S’il est une leçon à tirer du Bitcoin depuis le lancement de cette cryptomonnaie en ligne en 2009, c’est que les gens qui l’utilisent sont des amateurs de paris.

En effet, un des premiers sites de paris en ligne à accepter le Bitcoin, SatoshiDice (nommé en l’honneur de Satoshi Nakamoto, le mystérieux pseudonyme de son créateur) a déjà été au centre de la moitié des transactions de l’ensemble du réseau Bitcoin.

Voilà un fait qui n’a certainement pas échappé à certaines grandes entreprises de jeux en ligne, car en 2016, les joueurs ont accès à une pléthore de casinos en ligne qui acceptent le Bitcoin.

Cela dit, le monde du poker a été beaucoup plus lent à adopter la monnaie numérique. Nous verrons pourquoi dans ce blogue, en plus de donner un aperçu historique du Bitcoin.

Les débuts du Bitcoin

Nakamoto a présenté le concept du Bitcoin pour la première fois en octobre 2008, dans une liste de diffusion sur la cryptographie, mais la monnaie n’a été lancée que l’année suivante sous la forme d’un logiciel libre.

Conçus à l’origine pour récompenser le travail sur le traitement des paiements, au cours duquel les utilisateurs mettaient leur puissance de calcul à profit pour vérifier et enregistrer des paiements dans un grand livre public, les Bitcoins étaient distribués aux pionniers de la mise sur pied du système.

Ce processus connu sous le nom de « minage » a permis aux premiers utilisateurs de compter sur un approvisionnement régulier en Bitcoins. Cependant, plus le nombre de transactions avec le Bitcoin augmentait, plus la valeur des unités augmentait également, tout comme la somme de travail requise pour réaliser le minage.

Aujourd’hui, les Bitcoins peuvent être échangés contre d’autres devises, des produits ou des services, moyennant des frais de transaction optionnels versés aux mineurs.

Qu’est-ce que le « Bitcoin »?

Comme nous l’avons vu plus haut, le « Bitcoin » est une unité monétaire numérique qui peut être utilisée dans des transactions de poste à poste, sans intermédiaire.

Ces transactions sont vérifiées par des nœuds de réseau et enregistrées dans un grand livre public appelé le « registre des transactions ». Comme un nombre fini de Bitcoins sera émis, la valeur de la monnaie continuera d’augmenter au fil de l’évolution du marché.

Les utilisateurs peuvent stocker leurs Bitcoins dans un portefeuille numérique pratique, puis les utiliser pour payer des biens et des services ou les échanger contre des devises en espèce.

Comme le registre des transactions est un grand livre public, toutes les transactions faites avec le Bitcoin sont anonymes. Les personnes dotées des approbations nécessaires pour mettre à jour le registre ne font que confirmer les transactions et les inscrire au dossier.

Les Bitcoins et le poker en ligne

Si, de manière générale, les sites de poker ont été lents à adopter le Bitcoin, bon nombre de casinos en ligne acceptent aujourd’hui cette monnaie.

Voici quelques-uns de ses avantages pour les utilisateurs :

  • Anonymat : L’utilisation du Bitcoin procure un degré de sécurité supplémentaire aux utilisateurs, qui n’ont jamais à fournir quelque renseignement personnel que ce soit lors du traitement d’une transaction. Ce facteur apaise naturellement les préoccupations entourant la sécurité des sites de poker, car les renseignements sensibles sur les utilisateurs ne sont jamais exposés à des risques.
  • Sécurité et frais modiques : Toute transaction avec le Bitcoin doit être approuvée par les deux parties avant la mise à jour dans le registre des transactions. Le caractère équitable de toutes les transactions est ainsi assuré, et l’absence d’intermédiaire se traduit par des frais de transaction faibles ou nuls pour les sites.
  • Valeur croissante : Pour préserver la valeur de l’économie du Bitcoin, seul un nombre limité d’unités sera émis. Cela permet de s’assurer que les Bitcoins gagneront constamment en valeur en plus de les mettre à l’abri de l’effondrement des marchés dont sont sujets les autres monnaies.

De manière générale, plus le traitement informatique requis pour le minage du Bitcoin deviendra prohibitif, plus cette monnaie prendra de la valeur.

Cela dit, la force des autres monnaies a également une influence sur les conversions du Bitcoin, car les unités sont alors portées sur un marché des changes indépendant.

Valeur du Bitcoin dans le temps

Valeur du Bitcoin dans le temps

Depuis ses débuts, le Bitcoin est demeuré (globalement) sur une courbe de valeur ascendante. S’il valait 0,01 $ en 2010 au moment de la toute première transaction (pour une pizza, sans surprise), sa valeur a augmenté pour atteindre un sommet de 1 250 $ en 2013.

Son cours a ensuite chuté de moitié environ en 2014, lorsque la plateforme d’échange en ligne Flexcoin a été victime d’un vol, puis il a poursuivi sa chute durant l’année. Il atteint un plancher de 200 $ l’an dernier, avant de remonter à environ 750 $ en 2016.

Les problèmes du poker Bitcoin

Si le Bitcoin semble à bien des égards être une solution d’avenir pour traiter les paiements sur les sites de poker en ligne, certaines inquiétudes demeurent et pourraient jouer contre lui.

En voici quelques-unes :

  • Faible taux d’acceptation : Actuellement, le Bitcoin n’est pas pris en charge par l’ensemble des sites de poker en ligne. Aussi longtemps que cette situation perdurera, l’utilisation de la monnaie numérique sera limitée, car les joueurs ne peuvent passer d’un site à l’autre comme c’est le cas avec les autres méthodes de paiement.
  • Concurrence : Rien n’empêche la création d’une autre cryptomonnaie en ligne qui entrerait en concurrence directe avec le Bitcoin. Un tel scénario diviserait le marché en ligne et pourrait entraîner la valeur du Bitcoin à la baisse si les utilisateurs décidaient de se constituer des réserves dans le nouveau format.
  • Risques de piratage : Le Bitcoin et le registre des transactions sont extrêmement sécuritaires. Cela dit, chaque fois que la monnaie Bitcoin est hébergée sur un réseau centralisé tel qu’un site de poker ou de casino représente une occasion pour les pirates informatiques de tirer parti d’éventuelles failles du système de sécurité de ce réseau.

En 2011, la valeur du Bitcoin a atteint un creux historique lorsque la plateforme d’échange en ligne Bitomat a perdu 17 000 unités. Ce fâcheux événement n’est pas le dernier à avoir eu des répercussions sur la valeur de la monnaie.

La plateforme Bitfloor a été piratée en 2012. À cette occasion, 24 000 unités totalisant une valeur de près d’un quart de million de dollars ont été volées. En 2013, c’était au tour du système Instawallet d’être piraté et de perdre 35 000 unités, tandis qu’une société d’échange de la monnaie Bitcoin établie à Hong Kong disparaissait avec cinq millions de dollars d’un groupe d’investisseurs.

Les investisseurs qui croyaient au Bitcoin furent encore déçus en 2014, lors du piratage de la plateforme d’échange Flexcoin. Celle-ci a fermé ses portes peu après, pour éviter des pertes supplémentaires aux opérateurs.

  • Délais de traitement : Comme le registre des transactions doit être mis à jour manuellement après chaque transaction impliquant la monnaie Bitcoin, le délai de traitement du paiement peut être passablement long. À l’heure actuelle, le réseau Bitcoin est limité à environ sept transactions par seconde, un chiffre qui doit augmenter s’il compte prendre de l’ampleur.
  • Administration : Les différentes options de traitement de paiements telles que PayPal sont gérées par un intermédiaire à un coût fixe. Or, pour permettre l’utilisation du Bitcoin, les sites de poker doivent déléguer la gestion de la monnaie à d’autres utilisateurs. Il s’agit d’un processus complexe pour la tenue des comptes.

L’avenir du Bitcoin

Pour que le Bitcoin s’impose dans les sites de poker, plusieurs difficultés élémentaires doivent d’abord être surmontées.

L’utilisation de la cryptomonnaie pourrait ouvrir la porte à des marchés gris comme aux États-Unis (où ce n’est pas le jeu qui est illégal, mais bien le traitement par les banques des transactions liées au poker), mais force est d’admettre que le processus de transaction actuel n’est pas aussi pratique que celui des autres monnaies.

Premièrement, la valeur du Bitcoin est telle, qu’il faut le diviser en unités plus petites au moment de réaliser la plupart des transactions courantes. Ce processus comporte d’énormes risques de confusion, car la conversion de cette monnaie en dollar américain ou en livre sterling génère des fractions dont les montants peuvent sembler arbitraires.

Deuxièmement, plus le Bitcoin gagnera en popularité, plus les pirates informatiques seront tentés d’attaquer les entreprises qui hébergent le Bitcoin. Les attaques sur les plateformes MtGox, Flexcoin et Poloniex prouvent que l’industrie demeure une cible vulnérable.

Conclusion

Pour le moment, un fossé sépare l’idéal et la réalité de l’utilisation du Bitcoin. Son potentiel ne fait aucun doute. Il pourrait devenir une monnaie démocratique, décentralisée et à l’abri de l’influence et du contrôle d’une organisation ou d’une banque centrale.

Malheureusement, il faudrait permettre le traitement simultané de plus grands blocs d’unités pour soutenir les milliers de transactions quotidiennes liées au poker. La grande capacité de calcul requise risquerait de faire du Bitcoin l’apanage d’une puissante élite.

À l’heure actuelle, cette monnaie est la chasse gardée d’un noyau dur de spéculateurs et de quelques joueurs sur des sites de poker absolument dignes de confiance, car les joueurs ont été effarouchés par de trop nombreuses années de scandales en ligne. Après tout, qui a besoin d’un autre Ultimate Bet?

Bryon Micon, joueur de poker professionnel et homme d’affaires derrière un site fonctionnant seulement avec le Bitcoin, SealsWithClubs, affirmait ceci l’an dernier : « Nous sommes encore une fois en présence d’un petit marché non réglementé et entièrement porté par l’offre et la demande. »

Pour le moment, tant que la demande cohabitera avec une gestion douteuse de la sécurité, les joueurs de poker continueront d’utiliser leurs cartes bancaires.

About the Author
By

Chad Holloway est un gagnant du bracelet 2013 de la World Series of Poker et le directeur des médias du Mid-States Poker Tour. Auparavant, il a passé six années à parcourir le monde en tant que rédacteur en chef et reporter en direct pour PokerNews. 

Related Content
Poker – Un sport olympique ?

Poker – Un sport olympique ?

Dix célébrités qui feraient d’excellentes joueuses de poker

Dix célébrités qui feraient d’excellentes joueuses de poker

Analyse de Premier League de la Communauté de Poker du RU

Analyse de Premier League de la Communauté de Poker du RU

Fernando Pons – Des miracles se produisent

Fernando Pons – Des miracles se produisent

Comment le poker imite la vie de 110 différentes manières

Comment le poker imite la vie de 110 différentes manières

« The Grinder » se confie à 888poker

« The Grinder » se confie à 888poker

Le poker – Est-ce un jeu, un sport ou les deux ?

Le poker – Est-ce un jeu, un sport ou les deux ?

Les tenues vestimentaires gagnantes au poker

Les tenues vestimentaires gagnantes au poker

Un logiciel de formation sur le poker à la fine pointe

Un logiciel de formation sur le poker à la fine pointe

Après le Four of Hearts : un entretien avec Jesse Sylvia

Après le Four of Hearts : un entretien avec Jesse Sylvia