Dans le dernier chapitre, nous avons discuté de la manière dont une forte mentalité et des traits de caractère positifs sont les facteurs les plus importants pour la réussite d’un pro du poker. À long terme, cela aide à minimiser les pertes et à améliorer le style de jeu. Cela contribue également ne pas se décourager après une série de perte.

Cependant, avoir une mentalité forte n’est que la pointe de l’iceberg, lorsqu’on parle des conditions préalables pour devenir un joueur de poker professionnel. Il y a beaucoup plus de choses plus concrètes à couvrir (gestion des fonds, compétences au jeu, etc.) avant de devenir pro. Par conséquent, le but de ce chapitre est d’élaborer sur ces points.

Introduction | Comment devenir un pro du poker
Partie 1 | Ce que ça prend
Partie 2 | Les conditions préalables
Partie 3 | Développer une stratégie gagnante
Partie 4 | En direct ou en ligne
Partie 5 | Les inconvénients d’un style de vie de joueur professionnel
Partie 6 | Conseils pour devenir un professionnel
Partie 7 | Êtes-vous prêt à vous lancer ?

Le point de départ

Le point de départ est le point où tous les aspirants joueurs de poker – amateurs ou pro – commencent en termes d'argent qu’ils ont et qu’ils utilisent pour jouer au poker. Ils commencent généralement avec un petit fond (mis de côté spécifiquement pour le poker) ou aucun fond.

Avoir un petit fond pour commencer (100 $ par exemple) est une bonne façon de jouer aux micropots, apprendre à jouer, aiguiser ses compétences et accumuler des fonds tandis que vos statistiques augmentent et s’améliorent. Cela peut être une tâche très difficile et nécessite beaucoup de patience de passer de votre premier fond de 100 $ à un fond de niveau professionnel de 10 000 $ et plus. Par contre, il y quelques grands noms (comme Tony Dunst) qui ont emprunté cette voie et qui n’ont jamais reculé.

Si vous préférez ne pas déposez en ligne lorsque vous commencez à jouer, vous pouvez faire votre fond en participant dans un type de tournoi gratuit appelé « freerolls ». (Ce sont des tournois où les joueurs peuvent faire le buy-in gratuitement, mais gagnent de la vraie argent ou des billets pour des tournois payants.) En 2007, Chris Ferguson a créé (et complété) un défi de création de fond de 0 $ à 10 000 $ en 18 mois. Il a fait cela pour démontrer que n’importe quel joueur de poker a la capacité de créer un fond avec lequel il pourra jouer à partir de rien.

Cependant, vous choisissez de créer votre fond. Il est par contre important de garder cet argent séparé de vos finances au départ (jusqu’à ce que vous deveniez pro). De cette manière, il peut croître de façon stable avec le temps et ne sera pas affecté par vos finances de la vie quotidienne.

Ceci dit, jetons un coup d'œil aux exigences en matière de fond et à quelques conseils financiers que vous devrez connaître pour (un jour) faire le saut dans le monde des pros.

Les exigences de fonds

Vous trouverez ci-dessous des lignes directrices simples pour la gestion de vos fonds (BRM) :

  • 30 buy-ins pour des parties à l’argent
  • 30 buy-ins pour des Sit-N-Go’s (SNG)
  • 100 buy-ins pour des tournois multitables (MTT)
  • 6 mois de fonds pour les dépenses courantes mis de côté pour les professionnels

Disons que votre fond de poker est de 6 000 $. Cela signifie que la partie à l'argent la plus grosse que vous pouvez jouer serait de 200NL (« no limit ») (avec des blinds de 1 $ / 2 $ et un buy-in de 200 $). Cela signifie 30 buy-ins de votre fond de 6 000 $. Le plus gros MTT que vous pourriez payer serait un tournoi de 60 $.

Pour déterminer vos dépenses courantes et ce que vous devrez mettre de côté, calculez combien d’argent il vous faut pour vivre confortablement chaque mois. Cela inclut la nourriture, le loyer, les paiements pour l’automobile, les loisirs, le chauffage, le gaz, l’eau, etc. Dans cet exemple, présumons que vous aimeriez faire 2 000 $ par mois en jouant au poker. Cela signifie que vos fonds d’urgence de 6 mois devraient équivaloir à 12 000 $. Vous auriez donc besoin d’un total de 18 000 $ pour jouer un 200NL au niveau professionnel.

Il est important de noter que les chiffres ci-dessus correspondent aux exigences minimum pour une bonne gestion de fond. Cela vous donnera un petit amortissement pour la variance dont vous subirez sûrement les effets. Mais certains joueurs et certaines sources de poker suggèrent aux joueurs d’être encore plus prudent quant à leur gestion de fond. Ils proposent les règles ci-dessous :

  • 100 buy-ins pour les parties à l’argent
  • 100 buy-ins pour les SNG’s
  • 500 buy-ins pour les MTT
  • 12 mois de fond pour les dépenses courantes mis de côté pour les professionnels

Ces deux ensembles de règles sont des lignes directrices de bases de gestion de fond (BRM). Gardez à l’esprit que cela peut et va changer selon la grosseur des parties que vous jouez normalement. Par exemple, si vous jouez à des multitables SNG’s, des MTT’s à grands champs ou à d’autres formes de poker avec beaucoup de variance telles que le Pot-Limit Omaha (PLO), vos limites de buy-in devraient augmenter encore plus que ce qui était suggérer précédemment.

Pour vous assurer de ne pas briser ces règles (particulièrement lorsque vous tentez d’établir votre fond), vous devriez avoir un ami qui joue également au poker vous tenir responsable. Cette personne qui vous surveille devrait s’assurer que vous augmentez ou descendez les mises seulement quand vos fonds vous le permettent.

L’une des raisons pourquoi les amateurs perdent encore et encore est qu’ils ne suivent pas les lignes directrices de gestion de fond. Ils jouent à mises auxquelles ils ne devrait pas en termes d'argent qu’ils ont mis de côté. Ne soyez pas un héros et ne tentez pas de gagner gros d’un seul coup pour augmenter vos fonds. Si vous jouez de cette façon, vous pourriez profiter d’une bonne série, mais la variance va vous rattraper un moment donné.

Les statistiques gagnantes

Le seul moment où il est sensé pour un fanatique du poker de considérer la possibilité de devenir pro est lorsque les statistiques sont gagnantes sur un échantillon suffisamment élevé. Avec de bonnes (et longues) statistiques gagnantes, un amateur saura qu’il peut faire assez d'argent au poker chaque mois pour survenir à ses besoins.

Généralement, si vous avez des statistiques positives sur 100 000 à 250 000 mains, cela éliminera beaucoup l’influence de la variance sur les résultats globaux. Ce type de statistique prouvera également que vous êtes un joueur gagnant à long terme.

Calculer les gains

Pour calculer la possibilité de revenu mensuel et annuel potentiel, nous devons nous familiariser avec une donnée statistique que plusieurs joueurs utilisent pour déterminer leur taux de victoire, particulièrement dans les parties à l'argent, qui est BB/100 (ou le nombre moyen de victoires de big blind par 100 mains).

En utilisant cette statistique, voyons combien font certains des meilleurs joueurs avec les plus hauts taux de victoire par mois et par année à différentes mises. (Nous présumerons qu’ils jouent 100 000 mains par mois) :

  • 30bb/100 mains à 2NL serait 600 $/mois (7 200 $/année)
  • 17bb/100 mains à 5NL serait 850 $/mois (10 200 $/année)
  • 12bb/100 mains à 10NL serait 1 200 $/mois (14 400 $/année)
  • 8bb/100 mains à 25NL serait 2 000 $/mois (24 000 $/année)
  • 6bb/100 mains à 50NL serait 3 000 $/mois (36 000 $/année)
  • 4bb/100 mains à 100NL serait 4 000 $/mois (48 000 $/année)
  • 3bb/100 mains à 200NL serait 6 000 $/mois (72 000 $/année)

Maintenant, lorsque vous déterminez votre propre taux moyen de victoire, vous pouvez compléter le tableau ci-dessus pour votre propre jeu. Connaître ces statistiques sur un échantillon suffisamment élevé vous permettra de calculer ce qui suit :

  1. Quelle mise devriez-vous jouer le plus souvent pour atteindre votre cible de revenu mensuel.
  2. Le nombre de mains que vous devriez jouer chaque mois pour atteindre votre but.

« Comment puis-je utiliser cette information pour calculer

combien de temps je devrais jouer au poker chaque mois (et à quelle mise)

afin d'atteindre mon revenu mensuel désiré ? »

Supposons que vous fréquentez les tables de 100NL en ligne et que votre taux de victoire est de 4bb/100 à ces mises. Cela signifie que vous gagner en moyenne 4 $ pour chaque 100 mains que vous jouez. Si on se base sur ces chiffres, combien de mains devriez-vous jouer pour faire 2 400 $ par mois ?

4 $ x 2 400 $
100 mains ‘X’ nombre de mains

= (2 400 $ x 100 mains) / 4 $
= 60 000 mains/mois

Utilisez cette formule pour déterminer combien de mains vous devriez jouer chaque mois àvotre mise désirée pour atteindre votre cible mensuelle.

Certains joueurs aiment traduire le bb/100 en bb/heure. Dans notre exemple, pour pouvoir jouer 60 000 mains en un mois, vous devriez définitivement jouer aux multitables. Avec une moyenne de 100 mains par heure par table (par exemple), 4 tables se traduirait par 400 mains par heure (4 x 100) – ou 150 heures par mois (60 000/400).

L’importance d’ HUD

L’affichage tête haute (« heads-up display » (HUD)) est un outil fréquemment utilisé par les joueurs de poker en ligne. Il s’agit en fait d’une norme pour tous les professionnels qui jouent en ligne. L’objectif d’un HUD est de garder des données statistiques de votre jeu et de celui de vos adversaires.

L’un des plus gros bénéfices est qu’il affiche les statistiques de vos adversaires (VPIP, PFR, 3B%, etc.) directement sur les tables en ligne sur de nombreux sites de poker. Avec ces chiffres, vous pouvez rapidement identifier les tendances de jeu des adversaires, vous permettant ainsi de les catégoriser. Cette information vous permet de jouer un poker optimal contre tous vos adversaires individuellement. HUDPeut être un outil extrêmement utile, particulièrement si vous jouer aux multitables.

Les HUD sont également pratiques, car ils vous permettent de maintenir des statistiques sur votre propre jeu. Vous pouvez suivre des données telles que :

  • Votre BB/100 de mains moyen;
  • Différents graphiques vous présentant l'argent gagné au fil du temps (vous permettant de voir les hauts et les bas dus à la variance);
  • Où sont les faiblesses dans votre jeu et comment les éliminer;
  • Et bien plus encore !

Lorsque vous serez plus d'expérience avec le HUD, il est important de déterminer quelles statistiques sont affichées sur vos adversaires. Il y a des logiciels que vous pouvez personnaliser et ainsi choisir quelles statistiquess vous désirez voir.

Si vous voulez voir des affichages communs de HUD de joueurs, une petite recherche en ligne avec ces termes, « HUD poker setup » vous révélera de bons exemples.

Voici un exemple rapide de l’une de ces configurations à deux lignes :

  1. Notes Icon / VPIP / PFR / 3bet Preflop / Fold to Preflop 3bet / Essai de voler
  2. Cbet Flop / Fold to F Cbet / Call T Bet / Call R Bet / Total AF / Nombre de mains

NOTE : Vous devrez personnaliser votre configuration de HUD au fil du temps pour inclure plus (ou d’autres) de statistiques qui sont plus pertinentes et importantes pour vous.

Les logiciels de HUD les plus communs et disponibles sur le marché incluent :

  • PokerTracker4 (Mac + PC)
  • Hold’em Manager 2 (pour PC seulement)

Les deux sont actuellement disponibles pour 59,99 $ – un petit investissement relativement aux bénéfices que cela apportera à votre jeu.

Exemple de HUD durant le jeu

Exemple de HUD durant le jeu

Revue d’historique de mains

L’évaluation est primordiale progresser dans n’importe quel domaine. Cela peut souligner les zones dans lesquelles vous excellez, les zones dans lesquelles vous avez des faiblesses et élaborer sur ce que vous devriez faire pour avoir plus de succès.

Le poker n'est pas différent. Les évaluations, fréquemment faites sous la forme de revue d’historique de mains, sont primordiales pour améliorer vos compétences et augmenter votre taux de victoire.

Ces revues d’historique de mains (HHR) peuvent être réalisées par vous-même, mais aussi par d'autres joueurs de poker – en personne ou dans des forums de discussion sur le poker. Comme avec n’importe quel travail, vous pouvez apprendre des gens qui vous entourent.

Vos séances de revue devraient se concentrer sur les points suivants :

  1. Que serait le jeu optimal à chaque niveau des mains que vous avez marquées pour être revues;
  2. Pourquoi ces décisions seraient les meilleures approches;
  3. Comparez ensuite avec ce que vous avez fait et pourquoi vous l’avez fait.

Ce que vous pouvez apprendre en faisant une HHR est incroyable. C’est l’une des raisons pour lesquelles regarder des vidéos de formation de poker est très utile. Dans ces situations, les instructeurs (joueurs professionnels) passent leurs propres mains en revue et parlent de la raison pour laquelle ils ont décidé de jouer cette main et de la manière dont ils l’ont jouée. Apprendre la manière dont ils pensent et appliquer une façon de pensée similaire à votre jeu peut être très inestimable.

Amélioration constante

Cette section sur les bénéfices de la révision de l’historique de main nous amène parfaitement au sujet de l’amélioration constante.

Bien que nous élaborerons sur la manière d’améliorer votre jeu directement dans le chapitre 3 (avec des stratégies) et dans le chapitre 6 (conseils généraux pour les professionnels), vous devez vous rendre compte que votre jeu et les résultats commencent rapidement à se détériorer dès que vous cessez de tenter de vous améliorer. Votre jeu va stagner.

Lorsque vous considérez votre jeu comme une entreprise, vous réalisez que vous devez constamment développer vos compétences. Si vous ne continuez pas à avancer, vous tirerez vers l'arrière. Comme n’importe quel environnement de marché, le poker est un jeu qui change constamment. De nouveaux joueurs apparaissent constamment avec de nouvelles méthodes pour gagner. Rester à jour avec les tendances du jeu est primordial.

Si vous prenez la décision de devenir un professionnel, il est sera donc important de considérer le jeu comme n’importe quelle autre profession. Évaluez-vous fréquemment et utilisez les résultats pour améliorer votre jeu et éliminer les mauvaises habitudes dans l'œuf.

Types de pro du poker

Il y a trois différents types de joueurs que vous pouvez adopter lorsque vous devenez un professionnel :

  1. Joueur de partie à l'argent
  2. Joueur de tournoi
  3. Joueur de partie à l'argent et de tournoi

Bien qu’il y ait de nombreux professionnels qui jouent principalement dans des parties à l'argent, la plupart des joueurs tombent dans la troisième catégorie. Ils préfèrent jouer à un mélange de parties à l'argent et de tournois pour remplir et faire croître leur fond.

Par contre, faites attention, il n’y a pas beaucoup de professionnels qui ne jouent uniquement qu’à des tournois. Ceci s’explique par le fait qu’il y a degré de variance plus élevé dans les MTT que dans les parties à l'argent. Si vous voulez un chèque de poker plus stable chaque mois, vous devriez avoir de bonnes compétences dans les parties à l’argent avec des statistiques gagnantes. Ceci dit, jouer dans des tournois peut être une bonne manière de compléter vos parties à l'argent. Cela vous permettra de développer vos compétences de poker encore davantage. Et cela peut vous procurer un coup de pouce massif et soudain à votre fond en ne jouant qu’une petite somme d'argent.

Malgré les résultats inconsistants des tournois, il y a en effet un nombre de joueurs qui ne jouent uniquement qu’à des tournois. Et, si vous trouvez que les tournois sont votre spécialité, n’hésitez pas, poursuivez cette voie ! Gardez à l'esprit que ce sera encore plus important d’avoir assez de fond pour vos dépenses courantes chaque mois. Il y aura de longs moments où la variance se fera sentir très fortement.

Peu importe quelle voie vous pensez prendre, souvenez-vous de cela :

Apprennez à quoi vous êtes bon et jouez en conséquence !

  • Si vous êtes un bon joueur de parties à l’argent, jouez à des parties à l'argent.
  • Si vous êtes meilleur dans les tournois, jouez dans les tournois.
  • Si vous êtes doués pour les deux, jouez aux deux (ou a celui que vous aimez le plus).

Conclusion

Vous développerez sûrement un goût pour l’un des différents types et ce type deviendra votre source principale de revenu. Souvenez-vous qu’il est important d’améliorer tous les aspects de votre jeu au fil du temps, y compris les autres variations du poker (PLO, Stud, Draw, etc.).

Sortir de votre zone de confort en jouant à d'autres jeux et d’autres variations, que vous ne joueriez pas normalement, vous aidera à devenir un joueur mieux équilibré. Cela vous aidera également à améliorer votre jeu de poker principal.

Dans le chapitre 3, nous discuterons des manières que le développement de votre jeu - sur la table et hors de la table - contribuera à créer une stratégie gagnante optimale.

PRÉCÉDANT   PROCHAIN
About the Author
By

Matthew Cluff a commencé à jouer au poker en ligne en 2012 après avoir disputé des parties de heads-up contre son père durant son adolescence. Étudiant le jeu avec acharnement, il s'est consacré initialement à mettre au point et à améliorer son jeu en tournois. En moins d'une année, ses gains se sont élevés à 13 435 $, sa première bourse en argent dans les cinq chiffres, en terminant 2e dans un tournoi à 22 $ comptant 5 000 joueurs! 

Depuis, Matthew s'est converti principalement aux jeux d'argent, en direct et en ligne, avec une spécialisation en 6-Max NLHE.

Related Content
Mains de départ au Texas Hold’em | 888 poker

Mains de départ au Texas Hold’em | 888 poker

Limit Texas Hold’em : Le guide ultime

Limit Texas Hold’em : Le guide ultime

5 conseils pour jouer out of position (OOP) au Hold’em

5 conseils pour jouer out of position (OOP) au Hold’em

10 conseils pour jouer post-flop au No Limit Hold'em

10 conseils pour jouer post-flop au No Limit Hold'em

Devez-vous utiliser les calculs de cotes de preflop poker?

Devez-vous utiliser les calculs de cotes de preflop poker?

Poker BuyIn : Tout ce que vous devez savoir

Poker BuyIn : Tout ce que vous devez savoir

Poker hand ranges : Déterminer le range de votre adversaire


Poker hand ranges : Déterminer le range de votre adversaire
 

EV Poker de débutant à avancé - Le guide complet

EV Poker de débutant à avancé - Le guide complet

Règles du poker all-in - Quand devez-vous aller all-in?

Règles du poker all-in - Quand devez-vous aller all-in?

7 façons de battre le poker bubble

7 façons de battre le poker bubble