A-8-2-J, dont 2 cœurs. Il y a 60 $ dans le pot. Vous et votre adversaire avez encore 200 $. Votre adversaire mise 20 $.

Avez-vous la bonne cote explicite pour suivre? Cote implicite?

Combien d’argent de plus devrez-vous faire au river pour jouer cette main de manière rentable?

LIMIT Hold'Em

REMARQUE : Au Limit Hold'Em, comme plusieurs joueurs jouent souvent chaque main en suivant de petites mises en cours de route, les pots peuvent devenir très gonflés par rapport aux mises et aux limites d’enchère alors que les tours d’enchère progressent. Ce genre de situation peut donner aux joueurs la cote correcte pour partir en quête d’une suite ou d’une couleur sans même avoir à faire plus d’argent aux prochains tours grâce à la cote implicite.

En se fondant sur les données du scénario ci-dessus, il faut d’abord calculer toutes les cotes. Nous avons un tirage de la meilleure couleur possible et un tirage quinte. 9 cartes peuvent nous donner la couleur. L’un des 4 dix nous donnerait une quinte. Cependant, comme on ne peut pas compter le dix de cœur deux fois, on obtient donc 12 possibilités d’améliorer notre main avec une carte à tirer.

On multiplie nos possibilités par 2 pour connaître le pourcentage approximatif de remporter la main. On obtient alors 24 % de chance d’améliorer notre main pour gagner (soit environ 3 contre 1). Comme le pot renferme désormais 80 $ après la relance de 20 $ par le vilain, il nous faut suivre 20 $ pour remporter 80 $, ce qui donne exactement une cote explicite de 4 : 1 pour suivre. Dans ce scénario, on détient exactement la bonne cote explicite pour suivre.

En d’autres termes, même si on ne gagne aucune autre mise au river pour les fois où l’on suit et l’on améliore notre main, le fait de suivre cette relance de 20 $ demeure tout de même un jeu rentable. On s’attend à remporter une moyenne de 6,67 $ pour chaque moment où l’on suit (plus tous les autres profits que l’on pourrait tirer au river grâce à la cote implicite)!

NO LIMIT Hold'Em

Apportons une légère modification au scénario décrit ci-dessus. Au lieu de compter 40 $ dans le pot, disons qu’il renferme seulement 20 $ lorsque notre adversaire renchérit de 20 $. On obtiendrait alors une cote du pot de 2 contre 1 pour suivre (avec une main dont la cote explicite est de 3 contre 1).

Dans ce nouveau scénario, selon la cote explicite, on ne peut pas suivre, mais selon la cote implicite on peut le faire de façon rentable si on croit pouvoir soutirer un certain montant à notre adversaire au river pour les fois où l’on complète notre main au tirage.

Avoir une main avec une cote explicite de 3 : 1 (avec une chance de gagner de 25 %) signifie que nous devrons suivre la relance de 20 $ maintenant et possiblement remporter 3 x 20 $ si on touche la couleur ou la quinte au river.

Par conséquent, si on peut ultimement remporter au moins 60 $ au total en suivant la mise au turn, le fait de suivre permet d’atteindre un résultat équilibré (voire rentable). Avec 40 $ dans le pot avant de suivre, il nous suffirait de remporter 20 $ supplémentaires de notre adversaire au river. Si on parvient à compléter notre couleur ou suite pour ensuite enchérir de 20 $, notre adversaire pourrait difficilement passer avec une cote du pot aussi bonne au river.

Le pot serait de 60 $ (excluant notre relance de 20 $), c’est-à-dire qu’ils devraient suivre 20 $ pour remporter 80 $. Autrement dit, ils obtiendraient une cote de 4 : 1 et n’auraient qu’à avoir la meilleure main 20 % du temps pour suivre au river de manière rentable. Ce facteur fait en sorte qu’il est fort probable qu’ils suivent notre relance à si bon prix.

Il y a toutefois de bonnes chances que nous puissions tirer beaucoup plus d’argent de notre adversaire au river (autant que 30 $ ou 45 $ dans un pot de 60 $), rendant le fait de suivre au turn très profitable, en fonction de la cote implicite.

Comment calculer la cote du pot à Omaha

Le calcul de la cote du pot à Omaha ressemble beaucoup au Texas Hold'Em.

La plus grande différence, toutefois, se trouve dans les possibilités :

  • vous aurez souvent beaucoup plus de possibilités d’améliorer votre main (en ayant plusieurs combinaisons de mains de deux cartes avec vos deux cartes fermées supplémentaires). En fait, il n’est pas inhabituel d’avoir plus de 20 possibilités d’améliorer votre main (même avec deux cartes à tirer) avec tous les « wraps » à Omaha.
  • Il faut se méfier des possibilités négatives – c’est-à-dire les possibilités qui pourraient améliorer la main de votre adversaire et surpasser la vôtre!
  • Étant donné le nombre accru de combinaisons de cartes cachées (et de chances que les gens dévoilent de bien meilleures mains à l’abattage que celles obtenues habituellement au Hold'Em), vous voudrez tirer pour obtenir la meilleure combinaison le plus souvent possible.

EXEMPLE DE MAIN no 5 :

Vous avez Ah-Th-9c-8d. Le flop donne 7h-6h-2c. Votre adversaire mise 100 $ sur un pot de 100 $. Vous avez tous les deux environ 1 000 $. Comment réagir? Avez-vous la bonne cote explicite/implicite pour suivre?

Cette main est très forte! Bien que pour le moment, vous n’ayez qu’un as comme carte la plus haute, vous disposez d’un nombre incroyable de cartes (possibilités) pouvant vous aider à améliorer votre jeu pour décrocher la meilleure main :

  • 4 cinq pour la meilleure quinte possible
  • 3 huit pour la meilleure quinte possible
  • 3 neuf pour la meilleure quinte possible
  • 3 dix pour la meilleure quinte possible
  • 5 cartes supplémentaires (excluant celles ci-dessus) qui pourraient donner la meilleure couleur possible

Vous avez donc un total de 18 possibilités d’améliorer votre main. Si vous êtes habitué au Hold'Em, ce nombre vous semblera probablement incroyable.

En regardant notre tableau de cote au poker, on voit qu’avec 18 possibilités et 2 cartes à tirer, on obtient une possibilité d’améliorer sa main de 62 % au river! On a même 38 % de chance de compléter notre quinte ou couleur au turn!

Il faut toutefois se préoccuper d’un adversaire avec une paire et la possibilité d’obtenir un bateau (améliorer sa main pour un full). Cependant, après le flop, même contre plusieurs combinaisons de mains – même celles avec des paires – on a encore la moitié des chances de remporter cette main (dans le pire des cas)!

Avec une telle cote incroyable de chances de gagner, la cote du pot devient presque sans importance (sauf sur un turn inutile). Au lieu, notre attention devrait se tourner sur la façon de tirer le plus de jetons avec la possibilité d’éliminer quelqu’un!

Comme nous avons 62 % des chances de gagner, notre cote dépasse de beaucoup le 2 contre 1, il faut donc suivre. Peut-être qu’au lieu de simplement suivre ici, pour maximiser notre valeur attendue avec un tirage possible si fort, on pourrait relancer!

Le pire scénario serait de se trouver face à une paire (un risque qui, comme mentionné, se chiffre à environ 50/50). La relance pourrait aussi faire sortir des cartes inférieures, ce qui augmenterait davantage nos profits probables.

Résumé : Pourquoi calculer la cote du pot

Tout comme les fins stratèges comptent les cartes au Blackjack, utiliser la cote du pot au poker vous aidera à bénéficier d’un avantage stratégique sur plusieurs de vos adversaires moins habiles. Cette stratégie vous aidera à réduire vos pertes et à augmenter vos profits tout en vous guidant sur la bonne voie pour devenir un joueur rentable.

Parfois, vous n’aurez pas nécessairement la meilleure cote du pot pour suivre (p. ex, la cote explicite), mais dans certains cas, vous aurez la possibilité de compenser ce manque lors des prochains tours d’enchère en vous fondant sur la cote implicite. À d’autres moments, vous devrez passer sur plusieurs des tirages faibles simplement parce que votre main offre peu de probabilités.

Mais ultimement, il faut toujours se rappeler que le poker est un jeu d’habileté que l’on peut améliorer et développer avec le temps. Plus vous tentez d’utiliser les notions d’habileté au poker apprises ici en tenant compte des cotes et des possibilités, meilleur vous deviendrez à comprendre leur fonctionnement et comment les utiliser à bon escient dans votre jeu.

En fait, en un rien de temps, tout cela vous viendra naturellement!

Je vous souhaite beaucoup de succès à mettre en pratique ces concepts nouveaux et bonne chance aux tables!

Avez-vous trouvé cela intéressant?    

Merci de nous aider à améliorer

     

Copyright 2002 - 2017 Cassava Enterprises (Gibraltar) Limited., une filiale appartenant entièrement à 888 Holdings plc.
Cassava Enterprises (Gibraltar) Limited est une entreprise constituée à Gibraltar, qui fait partie de l'Union Européenne.
888 Holdings plc est coté à la bourse de Londres.
Cassava Enterprises (Gibraltar) Limited est licencié et réglementé pour offrir des services de jeu en ligne sous l'égide des lois de Gibraltar (licences de jeu à distance numéros 022 et 039) et, de fait, n'effectue aucune déclaration au sujet de la légalité de tels services au sein d'autres juridictions.
Nos services au Royaume-Uni sont opérés par 888 UK Limited, une entreprise constituée à Gibraltar, qui est sous licence et réglementée par la Great Britain Gambling Commission.
Nos services dans les états de l'Union Européenne (sauf pour les états pour lesquels nos services sont fournis conformément à une licence locale) et dans les états membres de l'association européenne de libre-échange sont opérés par Virtual Digital Services Limited, une société constituée à Gibraltar, qui fait partie de l'Union Européenne.
La société Virtual Digital Services Limited fonctionne sous l'égide d'une licence de jeu, fournie sous le régime des lois de Gibraltar.
Nos produits de pari sont gérés en Irlande par 888 Ireland Limited, une société constituée à Gibraltar, qui est sous licence avec et réglementée par les Revenue Commissioners d'Irlande.
Notre adresse : 601-701 Europort, Gibraltar.
Nous encourageons le jeu responsable et soutenons GamCare.