Maîtriser la stratégie du poker Texas Hold’em

Font Size
A A A

Il ne faut pas minimiser le grand rôle que joue la stratégie au poker. Pourtant, tant de joueurs passent à l'attaque sans protection aucune! Pure folie! Imaginez que Manny Pacquiao et Floyd Mayweather s'affrontent sur le ring sans porter de gants. C'est un peu ce que font ceux qui jettent leurs cartes à une table sans avoir la moindre idée de la manière dont ils vont jouer par la suite.

Ce guide stratégique de 888poker détaille tout ce que vous devez savoir avoir de vous jeter dans la fosse aux lions...

Commençons!

Stratégie au poker Hold’em : Les cinq règles d'or

Si vous demandiez à cent personnes d'expliquer la différence entre stratégie et tactique, peu d'entre elles seront à même de vous donner une explication satisfaisante. Les tactiques sont à court terme, tandis que la stratégie implique une planification à long terme. C'est la principale différence. Nous utilisons des tactiques au beau milieu d'une partie de poker, mais nous avons besoin d'une stratégie pour obtenir des résultats au final!

Il existe principalement cinq domaines stratégiques sur lesquels vous devez vous concentrer lors des jeux d'argent Texas Hold’em. Pour la stratégie d'un tournoi Texas Hold'em, il existe tout un ensemble d'autres conseils concernant le poker.

Même s'il est possible de développer davantage pour parvenir à une bonne stratégie au poker, nous pensons que ces conseils sont les cinq grands principes à connaître pour les joueurs débutants ou intermédiaires. Les voici : « Main d'ouverture », « Montant de la mise », « Limp in », « Savoir quand se coucher », « Position ».

De nombreux joueurs vous diront sûrement qu'il existe des conseils stratégiques plus utiles. Cependant, si vous pouvez maîtriser ces cinq « règles d'or » et vous concentrer dessus, vous deviendrez meilleur que la plupart des joueurs de poker Texas Hold’em.

1. Commencer par les mains d'ouverture

Les mains que vous choisissez pour attaquer au Texas Hold’em sont essentielles. Cela dit, les mains d'ouverture ne représentent qu'une partie du jeu. La position est un facteur primordial quand il s'agit de choisir les mains à jouer. En règle générale, vous pouvez élargir votre éventail de main de départ en vous rapprochant du bouton.

Vous devez également tenir compte du nombre de joueurs d'une main. Les mains peuvent avoir moins de valeur (montant que vous pouvez recevoir) face à un joueur que face à six. En revanche, ces mêmes mains peuvent avoir une plus grande valeur de bluff en heads-up, car vous n'avez alors qu'un seul adversaire à convaincre!

Ainsi, une partie du processus de choix des mains d'ouverture ne relève pas uniquement de la force de la main, mais de ce qu'elle peut vous rapporter dans une situation donnée. Une main telle qu'un petit connecteur assorti, par exemple, se joue mieux en tant que bluff dans un pot heads-up, mais plus pour la valeur à plusieurs joueurs. Il est peu probable que vous gagniez de l'argent avec une main de type connecteur assorti, en heads-up. Et il est même encore plus improbable que vous puissiez bluffer dans un pot à plusieurs joueurs.

Ainsi, lorsque vous choisissez une main d'ouverture, vous devez être conscient du montant que vous pouvez gagner après le flop. Si vous ne savez pas si une main vous rapportera de l'argent alors que vous jouez à l'aveugle, vous n'utilisez pas une stratégie gagnante.

2. Choisir le montant de la mise en toute confiance

Aux jeux d'argent sans limite, les joueurs ont la possibilité de miser tout ce qui se trouve devant deux. C'est cette liberté qui attire des ennuis à beaucoup d'entre eux. Ainsi, le choix du montant de la mise est le second principe le plus important sur notre liste des cinq règles d'or du poker Texas Hold'em.

Choix du montant de la mise – Pré-flop

L'une des meilleures astuces pour évaluer correctement le montant de vos mises est de suivre ce qui se passe à votre table. Si la relance pré-flop standard est de 2,5 x BB, c'est la voie que vous devez suivre en tant que débutant. Si vous faites preuve d'audace et relancez d'un montant sans rapport, votre action pourrait se retourner contre vous. Le montant de votre mise doit être courant et avoir un sens pour vos adversaires. En relançant à des montants inhabituels, vous ne ferez que compliquer la décision des joueurs. Certes, il peut être intéressant d'embrouiller le raisonnement de vos adversaires au post-flop. Toutefois, cette mesure entraîne normalement un suivi large que vous ne souhaitez pas vraiment ou dont vous n'avez pas besoin.

Choix du montant de la mise - Post-flop

Si vous êtes le relanceur pré-flop, une sur-relance (mise de continuation, après une relance pré-flop) est pratiquement obligatoire. Votre sur-relance doit se situer entre 50 et 70 % du pot. Le montant de votre mise aidera à définir la force de votre main. Cette règle est particulièrement valable lorsque vous jouez à des niveaux inférieurs. Les joueurs les plus inexpérimentés considèreront une sur-relance comme une force. Vous pourrez en finir avec la main, que vous ayez ou non décroché le flop.

Vous voulez que vos adversaires sachent (ou pensent) que vous les avez battus. Si vous misez trop bas, vous pourriez finir par être confronté à une nouvelle relance ou à un check-relance, en fonction de votre position. Misez trop haut et vous pourriez vous trouver engagé dans le pot avec une main qui sera probablement perdante.

Voici un exemple simple de choix judicieux de mise de sur-relance :

Vous êtes UTG+1 dans un jeu d'argent sans limite Hold'em 9-Max $1/$2. Vous recevez une paire de valets et relancez le standard à la table de 2,5 x BB. Tout le monde se couche jusqu'au bouton qui suit. Les deux blinds se couchent. Le flop obtenu est Ad-6h-2s. À présent, l'As est une carte crainte, mais vous pensez que le joueur BTN fera une sur-relance avec un As fort, et lancera une petite. Si vous misez trop bas, un adversaire qui s'y connaît pourra vous relancer en représentant l'As et vous écarter du pot en bluffant. Vous misez 2/3 du pot en toute confiance et vous gagnez la manche.

Ce n'est pas toujours aussi simple, et votre adversaire aurait pu vous suivre avec un As assorti. Et, si le tableau devenait 7d-8d-9d alors que vous avez As-Ks dans un pot à plusieurs joueurs, une sur-relance correspondrait à jeter l'argent par les fenêtres. Cependant, la sur-relance est une action de jeu standard et nécessaire. Et une sur-relance correctement évaluée aboutira généralement au résultat voulu : l'adversaire se couche et vous remportez le pot.

Choix du montant de la mise - Bluffs

Imaginons que vous vouliez bluffer dans un pot de 20 $. Vous pensez qu'il y a d'excellentes chances que votre adversaire se couche. Si vous misez 20 $, vous pourriez avoir des problèmes si vous vous êtes trompé et que cette personne décide de suivre... ou pire, de relancer. Le montant de la mise constituerait un mauvais choix si votre adversaire devait se coucher pour une mise de 10 $. Car si le bluff échoue, vous perdrez 10 $ supplémentaires inutilement.

Choix du montant de la mise - Valeur

Modifions à présent l'angle de vue de 180 degrés. Si vous avez suffisamment confiance, vous devriez essayer de miser pour la valeur. Par exemple, vous avez atteint la rivière en heads-up, avec Ad-Ks sur un tableau qui indique : Ac-Kh-7h-3d-2s. Vous êtes presque certain que votre adversaire a un As, au pire. Si le pot atteint 50 $ et que vous misez 20 $, votre adversaire suit instantanément avec une paire de Deux. Vous avez probablement perdu un peu d'argent sur la table. Il auraient pu suivre d'encore 10 à 20 $! C'est une erreur classique dans le choix du montant de la mise.

Les joueurs qui réussissent le mieux aux jeux comme le poker Hold’em sont celui qui font le moins d'erreurs dans le choix des mises. Bien entendu, vous ne pouvez pas voir les cartes de vos adversaires avant de choisir vos mises. Mais, en utilisant les informations dont vous disposez sur un adversaire, et selon la façon dont la main est jouée, vous déterminerez le bon montant à miser.

Par exemple, un suiveur loose pourrait avoir davantage tendance à vous suivre avec une paire moyenne. Par conséquent, lorsque vous avez une main forte, le montant de votre mise peut être un peu plus élevé dans sa valeur, en opposition à un adversaire plus serré qui aura plus tendance à se coucher.

3. Limp in interdit!

La plupart des meilleurs joueurs de poker en ligne ont tendance à ouvrir en relançant (open raise) dès qu'ils sont les premiers à participer au pot. Si quelqu'un d'autre a ouvert en relançant, ils suivront cette relance, sur-relanceront ou se coucheront. Tout dépend de leur prise sur celui qui a ouvert en relançant.

Voici les cinq raisons pour lesquelles le limp in est mauvais pour vous!

  1. 1. Quand vous limpez en position Late, vous offrez aux blinds un moyen facile de voir le flop à moindre coût avec des mains médiocres (plus que probable). Volez ces blinds!
  2. 2. Si vous ressentez le besoin de limper plutôt que de relancer, vous jouez probablement avec trop de mains faibles. Si vous ne pouvez pas les relancer, forcez-les à se coucher!
  3. 3. Si vous limpez dans un pot, vous vous retrouverez probablement post-flop face à plusieurs adversaires ayant une main médiocre. Et vous n'aurez aucune idée de ce que les autres ont.
  4. 4. Le fait de limper dans les pots quand vous êtes hors position peut être particulièrement risqué. Si vous frappez le tableau durement, vous pourriez finir par ne pas obtenir d'argent pour la main. Encore pire, si vous obtenez une paire supérieure avec un kicker faible, vous vous retrouverez sur la rivière quand votre main sera battue par un meilleur kicker.
  5. 5. Si vous manquez entièrement le tableau, ce qui est probablement le cas, vous finirez par être « l'argent mort »dans le pot (la « Dead money »est l'argent du pot constitué par les joueurs qui se sont couchés).

L'open limp (ouvrir en payant le montant de la grosse blind) est une stratégie rarement utilisée par les bons joueurs. Il n'y a réellement qu'un exemple où le limp in est correct. Quand le jeu est extrêmement passif, et il est probable que vous puissiez voir le flop à moindre coût avec une main spectaculaire (comme un connecteur assorti, ou toute main spécifique au flop) qui implique de bonnes cotes.

Dès que l'action arrive à vous, le meilleur jeu consiste à relancer ou à vous coucher. Le fait de relancer permet de prendre le contrôle de la main et met immédiatement n'importe quel suiveur sur la défensive. Les bons joueurs ont tendance à attaquer les « limpers »car ils les considèrent comme faibles. Et, dans la plupart des cas, ils ont généralement raison.

Ainsi, à moins de vous trouver dans un pot à plusieurs joueurs pour peu d'argent, avec des connecteurs assortis ou un « set-mining »par une petite paire servie, évitez l'open limp comme la peste!

4. Savoir quand se coucher

Il existe un fait peu connu dans le monde du poker amateur : il concerne autant les mises que vous économisez que les mises que vous effectuez. Ce principe sous-tend la décision de se coucher, qui pèse lourd dans la stratégie gagnante au poker. Les mauvais joueurs de poker sont mauvais pour de nombreuses raisons. Mais bien souvent, leur première faiblesse consiste à ne pas se coucher quand ils le devraient.

C'est le fait de vous coucher qui permettra de conserver constamment votre solde intact. Il s'agit probablement du concept le moins bien compris qui sous-tend les gains au poker.

Voici un exemple très simple :

Dans un jeu d'argent à 1 $/2 $, un joueur peut recevoir A-6 dépareillées sur la SB. UTG+1 limpe et le CO relance de 2,5 x BB. Notre joueur a un As, mais les As faibles sont le talon d'Achille de nombreux joueurs de poker. Il ne serait pas avisé de jouer cette main pour une relance, hors de position dans un pot possible à plusieurs joueurs. Notre joueur accepte et se couche à sa SB, ce qui lui fait économiser un autre suivi de 2 BB.

Si ce joueur se couche de manière semblable dix fois par session, il pourrait économiser 40 $ (10 x 4 $). Par ailleurs, si le même joueur suit avec cette main dix fois par session et perd, il pourrait perdre au moins 50 $.

En se couchant et en économisant 40 $, notre joueur peut se montrer plus agressif dans des situations plus profitables. Toutefois, en suivant de manière loose hors de position avec une main médiocre, il perdra probablement une grande partie de sa pile. Il pourrait être battu par un As avec un meilleur kicker ou contre une paire supérieure. Dans tous les cas, le fait ne pas savoir quand se coucher peut le mener à sa perte.

Ce ne sont que des mathématiques. Couchez-vous au bon moment pour augmenter vos profits.

5. Utiliser la position

Le mot « position »est constamment utilisé au poker. Avoir position sur votre adversaire est l'un des plus grands avantages que vous pouvez obtenir au poker. Mais un grand nombre de gens ne semblent pas comprendre pourquoi.

  1. Tout d'abord, quand vous « avez position »sur un adversaire, vous les voyez agir avant de prendre votre décision. C'est cette dispute de type « toi d'abord »que nous avons tous eue avec un frère, une sœur ou un conjoint. Si vous constatez que l'autre ne se casse pas le cou en escaladant ce mur de deux mètres, alors vous pouvez essayer!
  2. Ensuite, vous pouvez élargir votre éventail de mains de départ en position. Attaquez les blinds avec des éventails plus diversifiés, et jouez de manière profitable dans plus de pots à plusieurs joueurs. Pourquoi? Parce que vous avez pu voir l'action présente devant vous.
  3. Et pour finir, vous pouvez utiliser la position pour jouer davantage de mains profitablement post-flop. Il est extrêmement avantageux de posséder plus d'informations sur un adversaire. Vous pouvez utiliser ces informations supplémentaires pour bluffer de manière précise, misez par valeur plus efficacement, effectuez des suivis sur la rivière et prenez de meilleures décisions d'une manière générale.

Si davantage de joueurs de poker s'intéressaient simplement à leur position, ils pourraient remporter un grand nombre des sessions qu'ils perdent habituellement!

Et, si vous pouvez appliquer ces cinq conseils à votre jeu Hold'em, vous verrez grimper votre solde de compte.

Avez-vous trouvé cela intéressant?    

Merci de nous aider à améliorer

     

Copyright 2002 - 2017 Cassava Enterprises (Gibraltar) Limited., une filiale appartenant entièrement à 888 Holdings plc.
Cassava Enterprises (Gibraltar) Limited est une entreprise constituée à Gibraltar, qui fait partie de l'Union Européenne.
888 Holdings plc est coté à la bourse de Londres.
Cassava Enterprises (Gibraltar) Limited est licencié et réglementé pour offrir des services de jeu en ligne sous l'égide des lois de Gibraltar (licences de jeu à distance numéros 022 et 039) et, de fait, n'effectue aucune déclaration au sujet de la légalité de tels services au sein d'autres juridictions.
Nos services au Royaume-Uni sont opérés par 888 UK Limited, une entreprise constituée à Gibraltar, qui est sous licence et réglementée par la Great Britain Gambling Commission.
Nos services au sein des états membres du marché unique européen (sauf pour les états dans lesquels nos services sont fournis dans le cadre d'une licence locale) sont gérés par Virtual Digital Services Limited, une société constituée à Gibraltar, qui fait partie de l'Union Européenne.
La société Virtual Digital Services Limited fonctionne sous l'égide d'une licence de jeu, fournie sous le régime des lois de Gibraltar.
Nos produits de pari sont gérés en Irlande par 888 Ireland Limited, une société constituée à Gibraltar, qui est sous licence avec et réglementée par les Revenue Commissioners d'Irlande.
Notre adresse : 601-701 Europort, Gibraltar.
Nous encourageons le jeu responsable et soutenons GamCare.