Qu’est-ce qu’un brelan?

On appelle brelan trois cartes pareilles. Cela arrive généralement lorsque votre paire en main trouve une troisième carte pareille dans les cartes communes.

Lorsque le flop vous donne un brelan, vous êtes dans une des meilleures situations possible au poker. Le brelan est très fort en plus d’être discret. Il vous donne la possibilité de faire très mal aux joueurs qui ont une grosse paires ou deux paires. Il est plus faible que la couleur ou la suite, mais il est très rare que quelqu’un obtienne une telle main sur le flop. Donc, à moins d’être malchanceux au point d’avoir à vous battre contre un autre brelan, vous aurez toujours une bonne possibilité d’obtenir une main pleine. C’est souvent une bonne idée de jouer une telle main rapidement si quelqu’un semble avoir lui-même une belle main ou si les cartes communes offrent de belles possibilités (vous ne voulez pas laisser quelqu’un terminer sa suite ou sa couleur pour quelques jetons). La seule situation où vous devriez jouer cette main lentement est lorsque les cartes communes sont mal coordonnées et qu’il vous serait à peu près impossible de perdre. En jouant lentement, vous laissez la chance à quelqu’un de vous rattraper et de vous payer une belle somme.

Le nombre magique

Mais d’abord, comment obtenir un brelan? Premièrement, vous devez recevoir une paire dans les mains, ce qui arrive environ une fois sur 17. Deuxièmement, vous devez voir la troisième carte du brelan sur le flop, ce qui n’arrivera que dans 12 % des cas (bien que vous aurez à peu près 20 % des chances de compléter votre brelan si vous restez jusqu’à la cinquième carte commune).

L’important est de considérer que si votre paire doit s’améliorer pour gagner, vous devez vous assurer que le fait d’attendre votre troisième carte ne vous coûte pas trop cher. Dans la plupart des situations, si vous avez en main une paire d’as, de rois, de reines ou de valets, vous n’aurez pas à attendre un brelan pour avoir une main gagnante. Toutefois, une paire plus petite a moins de chances de gagner si vous ne réussissez pas à l’améliorer. Par conséquent, assurez-vous de ne jamais mettre plus de 10 % de vos jetons si vous attendez la troisième carte de votre brelan.

Le jeu après le flop

Vous devez vous poser plusieurs questions lorsque le flop vous donne votre brelan. La première et la plus importante est : « Comment faire en sorte que tous les jetons de mes adversaires se retrouvent dans le pot? »

Si les blinds sont petits par rapport aux piles de jetons des joueurs (lorsque vous jouez une partie à l’argent ou que vous êtes au début d’un tournoi) et que vous êtes le premier à parler, c’est souvent une bonne idée de faire un check-raise sur le flop ou sur le turn, pour prendre les autres au piège alors qu’ils tentent de gagner le pot avec rien dans les mains. Suivez un adversaire qui relance en souhaitant qu’il continue à augmenter la mise, puis relancez à plus ou moins 2,5 fois sa mise. S’il n’a rien, il se couchera, mais ne voyez pas cela comme une occasion ratée. Cette façon de jouer vous rapportera beaucoup de jetons lors des tours où il aura une bonne main.

Essayez de connaître le niveau d’agressivité de vos adversaires. Plus ils jouent agressivement, plus vous devrez jouer rapidement. De cette façon, ils seront encouragés à suivre rapidement ou à tout pousser all-in de façon trop hâtive. Si les cartes communes semblent dangereuses, avec des cartes fortes ou une possibilité de couleur, il est préférable de quitter rapidement. Mener le jeu après le flop permet non seulement de grossir le pot en encourageant de plus grosses mises sur le turn et le river, mais cela éliminera les mains moins fortes, tout en gardant en jeu les adversaires ayant une grosse paire ou deux paires. Ces derniers se retrouveront dans de beaux draps lorsqu’ils verront votre main.

Si le pot est déjà imposant en comparaison avec la pile de jetons de votre adversaire et que vous parlez avant lui, un check lui donnera la possibilité de bluffer... et d’ainsi nourrir « votre » pot avec ses jetons. Ce piège est la meilleure option dans ce cas-ci, car, si vous misez en premier, votre adversaire devra avoir une bonne main pour vous suivre puisqu’il saura qu’il devra consacrer le peu de jetons qu’il lui reste. Donnez-lui assez de corde pour se pendre.

Un brelan lorsque plusieurs contribuent au pot

Jouer un brelan lentement contre un seul adversaire peut être une bonne stratégie, mais jouer lentement contre plusieurs joueurs peut s’avérer désastreux. Seules des cartes communes vraiment dépareillées comme Kc-8h-3s, mèneront à un turn qui ne pourra se terminer par une suite ou une couleur et dont vous n’aurez rien à craindre. Ne donnez donc pas de cartes. Misez quelque part entre la moitié et la totalité du pot et espérez que vous suivent les mains incomplètes, les deux paires sur le flop et, si vous êtes chanceux, un poisson qui ne peut laisser tomber sa grosse paire.

Brelan contre brelan

Une des situations les plus désolantes au No Limit Hold’em est lorsque vous avez un petit brelan et qu’un adversaire a un brelan plus fort. Les chances que cette situation survienne sont minces et vous ne pouvez pas vraiment vous en apercevoir – ce sont des choses qui arrivent. Lorsque quelqu’un fait une relance normale avec J-J et que vous suivez avec 6-6 et que le flop montre 5-6-J, vous avez peu de chances de vous en sortir indemne. Si tous les jetons sont en jeu, ce qui est très probable, vous n’aurez qu’une seule option pour en sortir gagnant. Ce n’est pas super. Mais ne vous découragez pas. Si vous amassez des jetons chaque fois que le flop vous donne un brelan, à long terme, vous en sortirez gagnant.

Les statistiques

Quel est le pourcentage de chances d’avoir un brelan sur le flop lorsque vous avez une paire dans vos deux cartes fermées? 11,76 % des chances

Quelles sont vos chances de recevoir une paire en main ET d’avoir un brelan sur le flop? 0,69 % des chances

Lorsque le flop vous donne un brelan, quelles sont vos chances d’obtenir une main pleine ou mieux? 33,4 % des chances

Quelles sont les chances de gagner avec un brelan sur une grosse paire lorsque le flop est dépareillé? Environ 88-91 % des chances

Si vous avez un brelan sur le flop plus petit que celui de votre adversaire, quelles sont les chances que vous obteniez quatre cartes pareilles? 4,34 % des chances

About the Author
By

Chad Holloway est un gagnant du bracelet 2013 de la World Series of Poker et le directeur des médias du Mid-States Poker Tour. Auparavant, il a passé six années à parcourir le monde en tant que rédacteur en chef et reporter en direct pour PokerNews. 

Related Content
Tirer une triple cartouche

Tirer une triple cartouche

Décortiquer la cote du pot au poker

Décortiquer la cote du pot au poker

ROI – Qu'est-ce que cela signifie?

ROI – Qu'est-ce que cela signifie?

Effectuer de meilleures mises au poker

Effectuer de meilleures mises au poker

Jouer en direct ou en ligne ?

Jouer en direct ou en ligne ?

Créer une stratégie gagnante

Créer une stratégie gagnante

Avantages et inconvénients d’un style de vie de pro du poker

Avantages et inconvénients d’un style de vie de pro du poker

Les condition préalable pour devenir pro

Les condition préalable pour devenir pro

Prêt à tenter votre chance en tant que pro du poker?

Prêt à tenter votre chance en tant que pro du poker?

Quelle est la force de ma main pré-flop

Quelle est la force de ma main pré-flop